Lever les yeux vers le ciel, contempler les étoiles. Il y en a toujours une qui brille plus que les autres, une lumière qui ne s’éteint jamais, comme le chantait ce jeune Mancunien dans l’une des plus jolies invitations au voyage jamais formulée… Presque un an que Trish Keenan, illuminée chanteuse de Broadcast, véritable visionnaire musicale sachant concilier les plus beaux fantômes du passé et les plus remarquables effets musicaux de notre époque, nous a précocement quittée. Difficile de s’en remettre : qui pour reprendre le flambeau d’une musique au caractère si audacieux se jouant des époques, réussissant à fédérer trois générations autour d’une table sans qu’aucune ne se sente lésée dans ses inspirations musicales ?

Il serait assurément très réducteur de considérer All That We See And Seem (sorti chez The Great Pop Supplement), disque dont la sortie physique n’est encore actuellement limitée qu’à quelques centaines d’exemplaires en vinyle, comme un simple essai n’ayant pour but que de raviver cette flamme. En effet, The New Lines, nouveau projet de Hewson Chen, celui-là même qui au début du millénaire avait ensoleillé notre existence au travers de quatre remarquables albums avec sa formation de Vitesse, même s’il nous évoque instantanément le tant regretté groupe de  Birmingham, ne s’inscrit en rien comme une simple copie. Car écoute après écoute, ce merveilleux opus ouvre grand les horizons, rend de plus en plus vastes les espaces jusqu’à vous entraîner dans un monde vertigineux fait de repères attachants et de découvertes toutes plus surprenantes les unes que les autres.

All That We See and Seem, donc : vu cet hommage plus qu’assumé à la flamboyance de cette pop sixties empreinte d’un délicat psychédélisme dont les mélodies se teintent comme sur le morceau éponyme rappelant les plus belles heures de John Barry ou des Byrds…, vu cette volonté de flirter avec un classicisme pop dans le sens le plus noble du terme comme sur A Hunter’s Penance dont les arpèges de guitare sont dignes du plus somptueux Shack, et les jeux de voix les plus remarquables entendus depuis Kings Of Convenience. Ressentie cette volonté de brouiller les codes et ainsi de surprendre en reniant les structures simples basées sur une alternance couplets/refrains, ressentie cette recherche d’intemporalité et d’apesanteur qui caractérise si bien The Year Of Nines  ou encore Voyager Program 1977 ; la spiritualité est de mise, Ladies And Gentlemen We Are Floating In Space… Et pour perdre encore un peu plus l’auditeur dans ce dédale d’émotions kaléidoscopiques, trois Incidental faussement foutraques et uniquement instrumentaux surprennent par leur caractère impromptu et audacieux. Saupoudrez tout cela d’une myriade de gimmicks tous plus inventifs les uns que les autres (on retiendra le renversant Strain Theory) et d’une voix douce et veloutée s’apparentant à celle d’un Nick Drake des temps modernes et vous détiendrez tous les ingrédients nécessaires à l’exploration de cette œuvre aussi pertinente qu’originale.

Car le coup de maître de Hewson Chen est de parvenir avec ce All That We See And Seem à offrir un album à la fois riche et diversifié, mais également d’une homogénéité étonnante. En effet, ce feu d’artifice d’influences et de recherches musicales ne sombre aucunement dans la superposition et la surenchère d’effets divers et variés. L’unité est de mise pour en définitive nous offrir un album apportant sa pierre à l’édifice de l’histoire musicale contemporaine, dépassant de loin les ambitions de ces groupes comme Belle & Sebastian, se réclamant novateurs dans le respect de leurs illustres aînés. The New Lines s’approprie, certes, mais n’oublie pas également de réinventer, véritable réussite de cette majestueuse production qui se conjugue à tous les temps.

Audio

Tracklist

The New Lines – All That We See And Seem (The Great Pop Supplement, 2011)

1. The Convenience Of Numbers
2. The Grim Smile Of The Five Towns
3. Incidental 93
4. Strain Theory
5. The Year Of The Nines
6. Incidental 121
7. Voyager Program 1977
8. All That We See And Seem
9. A Hunter’s Penance
10. Incidental 34
11. A Structure Of Repeated Displacements
12. Identity and Non-Identity
13. The Falaise Gap
14. Buildings To Photograph