Sacred Bones Mixtape

Une mixtape bien longue mais qui ne suffira qu’à effleurer la surface de ce Sacred Bones propose dans son catalogue qui ne cesse de grandir. Dix-huit titres pourtant qui brassent presque autant d’artistes et présentés de manière chronologiques des sorties du label : de 2007 avec Blank Dogs à 2012 représenté par Pop. 1280, The Men, Led Er Est et War. Tirée tant sur des singles, EP et LP cette avancé antérograde vous permettra de palper le potentiel de ce label de manière éclectique.

1. Blank Dogs – She’s Violent Tonight (SBR-002)

Premier EP et deuxième sortie du label, Sacred Bones presse le vinyle d’un copain du label en la personne de Mike Sniper qui produit avec Diana (The Herald) une pépite lo-fi teinté de touches synth. Ce titre représente bien cet EP merveilleusement sombre.

2. Children’s Hospital – If You Find Me I’m Here (SBR-013)

Coup d’essai pour ce duo de Seattle sous le nom Children’s Hospital. Ils présentent avec Alone Together sorti en 2008 un punk très abrasif croulant sous les effets drones, accompagné pour la sortie d’un livre de 24 pages regroupant des photos d’enfants malades. Oui, pourquoi pas.

3. Gary War – Sold Out (SBR-023)

Second album pour Gary War, Horribles Parade marque déjà la 23ème sortie du label. Pop futuriste et psychédélisme lo-fi, les effets noient véritablement le chant arrondissant les angles d’un pop punk nerveux.

4. Moon Duo – Speed (SBR-024)

Première sortie pour le duo lunaire qui du haut de ces quatre titres démontrent tout leur potentiel en termes de rock psychédélique. Pas très loin de la musique de son autre formation Wooden Shjips, Speed convint sans détour.

5. Nice Face – I Want Your Damage (SBR-030)

Projet solo de Ian Magee, Immer Etwas est son premier album en tant que tel. Datant de 2010, les treize titres de ce LP forment un tout qui pourrait passer pour un bolus dense de proto synth punk indigeste. Lorsqu’on s’y attarde pourtant et qu’on se prend la peine de le décortiquer, on trouve beaucoup de perles comme ce I Want Your Damage relativement violent.

6. Nerve City – Sleepwalker (SBR-034)

De cet EP sous le nom de Sleepwalker j’ai choisi le titre du même nom pour vous présenter sans doute l’un de mes plus gros coups de coeur du label. Six titres et autant qui resteront gravés dans vos têtes tant la structure pop fonctionne bien, même lorsque mise au service d’un musique lo-fi, limite crado.

7. The Bitter – Trapper (SBR-036)

Autre projet du prolifique Ben Cook (Fucked Up, Roommates) cet EP présente beaucoup de mélodies mises au service cette fois ci d’une instrumentation post punk par excellence. Passant de Captured Tracks à Sacred Bones entre deux EP ils adoptent avec Have a Nap Hotel EP une logique plus pop et donc plus accessible.

8. Föllakzoid – IV, III, II, I (SBR-044)

Voila la relève du rock progressive façon Sacred Bones. Leur tout premier EP éponyme montre au long de deux titres (20 minutes au total quand même) la façon qu’a Föllakzoid d’aborder le rock. Forte influence kraut omniprésente, l’énergie est bien là ! Et débordera sur leur futur LP : II en janvier 2013.

9. The Fresh & Onlys – Keep Telling Everybody Lies (SBR-056)

Wymond Miles chante aujourd’hui en solo et est venu clôturer le catalogue Sacred bones en ce mois de juin avec son premier album solo. Des mélodies accrocheuses s’entremêlent au sein de ces cinq pistes, représentées par ce Keep Telling Everybody Lies charismatique, mélancolique et très entêtant.

10. The Men – Bataille (SBR-057)

Le titre qui aura valu au label de sortir un peu plus la tête de cet underground strictement new-yorkais et de voir beaucoup plus de regards tourné vers lui en 2011. Enfin, un peu plus… Bataille détonne et ne laisse personne indifférent. Ce titre représente à merveille Leave Home (le second, faisant suite au plus discret Immaculada) autant brut qu’agressif présentant un bloc de huit titres post punk assommants de bonheur.

11. Human Eye – Impregnate the Martian Queen Pt. 2 (SBR-058)

Sorti juste après Leave Home, voila une autre réelle claque en l’album They Came From The Sky de Human Eye. Projet plus structuré et mature que les autres de Timmy Vulgar (Timmy’s Organism) cet album est aussi violent et sans répit que la personnalité du leader, et n’en reste pas moins remarquable et exceptionnel.

12. Amen Dunes – Lower Mind (SBR_059)

Beaucoup plus calme, Amen Dunes fait la part belle aux mélodies. Après un EP sorti plus tôt sur Sacre Bones aussi, ce projet majoritairement acoustique lancé par Damon McMahon ne cesse d’envouter avec ce Through Donkey Jaw sorti en 2011. Simplement magnifique.

13. Zola Jesus – Vessel (SBR-062)

Attendu au tournant, la star montante du label sort son album Conatus sous le feu des projecteurs, après un teaser vidéo. Beaucoup plus poussé dans les triturations post-production et le lissage des musiques, Vessel est l’exemple parfait que la direction que prend désormais le projet de Nika Roza plus que jamais au premier plan de la vitrine pop du label.

14. Crystal Stilts – Radiant Door (SBR-064)

Après deux album exceptionnels, Crystal Stilts se tournent vers Sacred Bones pour sortir ces cinq titres composant un nouvel EP. Et pour cause, leur musique cadre parfaitement avec l’état d’esprit du label, et ce depuis Alight Of Night leur premier album. Cet EP Radiant Door se décale tout de même de ce que les Stilts font de mieux pour montrer sans doute une nouvelle direction moins brute et plus mature.

15. Pop. 1280 – New Electronix (SBR-068)

le premier album des new-yorkais, The Horror porte vraiment bien son nom. Un penchant moins hardcore que leur premier EP The Grid, plus synth punk et toujours aussi énérvé et agressif. Cet album fait simplement mal avec un son sale qui colle et dont on apprécie chaque minute.

16. War – Brodermordet (SBR_069)

Sorti chronologiquement avant l’album de Pop. 1280, War montraient encore une autre image du label. Techno lo-fi underground, on connaissait les penchants du label pour les musiques plus dancefloor avec notamment Trust et son Bulbform mythique. At War For Youth est une bombe synth (…) et War impressionne tout en posant le mystère autour de ce duo incluant des ex-membres de Iceage et Sexdrome.

17. The Men – Oscillation (SBR-071)

Après leur dernier album sorti fin 2011, The Men revient dès ce premier semestre 2012 et prépare déjà un autre LP pour le second. Que dire de Open Your Heart à moins que le groupe ne se rapproche encore plus de ce qu’on attend d’eux. Plus propre et réfléchi (notamment au cours de leurs tournées) ce LP est parfait. J’aurais pu vous propose beaucoup de titres pour lui coller une image dans cette mixtape, Oscillation me semble parfait.

18. Led Er Est – Arab Tide (SBR-072)

Flirtant avec Captured Tracks le tant d’un EP, la coldwave triturée de Led Er Est montre un penchant plus sophistiqué avec The Driver, et par conséquent moins évident. Cet album est monumental non seulement par le choix des recherches sonores et autres expérimentations adoptées par le groupe mais dans l’amoncellement de la totalité des musiques, offrant à mi-chemin de cette année un bloc solide recelant de pépites en tout genre.