The Oscillation.1Il faut se rendre une nouvelle fois à l’évidence, ce sont les Anglais qui ont inventé le Krautrock. Et même si les membres de Can, Faust ou encore Neu! étaient aussi friands de Paulaner que de Bockwurst, ne jurant que par Hymnen du compositeur Karlheinz Stockhausen à l’heure de sonder les racines de leurs transgressions fondamentales des carcans rock, c’est bien une perfide Albion à l’unisson derrière sa toute-puissante presse musicale – Melody Maker et New Musical Express en tête – qui consacra dans les années 1970 aussi bien l’expression – Krautrock pour rock choucroute – que la popularité des groupes émanant de l’axe kosmische reliant Dusseldörf, Berlin-ouest et Cologne. Vu dans la France des clichés, le rock casque à pointe aurait moins bien donné et, de toute façon, à cette époque, nos grands-parents s’abreuvaient plus de chansons romantiques que de divagations psychédéliques. Un retour de bâton post-68 que ne connu pas cette frange hallucinée de la Deutsche Qualität et qui, aujourd’hui encore, fait plus que des émules, notamment Outre-Manche. Et si avec les Lumerians (lire) on savait les Cosmic Courriers bien reçus jusqu’à San Francisco, à Londres, ils tourneboulent encore, notamment dans l’imagination de Demian Castellanos, démiurge de The Oscillation. Un groupe que l’on a déjà eu l’occasion de présenter avec le second volet de la collection Travel Expop Series consacré à l’Angleterre (lire), initié par les labels Hands in the Dark et All Time Low et réunissant en sus des Londoniens Ben Nash, Listening Mirror et Mugstar. Deux structures que l’on retrouve à l’origine de ce troisième album, From Tomorrow, sorti le 30 septembre dernier, à la fois plus obscur et incandescent que ses deux prédécesseurs, Out of Phase (DC Recordings, 2007) et Veils (All Time Low, 2011). Insufflant sur les rouages d’une motorik élastique et dilettante les cendres fumantes d’un shoegaze éraillé, à la fois diablement efficace (No Place to GoAll You Want to Be) et profondément magnétique (le morceau-titre From Tomorrow), ce méticuleux disque laisse une place primordiale au voyage, de l’esprit et du cœur, comme peu d’autres y sont arrivés avant lui : de la double introduction Corridor à l’expérimentale et conclusive Out of Touch – sans doute le morceau le plus touchant du disque – , en passant par Descent – chrysalide stellaire mâtinée de claviers – , on se prête à l’immersion contemplative sans demander son reste. Traversant l’ouest de la France, de Nantes le 17 à Paris le 18 (Event FB), sous l’égide de nos amis de Gonzaï, il n’en fallait pas plus pour une session de questions appelant les réponses de Demian, aussi précises qu’instructives.

Audio

Interview

FT_800X800

Comment le concept de The Oscillation vous est-il venu et que signifie le nom ?
How did the whole concept of The Oscillation come about and how did you come up with the name?

J’aime la sonorité de ce mot et ce qu’il sous-entend. Il semble s’appliquer à beaucoup de choses, les ondes sonores, l’eau, la fluidité, les mouvements cycliques, les sciences physiques, les oscillations dans les émotions… beaucoup de sujets qui m’attirent.

I like the sound of the word and what it implies, it seems to apply to lots of things, soundwaves, water, fluidity, cyclical motion, physics, the oscillation of emotions.. lots of things that appeal to me.

Tous ceux qui vous connaissent sont d’accord pour dire que vous êtes l’un des groupes psychédéliques de la décennie. Comment décrirais-tu votre son et quelles sont tes plus grandes influences ?
All the people who knows you agrees to say that you are one of the most important psyche bands of the decade. How would you describe your sound and who are your biggest influences?

Vraiment ? Je n’en avais pas la moindre idée, mais ça me rend humble et c’est formidable à savoir.  Je ne saurais pas vraiment décrire le son. J’aime la musique visuelle qui évoque toutes sortes de sentiments ou qui peut être interprétée à plein de niveaux, mais qui est également chargée émotionnellement et t’emporte quelque part donc c’est ce que je vise. Peut-être que j’aimerais la décrire comme une musique « transportative » ou « transformative ». J’aime aussi cette idée qu’écouter un disque ou un morceau puisse t’aider à résoudre des conflits intérieurs, il y a donc aussi un aspect de catharsis qui se produit. J’ai tellement d’influences qu’il est difficile de savoir quelles sont les plus importantes mais on pourrait y trouver Can, les premiers Pink Floyd, Loop, P.I.L., Spacemen 3, The Durutti Column, Miles Davis, Jimi Hendrix, The Deviants.

Really? I honestly didn’t know that people felt that way at all, but that’s pretty humbling and amazing to know. I’m not sure how to describe the sound. I like visual music that conjures up non-specific feelings or can be interpreted on many levels but is also emotionally moving and transports you somewhere so that’s what I aim to do. Perhaps I would like to describe it as transportive music or transformative music. I also like this idea when you hear a record or a song and it helps you to resolve things inside you, so that there’s an aspect of catharsis going on too. I have so many influences it’s hard to know what the biggest ones are but a few big ones would be  Can, early Pink Floyd, Loop, P.I.L, Spacemen 3, The Durutti Column, Miles Davis, Jimi Hendrix, The Deviants.

As-tu des idoles en musique ? Si tu devais choisir trois albums d’anthologie, lesquels seraient-ils ?
Do you have musical idols ? If you had to choose three anthology records, which ones would they be?

Je ne suis pas sûr d’avoir encore des idoles mais il y a plein de personnes qui m’impressionnent comme Jimi Hendrix, Robert Smith, Klaus Schulze, Vini Reilly, Mick Farren… Je n’ai pas beaucoup d’anthologies mais je pourrais citer ces trois-là : Pink Floyd – Relics ; The Rolling Stones – Through the Past Darkly ; Can – Cannibalism.

I’m not sure about idols anymore but there’s loads of people I’m in awe of: Jimi Hendrix, Robert Smith, Klaus Schulze, Vini Reilly, Mick Farren… I don’t have very many anthologies but could say these: Pink Floyd – Relics ; The Rolling Stones – Through the Past Darkly & Can – Cannibalism

Les membres de The Oscillation jouent-ils dans d’autres groupes ? Est-ce que ton processus d’écriture est différent quand tu composes pour The Oscillation ?
Members of The Oscillation also play in others bands? (Do the members of The Oscillation also play in other bands?) Is your songwriting process different when writing tracks as The Oscillation?

Oui, on a tous des occupations parallèles. Tom et Valentina jouent dans d’autres groupes et ont leur propre projet d’improvisation ensemble, Tomaga. J’ai pris part à deux ou trois autres projets aussi, le plus récent étant avec mon ami Milo Smee sous le nom de Booze. Un des éléments qui nous rend un peu différent des autres groupes est le fait que les enregistrements et les lives sont assez indépendants. J’écris et j’enregistre seul la plupart du temps – hormis pour la batterie dont s’occupe désormais Valentina.

Jusqu’à aujourd’hui, quand j’enregistre pour The Oscillation, je m’intéresse à empiler de nombreuses couches sonores et à créer quelque chose de complexe afin que même si le résultat semble assez simple, il y ait beaucoup de subtilités sonores qui ne soient pas évidentes de prime abord. J’espère que c’est ce qui rend les enregistrements plus fascinants lors d’écoutes répétées. Je souhaiterais qu’on y entende des éléments inédits à chaque nouvelle écoute.

Yeah we all do other things too. Tom and Valentina play in other bands and have their own cool improv project together called Tomaga. I’ve done a couple of other projects, the most recent one being with my friend Milo Smee under the name of Booze. One of the things that makes us a bit different as a band is that the recordings and the live side are quite separate things. I write and record mostly on my own – apart from drums, which is now taken care of by Valentina.

My interest in recording up until now for The Oscillation is to build up lots of layers of sounds and create something quite intricate, so that even if it seems quite simple there is quite a lot of subtle things going on sonically that are not immediately obvious. I think that can make it hopefully more intriguing to listen to on repeated listens, I’d hope that you can hear new things each time you go back to it.

Comme d’autres groupes psyché et Krautrock, vous semblez aimer l’improvisation. Est-ce un acte délibéré ou quelque-chose de spontané ?
As other psyche/Krautrock bands, it seems you enjoy improvising. Is it a deliberated act or is it just something spontaneous?

C’est un acte délibéré mais aussi une réelle nécessité pour nous, afin de continuer à apprécier de jouer en concert. J’ai joué dans certains groupes où j’avais une partition précise de guitare et c’était tout, pas d’écart permis à part peut-être pour rallonger un solo de deux mesures, et je trouvais ça un peu frustrant parce que c’est impossible de faire quelque chose de nouveau ou de spontané.

Mais quand on peut étendre des parties et jouer les mêmes morceaux de plein de manières différentes, alors ça devient bien plus excitant. Tu ne sais pas ce qu’une autre personne va faire ou comment elle va réagir à ce que tu pourrais faire, donc ça devient un voyage à la destination inconnue et beaucoup de communication. J’espère aussi que c’est ce qui plaît aux gens dans nos concerts…

It’s a deliberate act but it’s also a real necessity for us, to always enjoy playing live. I’ve played in some bands where I would have my specific guitar part and that was it, no deviation allowed apart from maybe extending a guitar solo for 2 bars and I find that a bit frustrating because you can’t go anywhere new or spontaneous.

But when you can extend sections and play the same tracks many different ways then it becomes much more exciting. You don’t know what someone else is going to do next or how they will respond to what you might do, so it becomes a journey without knowing the destination and a lot of communication. I think hopefully that’s what people find appealing about our shows too…

Oscillation-By-A.Curcetti

Est-ce que tu avais des buts précis concernant From Tomorrow ?
Did you have any specific goals for From Tomorrow?

Les seuls buts que je m’étais fixés étaient de faire un disque  de longueur traditionnelle et m’efforcer de ne pas faire plus de 40 minutes. Les deux albums précédents étaient plutôt longs et je ne voulais pas répéter ça, mais faire quelque chose de plus intense et de plus immédiat. Il y a tellement de LP géniaux qui semblent interminables mais qui font juste 40 minutes, voire moins. Je voulais vraiment me prouver que j’en étais capable, ce qui m’a donc obligé à penser aux compositions de manière différente en quelque sorte, du moins pour celles qui figurent sur le disque.

The only goals I know that I had was that I wanted to make a shorter traditional length record and make more of a point over 40 minutes. The last 2 albums were quite long and I didn’t want to repeat that, but do something more intense and immediate. There’s so many great records LP length that seem epic but they are just 40 minutes or less.. I really wanted to prove to myself that I was capable of it, so it forced me to think a lot more about the compositions in a different way somehow, or at least the ones that made it onto the album.

Pourquoi as-tu choisi Hands in the Dark Records pour sortir ce LP ?
Why have you chose Hands in the Dark Records to take out this LP?

J’ai rencontré Onito il y a quelques temps quand il est venu avec nous en tournée en France, il nous aidait à conduire et servait d’ingé son et il a demandé s’il serait intéressant de travailler ensemble quand l’album serait prêt. En fait c’était une évidence de le faire en partenariat avec eux vu que ce sont des personnes formidables et très enthousiastes en plus d’avoir un grande intégrité et je n’ai pas cette drôle d’impression qu’on peut avoir avec certains labels. On a également des goûts similaires en musique – j’ai découvert les Lumerians il y a environ deux ans et il s’est avéré qu’ils avaient sorti un de leurs disques parmi d’excellent autres albums, comme celui de Death and Vanilla. J’ai beaucoup communiqué par mail avec Morgan du label, j’aime la manière dont ils travaillent et font les choses en interne avec un état d’esprit indépendant, et sans prétention – ce sont des gens biens.

I met Onito a while ago when he came with us on a tour of France, helping to drive and doing the sound and he asked if it would be of interest to work together when the album was ready. Actually it was a no brainer to do it in partnership with them, as they are such great people and very enthusiastic plus they have a lot of integrity and I don’t have that weird feeling you can get from some labels. We share a love of similar music too, I just discovered Lumerians a couple of years ago and it turned out they released one of their records amongst some other great ones, like the Death and Vanilla album. I’ve been dealing with Morgan from the label a lot by email, I like they way they get on with things and do things in-house with an independent mindset, and no pretension, just good people.

Pourrais-tu nous expliquer quelles sont tes relations avec le label All Time Low Records ? Est-il dédié à vos sorties ou est-ce un vrai label ?
Can Could you explain us your relation with All Time Low records? Is it a label dedicated to your releases or is it a real label? 

Personnellement, je ne suis impliqué que dans les sorties en rapport avec The Oscillation mais Tom, qui a démarré le label, a aussi sorti un disque de Higamos Hogamos et a fait paraître en partenariat un album d’El Gran Chufle. Je suis certain qu’il y aura encore d’autres sorties sans rapport avec The Oscillation à l’avenir.

Personally I’m only involved in the release of Oscillation related stuff but Tom, who started the label, also put out a recording by Higamos Hogamos, and co-released an album by El Gran Chufle. I’m sure there will be other stuff too other than Oscillation at various points.

Tu es de Londres. À quoi ressemble la scène musicale aujourd’hui ?
You’re from London. What’s the music scene like there nowadays?

Pour ce qui est des groupes londoniens, ou d’une quelconque scène, je ne pense pas être qualifié pour en parler étant donné que je n’ai pas vu tellement de nouveaux groupes ces derniers temps. Les scènes où tout ce qui a trait à une mentalité de club ou de gang tendent à me faire fuir. Ceci dit, le meilleur groupe londonien récent sur lequel je suis tombé dernièrement serait Fat White Family, de superbes morceaux et un groupe plutôt étrange à regarder aussi. J’ai vu The See See l’autre jour et j’ai été impressionné par leur concert et les interactions qui se produisaient.

In terms of London bands, or any kind of scene, I don’t think I’m qualified to comment as I haven’t seen that many new bands recently. Scenes or any kind of club/gang mentality usually scares me away. The best new London band I’ve come across recently would be Fat White Family though, amazing songs and quite a weird band to watch too. I saw The See See the other day and was really impressed by their gig and the interplay they had going on.

Vous serez en tournée en Europe en octobre. Quelle est ta connexion à la scène ?
You will be touring in Europe in october. How is your connection to the stage?

C’est généralement la gravité qui t’y garde attaché, ha ha… C’est difficile à définir – pour moi en tout cas. Je dirais que ça marche mieux si tu n’y réfléchis pas trop et que tu te concentres au maximum sur le son. Quand tu commences à réfléchir et à analyser ce que tu fais, tu peux perdre le lien et devenir mal à l’aise, ce qui correspond à des moments où je peux trouver ça relativement inconfortable… Donc il semble que la meilleure chose à faire soit d’oublier mon ego autant que possible et de me concentrer sur ce qui se passe sur scène et avec le groupe, d’être dans l’instant.

It’s usually gravity that keeps you tied to it ha ha.. That’s a hard one to define (for me at least). I’d say that it works best when you just don’t think about it too much, and you are in the sound as much as possible. When you start to think and analyse what you are doing, you can lose the connection and get self-conscious which is when I can find it a bit uncomfortable.. So it seems the best thing is to drop my normal ego as much as possible and just be aware of what’s happening on stage and with the band, to be in the moment.

Et maintenant… qu’est-ce qui se prépare pour le groupe ?
And now… what’s next for the band?

D’une certaine manière, je n’ai pas tellement réfléchi à l’avenir, terminer ce disque a été suffisamment compliqué ! Il y a d’autres enregistrements que je dois finir en vue de prochaines sorties… Julian Hand réalise une vidéo pour le morceau From Tomorrow. J’espère vraiment que ce disque suscitera plus d’intérêt et que nous pourrons jouer plus de concerts, devant plus de gens et élargir notre horizon !

In a way I haven’t thought about the future too much, completing this record has been quite a big deal! There’s some more stuff recorded for future release that I need to finish off.. Julian Hand is doing a video for the track From Tomorrow too. I really hope that this record will generate more interest and we’ll get to play more shows, to more people and expand the horizon!

Traduction : Marie-Eva Marcouyeux

Vidéo

Tournée

17 octobre – Nantes @ Soirée Gonzai / Lieu Unique
18 octobre – Paris @ Soirée Gonzai / La Maroquinerie w/Acid Mothers Temple
19 octobre – Tournai @ Le Water Moulin

gonzai-parisRVB