Tamoios – Alto-lá (PREMIERE)

Tamoios - Alto-láOriginaire de Liverpool, le multi-instrumentiste Daniel Hunt, en plus d’avoir collaboré au film d’horreur Would You Rather avec Sasha Grey en guest, est avant connu pour ses digressions analogiques au sein du groupe Ladytron auteur de cinq album entre 2001 et 2011. Après s’être installé à São Paulo début 2012, et après avoir produit le premier album solo de l’une des voix du quatuor, Helen Marnie (Crystal World, 2011), le britannique s’est entiché de la chanteuse de renom brésilienne Luisa Maita, auteure d’un album en 2010 Lero-Lero, et de Fernando Rischbieter pour jeter les bases d’un projet jouant crânement la carte de l’hybridation, entre pop synthétique et échappée tropicale, et la réappropriation culturelle : le patronyme du groupe, Tamoios, fait référence à une peuplade indigène aujourd’hui disparue, résidant sur la côte des états actuels de São Paulo et Rio de Janeiro, et résistant jusqu’à mort à l’envahisseur Portugais. En résulte un futur disque à voir le jour d’ici août prochain, avec les participations d’Alessandro Cortini – ayant déjà filé quelques coups de main à Ladytron et qui accompagne en tournée Nine Inch Nails – et du percussionniste carioca Guillerme Kastrup. Alto-lá, premier extrait mis en images par le groupe avec comme décor le Mémorial de l’Amérique Latine de São Paulo du célèbre architecte Oscar Niemeyer, annonce pour le mieux la suite, conciliant rythmiques traditionnelles et vocalises éthérées, faisant écho à en cela à l’art du métissage propre à Rainbow Arabia.

Video (PREMIERE)