Russian Tsarlag l’interview – « There is no subsidies for artists there »

Weirdo reconnait weirdo. Meilleur live d’indie pop bricolée par un mec seul sur talons, Russian Tsarlag n’a rien à dire ou si peu. Son parcours fait écho aux travaux de Christopher Forgues, Forrest J Ackerman et à cette posture décalée de « doux dingue » devenue insupportable depuis qu’une partie du mode d’emploi indie a fléché Ariel Pink comme forme humaine du cool.

Qu’est ce que ton nom signifie ?
What does your name mean?

Ça ne veut rien dire en particulier. Au début, le projet devait s’appeler Russian Tsarcasm. J’en ai juste eu assez de ce nom après quelques temps et je l’ai  changé.

It doesn’t mean anything. The project was orginally called, Russian Tsarcasm. After a while I got sick of that name and changed it.

Tu as créé Russian Tsarlag après avoir déménage à Providence. Tu peux m’en dire plus à propos de cette anecdote liée au système de subvention du Rhode Island ? Quelles en étaient les conditions ? Tu as dû passer devant un jury ?
You created Russian Tsarlag right after your move to Providence. Could you tell me about Rhode Island’s system of subsidies for artists? Is it for real? What are the requirements? Did you have to go in front of a jury?

J’ai commencé ce projet trois ans environ après avoir emménagé à Providence. Il n’y a aucune aide financière pour les artistes ici. Les artistes aux US vivent dans des poubelles et survivent avec un régime à base d’épluchures de bananes et de vieille moulure de café.

I started the project about three years before I moved to Providence. There is no subsidies for artists there. American artists live in trash cans and survive on banana peels and used coffee grounds.

Que reste-t-il de la scène du Fort Thunder ? Tu as sorti quelques trucs sur le label de Christopher Forgues. Tu es toujours en contact avec eux ?
What remains of the « Fort Thunder » scene? You released a few things on Christopher Forgues’ label. Are you still in touch with these people?

C’est vrai qu’il doit bien rester quelques échos de Forth Thunder à Providence et dans la plupart des grandes villes de la côte est en fait. Je suis resté en contact avec Christopher Forgues. On se voit toujours de temps en temps pour une partie de dominos ou autres jeux de société.

There are certainly echos of Fort Thunder in Providence and other major east coast cities. I am still in touch with Christopher Forgues. We will very infrequently get together and play dominoes or other basic table top games.

La performance live de ta musique est en phase avec ce qu’elle m’évoque : ton attitude est quelque part entre la grandiloquence, la rigueur formelle et le pastiche… un peu comme tes morceaux, où derrière la confusion des sons se cache une structure définie, parfois pop, parfois plus éclatée… Est-ce que cette façon de performer est liée au fait que tu sois seul et que tu joues le plus souvent dans des lieux confinés (cave, chambres…) ?
The live performance of your music is in tune with what it reminds me of: your style can be pinned down somewhere between pompous, rigorous and pastiche… The same way your tracks can hide, behind the seeming sonic confusion, a well defined structure that can be pop or fragmented… Is it linked perhaps to the fact that you’re on your own and that you play mostly in confined places (such as caves, bedrooms…)?

Je travaille avec toutes les ressources qui sont à ma disposition. Quand tu n’as pas grand-chose pour bosser, tu dois faire avec ce qu’il y a à ta disposition  et creuser pour essayer de trouver le filon qui enrichira ton travail.

I am working within the resources at my disposal. When you have almost nothing to work with you’ve got to dig deep and find some cracked perception to enrich whatever medium you’re working with.

Eternal Flame me semble être l’expression « totale » de ce que ta musique creuse depuis le début de Russian Tsarlag. Tu le vois aussi comme ça ? Tes prochaines sorties suivent cette amorce ?
Eternal Flame
seems to contain everything you have been wanting to express since the beginning of Russian Tsarlag. Is this how you see it too? Are your next releases going to follow onto that path?

Pour moi, Eternal Flame ne représente rien de plus qu’un pavé sur le chemin tordu qui me mène vers l’obscurité. Il n’a rien à calquer en ce qui concerne les prochains morceaux. Cela reste un mystère, pour vous comme pour moi.

I see Eternal Flame as just another cobblestone on my crooked path to obscurity. There is no blueprint for whatever comes next. It’s as much a mystery to me as it is to you.

Tu es également connu pour tes travaux de dessinateur de comics. Le dessin, en opposition à la photo (cf. le titre de la tape Photography Is For Assholes) ?
You’re also known for your work as a comic book artist. What do you think about illustration as opposed to photography as a medium (i.e. the
Photography Is For Assholes‘ tape)?

Les deux genres partagent ce penchant pour la transcendance et l’auto-désillusion. Le nom de la cassette a été inspiré par des soirées passées à des concerts de punk alors que j’étais ado et que je pouvais voir ces petits intellos se faire un chemin à travers la foule pour arriver au premier rang et prendre des photos avec l’appareil de leurs parents.

Both mediums have the same capacity for transcendence and self delusion. The title of that cassette was born out of being a teenager at punk shows, and seeing these little nerds push their way up to the front row to snap a few pictures on their parents digital camera.

Je ne m’y connais pas trop en comics. La seule figure du comics qui m’est familière est le héros. Quel type de héros aimes-tu représenter ? As-tu un classement personnel des héros de comics ?
I don’t really know much about comics. The superhero character is the only comic book stereotype I’m familiar with. What type of hero do you enjoy illustrating? What would be your personal comic books heroes top 5?

Les personnages que je dessine sont assez troublés en général. J’aime beaucoup dessiner des personnages féminins avec beaucoup de cheveux, des œufs, des meubles détournés et des talons hauts.

The characters I draw are usually fairly confused. I enjoy drawing women with big hair styles, eggs, degenerating furniture, and high heels.

Vidéo

Russian Tsarlag Live from Id House Vid. Group on Vimeo.