Du projet solo démarré il y a une quinzaine d’années par le musicien et réalisateur Matt Mehlan, Skeletons — ou Skeletons and the Girl-Faced Boys, Skeletons and the Kings of All Cities et plus récemment Skeleton$, ouf — conserve et préserve comme un joyau son héritage jazz pour la construction expérimentale et le sens de l’improvisation. Le reste, style, instruments et membres, n’a cessé d’évoluer. Entre le minimaliste — si l’on excepte son nom — d’Everybody Dance With Your Steering Wheel autoproduit en 2002 et l’opulente orchestration de The Bus en 2012, l’écart technique est immense mais la motivation identique. C’est l’énergie de mener un projet jusqu’à l’apex, de lui donner le corps musical que mérite son esprit au point de réunir un big band de jazz pour développer avec brio l’album précédent, effort authentique et fou, puissant et progressif.

Derrière l’élan expérimental qui guide chacun des morceaux de la formation depuis 2002, on sent l’envie de Matt d’emprunter des chemins de traverse mais de rester accessible, serpentant au gré de ses influences et envies entre accroches jazz calibrées et improvisations mises en scène du bout des doigts pour ne pas domestiquer la spontanéité. Et dans Am I Home?, il y a du Don Cherry et du Manu Dibango, de ce jazz universaliste et jamais hermétique, nourri d’essences africaines poussant jusqu’à l’Éthiopie des années 60 ou aux balafons du griot sénégalais, mais aussi d’expressions plus proches de nous, entre claviers explosifs et cuivres essoufflés, soutenues par un chant ponctuel aux assonances pop très contemporaines.

L’avant-garde est omniprésente mais subtile, se faufilant dans le moindre interstice de séquences instrumentées, basculant sans malaise d’un riff étouffé à une furie de cymbales sur fond de percussions subsahariennes, ou d’une mélodie liturgique polyphonique à la cacophonie d’une déflagration de soufflants déchaînés. En parcourant par la géographie et la sémantique musicale les germes de ses influences et en questionnant son album Am I Home?, Mehlan cherche son foyer, l’origine de son legs en même temps que le point de chute de ses pérégrinations. Pure rhétorique, puisqu’à l’évidence ce foyer prend forme sous ses doigts agiles, lové dans la créativité de cet ethno-jazz auquel il imprime un accent de modernité qui le rend inédit.

Full stream premiere

Skeletons – Am I Home? (Altin Village & Mine, 1er avril 2016)

Tournée

16.06.2016 — (GER) LEIPZIG, CONNE ISLAND
17.06.2016 — (SUI) LUCERNE, B-SIDES FESTIVAL
18.06.2016 — (GER) MUNICH, MILLA
19.06.2016 — (GER) ERFURT, FRAU KORTE
22.06.2016 — (FR) PARIS, ESPACE B
23.06.2016 — (GER) COLOGNE, KLUB GENAU
24.06.2016 — (GER) DRESDEN, SCHEUNE
25.06.2016 — (PL) WARSAW, OUTDOORSHOW
29.06.2016 — (AT) VIENNA, FLUC
30.06.2016 — (CZ) BRNO, FORUM/PRAHA
02.07.2016 — (GER) LÄRZ, FUSION FESTIVAL
05.07.2016 — (GER) BERLIN, WEST GERMANY