S’il fallait une preuve supplémentaire que le passé industriel d’avant la Révolution de velours marque encore de ses grincements rouillés l’héritage culturel de nos contemporains tchèques, le label Baba Vanga en offre le témoignage concret. Dès sa création en 2013, il accueille d’excellents représentants de la fibre industrielle et expérimentale de l’Est européen (Kokum, Ratkiller), gagnant à l’occasion les côtes japonaises (Concrete Virus Nu) et affichant une qualité graphique pour partie héritée du constructivisme.

Depuis trois ans, c’est également le terrain de jeu et d’expression sonore des artistes visuels roumains Gili Mocanu and Elena Album qui, reprenant à leur compte et dans leur nom un titre du poète Mihai Eminescu, exploitent par le son les phases hallucinatoires des nos demi sommeils. Le laconique Co de Somnoroase Păsărele (“les oiseaux endormis”) est une expérimentation bruitiste complexe difficile à ranger dans un tiroir, flirtant ici avec une techno minimale (Sept Trei) ou déroulant là une noise indus arythmique et ronflante (Foto Doi Noros). Et peu importe la trame au final, l’essentiel étant d’aguerrir puis émousser les sens, de jeter l’auditeur dans un mirage évanescent et glissant où il progresse à travers de gris paysages à la neutralité équivoque et remplis de bestioles électroniques chuintant, grognant, hurlant comme des stryges mécaniques. Co, c’est cette frange entre éveil et sommeil où réalité et hallucinations se confondent, à savourer comme on s’assoupit: en total laisser-aller.

Audio

Somnoroase Păsărele – Sept Trei

Somnoroase Păsărele – Atep Vara

Tracklist

Somnoroase Păsărele – Co (Baba Vanga – 30 janvier 2016)

01. Ton Sase
02. Foto Doi Noros
03. Sept Trei
04. Pumu Probe
05. Gome Vara
06. Gama Unu
07. Alep Vara
08. Ton Patru
09. Foto Trein Noros
10. Essen Sapte