The Pipettes l’interview

thepip

Earth vs. the Pipettes. Un titre parfait et prémonitoire si l’on s’en tient aux premières critiques qui proviennent d’Outre-Manche du deuxième album de The Pipettes. En effet, le second opus des jolies Anglaises est sorti il y a quelques semaines en Angleterre et le moins qu’on puisse dire est que la presse britannique n’est pas tendre avec le groupe. Les plaisanteries ne manquent pas et la plus facile concerne leur titre Stop The Music (« Arrêtez la musique ») que la presse espère avec médisance être un projet imminent pour The Pipettes…

Depuis 2006, des membres sont partis, d’autres sont arrivés, la pop bubblegum a été remplacée par de la pop synthétique des 80’s… Pourquoi ces changements ? Hartzine a voulu comprendre et surtout donner la parole aux victimes avant que toute la Terre ne soit contre The Pipettes pour perpète…

Qu’ont fait The Pipettes ces quatre dernières années ?

Après le premier album, nous avons tourné pendant deux ans. Ensuite, nous avons commencé à écrire le second, nous l’avons enregistré, et voilà !

Avez-vous pensé à changer le nom du groupe étant donné que presque tous les musiciens et chanteuses ont quitté The Pipettes ?

Non, nous n’y avons sincèrement pas pensé. The Pipettes, c’est davantage un idéal que juste une somme d’éléments. Cet idéal n’ayant pas changé, il n’y avait aucune raison de changer le nom.

pipettes

Le nouvel album est assez différent du premier dans le sens où il est beaucoup plus commercial ; en êtes-vous conscientes ? Etait-ce un choix délibéré ? Avez-vous eu envie de toucher un public plus large ?

Ah bon ? Vous trouvez vraiment que notre musique ressemble aux chansons commerciales actuelles ? Ce serait le cas si nous étions en 1983, tout comme notre premier album aurait été commercial s’il était sorti en 1957 au lieu de 2006. Toucher un large public n’est pas une fin en soi pour un groupe comme le nôtre. Rechercher un objectif tel que celui-là irait à l’encontre de la manière dont nous avons envisagé notre carrière depuis le début même si tout le monde n’est pas d’accord avec cela… Mais la chance nous a souri jusqu’ici alors nous continuons de garder la foi…

Ne craignez-vous pas que ce changement de direction déçoive vos fans et la presse indie en France aussi ? Qu’aimeriez-vous leur dire pour les convaincre qu’ils ont tort ?

Je suppose que c’est une question de goût. Il est clair qu’il est moins dangereux de miser sur un groupe de filles des années 60 que sur Stock Aitken and Waterman. De toute évidence, cela n’allait pas plaire à tout le monde. En fait, cette nouvelle direction prend tout son sens si vous comprenez ce que nous, The Pipettes, essayons de faire. Nous n’avions pas envie de nous répéter sur ce deuxième album et nous ne l’avons pas fait ! Là, nous pensons déjà au troisième et nous sommes extrêmement enthousiastes ! Quoi de plus ennuyeux et prévisible qu’une couverture médiatique identique pour chaque album ! La plupart des critiques que nous avons lues jusqu’à présent pointent du doigt la différence entre les deux albums et le changement de certaines des chanteuses. Or, c’est précisément ce que nous avons toujours voulu !

l_99fe358930f34731b8354dfde66a990a

La nouvelle direction pop semble attacher moins d’importance à l’ironie… Dans les textes aussi. Est-ce vrai ou est-ce juste une impression ?

Nous ne pensons pas que l’ironie soit bénéfique à la musique en ce sens qu’elle implique un manque d’engagement émotionnel et un certain dénigrement de son public. En réalité, nous ne pensions pas vraiment être ironiques à l’époque de notre premier album… Bien sûr, il y aura toujours de l’humour dans la musique de The Pipettes mais il sera toujours sincère.

Etes-vous nostalgique de l’époque « Stock, Aitken et Waterman » ?

Ils ont toujours été une influence. Ils ont écrit quelques supers chansons et nous admirons leur méthode « usine à tubes pop » et leur esthétique aussi… Nous sommes fières de pouvoir dire que nous avons certains idéaux en commun.

Préparez-vous une tournée mondiale ? Pensez-vous venir en France ? A quoi ressembleront vos concerts ?

Nous allons bientôt pouvoir annoncer des dates. La grande différence cette fois-ci, c’est que ce sont les hommes qui porteront les robes à pois. Il n’y a pas de raison que nous soyons les seules à avoir cette chance ! Sinon, nous comptons toujours chanter des chansons entraînantes et amusantes sur l’amour et l’amitié, qui donnent envie de positiver et, le plus important, de danser!

Vidéo