Si Stellar Kinematics n’est encore qu’une constellation en gestation – à l’orée de matérialiser sa prométhéenne volonté d’unir diverses expériences musicales à travers de multiples formes de collaborations -, son émergente galaxie aussi bien musicale, graphique que plastique fascine déjà. Support du premier EP de la Parisienne de Playground (à télécharger par ici) et auteur de la compilation Solstice 11:29 (à se procurer par ), le label s’apprête à étoffer ses sorties dès 2013, tout en continuant à égrainer des mixtapes collaboratives : hier Slang Mag, Vacation In Your Hell et The Scrap Mag. Aujourd’hui, Hartzine.

Entretien avec Giovanni

Giovanni, peux-tu présenter Stellar Kinematics en quelques mots ? D’où te sont venus l’idée et le nom du label ?

La création de Stellar Kinematics remonte à 2010, avec l’aide d’une amie qui bookait des artistes allemand à Lille (Musikbox). Nous nous sommes simplement dit : pourquoi pas nous ? On naviguait dans le milieu indépendant et on sentait qu’il y avait de la place pour un collectif/label, libre et plus international que national.

L’idée était de favoriser les rencontres, les collaborations. Tout de suite l’image de la constellation est apparue ! De là est venue la dénomination Stellar Kinematics, que l’on a gardée pour sa signification en anglais : the study of the movement of stars without needing to understand how they acquired their motion. En d’autres termes on ne se pose pas de barrière de style et aucune exigence, on s’intéresse à l’artiste et on privilégie la qualité pour chaque production, musicale comme visuelle.

Quelle est ton approche de « label » et quelle est l’esthétique musicale et visuelle recherchée ?

On peut aussi bien travailler avec un artiste 8-bit qu’avec un artiste coldwave. Tout dépend des envies de chacun, de l’humeur et bien sûr des rencontres. Le label fonctionne plutôt comme un collectif qui exprime sa passion pour les arts indépendants. Nous sommes en constante en évolution.

Au début, nous avions développé une esthétique proche de l’espace, des étoiles, etc. C’était évident et on voulait que cela parle à tous. Aujourd’hui, on a décidé de réinterpréter cette identité en quelque chose de plus marqué et affirmé, grâce au fabuleux travail de Camille Legrand. Nous avons développé une image plus soignée et minimaliste, composée de constellations graphiques et de motifs à base de points et de lignes, où le visuel devient aussi important que la musique.

Cette nouvelle identité symbolise ce que l’on fait chaque jour : mettre en relation divers artistes. D’où le slogan, Constantly Creating Constellations.

Après la compilation Solstice 11:29 et l’EP de Playground… quel est le futur proche du label ?

Un site web bientôt prêt sur lequel vous trouverez quelques surprises, des EP en préparation : du cold, de l’ambient/drone, et un autre un peu plus pop… Et d’autres mixtapes, notamment celle de Cargo, fantastique groupe coldwave.

On ne se pose jamais de deadline. Le fonctionnement du collectif veut que chacun développe ses projets. Ceux du moment sont ceux de Camille avec la série de foulards Heavy Genesis via Amour et Eau Fraîche, en plus d’un projet annexe au label, plus orienté rock et garage : Dérive Ordinaire.

Peux-tu me parler de la série Visual Mixtape que propose le label depuis presqu’un an ?

On a toujours été des gros consommateurs de mixtapes et au vu du temps que l’on se laisse pour produire, on a pensé que c’était une bonne façon de faire patienter tout en partageant des coups de cœur et morceaux exclusifs, le tout en faisant intervenir des amis proches ou éloignés du label. Encore une fois, on met en relation différents acteurs du milieu indépendant, en choisissant soigneusement la personne, le groupe qui réalisera la mixtape puis en l’associant à un webzine que l’on apprécie.

Quant au nom, Visual Mixtape, il s’explique par la présence de morceau de constellations sur chaque cover, d’ailleurs vous pouvez voir que chaque cover est reliée à la précédente et à la suivante, ce qui donne une constellation infinie.

Mixtape : Visual Mixtape IV : Stellar Kinematics x Hartzine

01. Sir William Dawson – Chief Thundercloud
02. Total Control – Pyre Island
03. Dark Day – The Metal Benders
04. Chris & Cosey – Lament
05. Umberto – The Waterbed
06. In Trance 95 – Wild Beauty Ocean [Toujours Pour Jamais Mix]
07. Spastic Joy – Hello Goodbye
08. Black Marble – Static
09. Rites Wild – Rites Wild Theme
10. Holy Balm – Losing Control
11. Dubai – Thieves
12. Martin Eden – Hum
13. Vessel – Aries
14. Spitzer – Sergem
15. Profligate – Conditioning Trench
16. Ela Orleans rmx Nattymari – Light At Dawn