Formant ASSS avec ses acolytes d’Oregon Alexander Smith et Sean Sumler, Sean Pierce n’en finit plus cette année d’inonder nos oreilles de ses expérimentations électroniques entre un premier EP en avril sur le label américain Motor, Transit, et une collection plus expérimentale de morceaux sur son propre bandcamp dilapidée en septembre. S’y ajoute depuis le 26 octobre dernier, Sutro, un second format court sur la structure Berlinoise Mannequin, délayant une électronique aussi malsaine que salement décavée. Si certains célèbrent le bonheur extatique par le bais de leurs beats, l’originaire de Portland lui mitraille dans le glauque, baignant sa techno modulaire d’un intense voile patibulaire, celui par le biais duquel l’on se sent proche de la rupture, physique et nauséeuse, coincé que l’on est entre bruits et pulsations. L’enclume rythmique s’abat sourdement sur de la taule rouillée, les synthétiseurs cisaillent de la ferraille au kilomètre, l’œil semble se figer sur les néons crasses, bref, Sean Pierce dresse avec Sutro un panorama aussi froid que nihiliste qu’on aura tôt fait d’écouter ci-après en intégralité.

Audio (PREMIERE)

Tracklisting

Sean Pierce – Sutro 12 » (Mannequin, 26 octobre 2015)

01. Immodest Force
02. Hair
03. Memoir
04. Motorcade
05. Sutro
06. Torn Screen

seanpierce