On se souvient de Sutja Gutiérrez notamment avec son groupe The Fruhstucks et ses tracks electro-pop lo-fi mignonettes (ici et ) – puis on l’a un peu perdu de vue. Pourtant le bonhomme n’est pas resté inactif. Bien au contraire, il a multiplié les collaborations comme producteur ou vocaliste pour AFFKTRob Garza (Thievery Corporation) ou Edu Imbernon, et a même sorti un album solo Cult & Truth sur le label californien Bleeding Gold Records. Toujours expérimentant sur des sonorités pop lo-fi, prennant parfois des envolées psychédéliques, le producteur hispanique a sortit un excellent nouveau titre hypnotique dénommé Ubi Sunt il y a quelques semaines sur le label Rotten City Records du producteur madrilène Alvaro Cabana. On a décidé de prendre de ces nouvelles via notre OOTB interview, il nous a fait cadeau d’un edit bien perché du titre Eight Whiskus de John Cage et Joan La Barbara. Enjoy !

 

D’où viens-tu ?
Where do you come from?

Je viens d’une petite ville de la côte méditerranéenne espagnole qui s’appelle Vinaròs.

I come from a small town called Vinaròs located in the Mediterranean coast of Spain.

Où vas-tu ?
Where are you headed?

J’imagine que la créativité, tant dans la vie que dans l’art est ma destination la plus précise, mais je ne connais pas encore tous les détails…

I guess creativity in life and art is my most clear destination, but I’m still figuring out all the details…

Pourquoi la musique ?
Why music?

Parce que la musique était ce qui me convenait le mieux. Quand j’étais plus jeune, je ne me suis jamais senti bon élève mais un jour, la musique est venue frapper à ma porte et une fois que j’avais commencé je ne pouvais plus m’arrêter. Je me suis vu plonger dans un tourbillon de créativité, de passion et de stimulation. Maintenant je suis heureux de dire que je me sens beaucoup mieux et à l’aise avec moi-même et je serais un imbécile si j’arrêtais un jour de créer de la musique.

Because music was what worked better for me. When I was younger I never felt that I was a good student, but one day the music process knocked at my door and once I started I couldn’t stop at all. I saw myself immersed in a work-spiral of creativity, passion and stimulation. Now I’m glad to say that I feel much better and comfortable with myself and I would be such a fool if I ever stop creating music.

Et si tu n’avais pas fait de musique ?
And if music wasn’t your thing?

C’est beaucoup trop difficile de savoir. La musique m’a aidé à me connaître de tant de façons différentes que maintenant, j’ai l’impression que je pourrais être bons dans tellement de trucs (la poésie, la philosophie, l’art, etc). Donc si la musique n’était pas mon truc, je ne sais pas vraiment, choisis une vie au hasard et ce serait celle-ci.

That’s way too difficult to know. I mean, music helped me know myself better in so many different ways that now I feel like I could be good at so many different things (poetry, philosophy, art, etc.) so, if music wasn’t my thing I don’t really know, just pick a random life and then you got it there.

Une épiphanie personnelle ?
An epiphany of yours?

La seule chose que j’ai ressenti comme une épiphanie s’est déroulée il y a plusieurs années. J’étais chez un ami, allongé sur le lit et on a décidé de prendre “un truc très bizarre”. On a mis de la musique et on a laissé le truc faire effet, puis je me suis senti plonger toujours plus profond et si vite que j’ai compris que j’avais perdu le contrôle. Ça ne faisait pas comme se faire enterrer, c’était plus comme plonger au plus profond de mon âme et m’allonger au centre de la Terre comme La Maja Nue (un tableau de Goya, ndlt). J’ai vu une putain de lumière au loin, quelque chose comme regarder la TV avec 600 mètres entre toi et la télévision. Quand je me suis réveillé, j’étais complètement scié, je suis rentré sans rien dire chez moi en pensant “Qu’est ce que c’était que ce bordel ?” – et c’est quelque chose que je n’oublierai jamais.

The only thing I ever felt similar to an epiphany was many years ago, I was at a friend’s house lying in bed and we decided to take “something very weird”. We put the music on and let the thing take effect on us, then I started feel myself going down and down so fast that I realized I was out of control. It wasn’t like being buried underground, it was more like falling down deep into my soul and lying in the centre of the earth like The Nude Maja. I saw a damn light far away, something like watching TV with 600 meters of distance between you and the television. When I woke up I was totally blown away and went in total silence to my house thinking “what the hell was that?” – and that was something that I will never forget.

Une révélation artistique ?
Your artistic breakthrough?

Je crois que j’ai eu plein de révélatons différentes et intéressantes au cours de ma carrière musicale et c’est parce que je suis dans le changement permanent et chaque changement a sa place et sa valeur. C’est difficile d’en choisir une seule. J’ai commencé il y a des années avec un ordinateur portable et quelques matériels studio bon marché (que j’utilise toujours) et regarde moi maintenant, j’ai l’impression d’être une bête curieuse. Mais une chose est certaine, depuis ce temps et jusqu’à aujourd’hui, je continue d’éplucher les couches sans trop y réfléchir, je reste calme et patient, c’est tout.

I think I had many different and interesting breakthroughs during my musical career and that’s because I’m in constant change and each change has his own place and value. It’s hard to pick just one. I started years ago with a laptop and some cheap studio elements (which I’m still using) and look at me now, I feel like I’m such a freak character. But one thing is clear, since then and up to today I keep peeling the onion without thinking too much about it, I stay calm and patient, that’s all.

Le revers de la médaille ?
Any downside?

Ils font parti du processus mais je crains de ne pas être le genre de personne qui aime parler des revers. Mes problèmes sont si insignifiants en comparaison des vrais problèmes auxquels on est réellement confrontés que j’essaie juste de rester attentif et positif, de partager le meilleur de moi-même. Ceci étant dit, continue de t’élever en tant qu’être humain et ne regarde pas en arrière (pas trop).

They are part of the process, but I’m afraid I’m not the kind of person who likes to talk about downsides. My problems are so insignificant in comparison to the real problems we’re actually facing that I just try to stay awake and positive, sharing all the best from me. Having said that, keep on rising as a human being and don’t look back (too much).

Y a t-il une vie après la mort artistique ?
Is there life after artistic death?

La mort artistique doit être quelque chose inventé par quelqu’un qui ne s’intéresse pas ou ne connais rien à l’art. Là où il y a de la vie, il y a de l’espoir pour tout le monde et la seule chose que l’on doit faire c’est de s’intéresser, d’aimer et de partager. Ça dépend de toi et de comment tu vois les choses autour de toi, tout ce dont tu as besoin c’est de ton cerveau alors, s’il te plaît, fais le faire fonctionner.

Artistic death might be something invented by someone who doesn’t care or know about art at all. If there’s life, there’s hope for everybody and the only thing you have to do is to care, love and share. It depends on you and the way you see the things around you, all that you need is in your brain so, please keep that part always running.

Un rituel de scène ?
Your pre-stage ritual?

J’ai presque tout essayé mais rien ne semble fonctionner avec moi et je finis toujours par me sentir stupide à faire tout ça.

I’ve tried almost everything but nothing seems to work with me and I always end feeling very stupid by doing all of that.

Avec qui aimerais-tu travailler (musique et hors musique) ?
Who would you work with (musically or not)?

Dans la vraie vie, je dirais Simeon Cox de Silver Apples. En rêve, sans aucune hésitation je choisirais le seul et unique Viking de la 6ème avenue, Louis Thomas Hardin, aussi connu sous le nom de Moondog.

In real life I would say, Simeon Cox from Silver Apples. In dreams, without any doubt I would choose the one and only Viking of the 6th avenue, Louis Thomas Hardin also known as Moondog.

Quel serait le climax de ta carrière artistique ?
What would be the climax of your career?

Je serais aussi heureux que maintenant si je pouvais continuer à grandir en tant qu’être humain qui aime l’art. Ce serait un super climax pour moi. J’aimerais aussi avoir moins de déboires et de problèmes à l’avenir mais comme je l’ai dit plus haut, ils font partie du processus donc, je ne sais pas du tout ce que le future me réserve.

I’ll be happy as much as I am now if I could just continue growing as a human being who loves art. That would be a great climax to me. I would also like to have less setbacks and problems in the future but as I said before they’re part of the process so, I don’t really know what the future holds for me.

Retour à l’enfance, quel conseil te donnes–tu ?
Back to your childhood – what piece of advice would you give your young self?

Ne crains rien ni personne et prépare toi à la vraie jungle.

Do not fear anything or anybody and prepare yourself for the real jungle.

Comment te vois tu dans trente ans ?
How do you see yourself thirty years from now?

Pareil qu’aujourd’hui mais beaucoup plus calme et sage.

Same as now but much quieter and wiser.

Comment vois-tu évoluer ta musique ?
How do you see your music evolve?

Tous les chemins mènent nul part ce qui rend le futur encore plus confus et perturbant. On verra, je suis plein de surprises.

All paths lead to nowhere and that makes an even more confusing and disturbing future. We’ll see, I’m full of surprises.

Un plaisir coupable ou un trésor caché ? (musique ou hors musique)
Your guilty pleasure or hidden treasure (musically or not)?

Je crois que le vin est devenu mon plaisir coupable le plus évident.

I guess wine has become the clearest guilty pleasure of mine.

Photo: © Andrea FG
Traduction: Marie-Éva

Ecoute Exclusive

Audio