Road to Christmas

Parce que Noël, c’est dans deux jours, et que bien entendu, comme beaucoup, tu fais partie de ceux qui oublient que la naissance du Christ se fête chaque année à la même date, il te reste donc 48 heures top chrono pour te traîner dans les magasins, en espérant dénicher la pépite qui fera le bonheur de tous. Et comme on n’a pas trop envie de te voir passer pour un loser, on n’a pu s’empêcher de faire une petite sélection musicale, multicartes, qui devrait te permettre de passer les fêtes peinard. Cette année, c’est toi qui fourre la dinde !

1. R’n’B

The Weeknd – House of Balloons (Not on label)

C’est pour qui ? Ta petite sœur qui te les a brisées toute l’année avec Nicki Minaj et  Lady Gaga.

Qu’est-ce que c’est ? Aussi surprenant que cela puisse paraître, nous n’aurons jamais autant écouté de R’n’B et de soul music que cette année. La recette ? Un mélange de chant languide, tortueux  et envoûtant s’acoquinant à des mélodies ombrageuses rythmées par une ligne dubstep du plus bel effet. A ce titre, le mini-LP du très jeune Abel Tesfaye est une réussite exemplaire du genre. Un ovni discographique à la fois sirupeux et apocalyptique, abordant sans tabou la drogue, le suicide,  le sexe…

Audio

The Weeknd – High For This by Arnaud Von Simidov

2. Expérimental

The Haxan Cloak – The Haxan Cloak (Aurora Borealis)

C’est pour qui ? Ton cousin nerd à qui l’on ne sait jamais quoi offrir à part un Rubik’s Cube.

Qu’est-ce que c’est ? La musique de Bobby Krilic est plus qu’un simple plaisir contemplatif. Le Londonien dessine, autour d’une poignée de titres, des mélodies à l’orchestration brutale mais à la rythmique minimaliste, qui invitent l’auditeur à se plonger dans un voyage introspectif turbulent et perturbant. On ne ressort pas indemne de l’écoute de ce chef-d’œuvre définitivement brillant.

Audio

3. Punk

Cheveu – 1000 (Born Bad Records)

C’est pour qui ? Ton grand frère de quarante piges, bedonnant, qui ne veut toujours pas lâcher sa crête et son t-shirt moulant des Sex Pistols.

Qu’est-ce que c’est ? Parce qu’être punk, c’est comme le rock, c’est une histoire d’attitude, et qu’en deux albums et quelques hybridations, le trio parisien aura réactualisé avec brio le style musical le plus inutile de toute l’histoire de l’humanité.  Au-delà d’une démarche créative indiscutable, Cheveu assène un rock furieux, bruitiste, urgent. Un petit bijou de rock’n’roll hirsute, barré et schlinguant la binouze éventée. Punk is not dead!

Audio

4. Techno

Planetary Assault Systems – The Messenger (Ostgut-Ton)

C’est pour qui ? Pour Papi qui a toujours du mal à se réconcilier avec l’Allemagne et parce que de toute façon il n’entend rien d’autre sans son sonotone.

Qu’est-ce que c’est ? Figure emblématique de la scène électronique depuis vingt ans, Luke Slater réactive Planetary Assault Systems le temps d’un album racé où la violence s’entrechoque à des parcelles de pure fantasmagorie. Un LP partagé entre colère brute et rêverie enfantine, rappelant la richesse des œuvres les plus noires de Richie Hawtin saupoudrées d’un glaçage dub tout en alternant avec les déflagrations sourdes de décharges techno-indus.

Audio

5. Métal

Pneu – Highway to Health (Head Records)

C’est pour qui ? Pour l’oncle Nestor qui ressemble plus à Cousin Machin, biker dans l’âme mais te ressassant régulièrement de vieux tubes d’Europe.

Qu’est-ce que c’est ? Une pure et intense démonstration de math-rock dépassant de loin les espoirs que nous avions mis dans le duo, qui se surpasse un peu plus au fil des titres, faisant monter la tension crescendo jusqu’à l’apothéose finale. Une orgie bruitiste mais orchestrale qui n’a d’égale que la nervosité déployée tout au long des neuf tracks qui composent ce monstre de métal, et réservant bien des moments épiques.

Audio

6. Chanson française

Daniel Darc – La Taille de mon Âme (Sony Music)

C’est pour qui ? Pour Mamie, parce que cette année tu ne te taperas pas l’intégrale de Léo Ferré.

Qu’est-ce que c’est ? Parce que lui aussi prend beaucoup de cachets et a déjà un pied dans la tombe, son album fait figure de cadeau idéal. Mais c’est surtout parce que l’on reste scotché à ce murmure écorché, soufflant quelques vers coincés entre le paradis et l’enfer. Si l’on pense bien entendu à Gainsbourg et à Bashung, l’ex-Taxi Girl se traîne une auréole post-punk qu’il porte comme sa croix, osant au gré d’une amertume incertaine se livrer autour d’un nouveau cru d’une beauté aussi maladive que résolument lumineuse. Une autobiographie saisissante, caressant des mélodies incertaines du bout d’une lâme de rasoir.

Audio

7. Dubstep

Kryptic Minds – Can’t Sleep (Black Box)

C’est pour qui ? Pour ton beau-frère rasta parti vivre en Jamaïque.

Qu’est-ce que c’est ? Issu de la scène drum’n’bass, le duo Kryptic Minds ralentit la cadence, submergeant sa musique de nappes envoûtantes et de beats lourds. Quelque part entre l’ambient et la minimale, les musiciens insufflent à leurs compos une bonne dose d’infra-basses et font trembler les fondations mêmes d’un genre qui n’attend qu’à être révolutionné. Un album qui s’élève naturellement au-dessus des clichés et possède un sombre degré de fascination.

Audio

8. Folk

Chelsea Wolfe – Apokalypsis (Pendu Sound Recordings)

C’est pour qui ? Pour ton père qui n’arrive toujours pas à gratouiller Jeux Interdits sans faire de fausse note.

Qu’est-ce que c’est ? On ne va pas se leurrer, le fond de la musique folk a toujours été de transmettre un message, qu’il soit personnel, social ou politique. La Californienne prend à contre-pied les clichés pour envelopper l’auditeur d’un halo oppressant. Apokalypsis est une œuvre aussi captivante que cauchemardesque, dont le moindre pincement de guitare procure des frissons le long de toute l’épine dorsale. Une sorte de B.O. fantomatique qui continue de nous hanter bien après le générique.

Audio

9. Hip-hop

MellowHype – Blackened White (Fat Possum)

C’est pour qui ? Pour ton voisin qui n’a que deux disques : Lunatic de Booba et Fat Come Back d’Alliance Ethnik.

Qu’est-ce que c’est ? Il est clair que si cette année, Tyler, The Creator, ASAP Rocky ou encore Shabazz Palaces se taillent la part du lion catégorie hip-hop, les outsiders ne devraient pas être en reste. C’est le cas du duo Mellow Hype, roulant sous la houlette d’Odd Future et composé de Hodgy Beats et Left Brain, qui voit son second LP réédité en format physique.  Une ressortie des plus justifiées puisque cet album est tout simplement la pierre angulaire de l’écurie OFWGKTA, mais aussi leur travail le plus abouti à ce jour. Le flow imparable et habité d’Hodgy Beats n’ayant rien à envier à son impayable comparse de Sandwitches.

Audio

10. Rock

Thee Oh Sees – Carrion crawler / The Dream (In the Red)

C’est pour qui ? Pour ta mère qui mouillait sa petite culotte en écoutant Jimi Hendrix.

Qu’est-ce que c’est ? L’insatiable John Dwyer réveille Thee Oh Sees à peine quelques mois après nous avoir pondu le très délirant bien que mou du genou Castlemania et nous assène un brûlot électrique et assassin aussi inoubliable qu’épuisant. Entre space-Kraut et garage-psychab’, Dwyer nous pond les combinaisons les plus folles et se rapproche une fois de plus de l’album parfait.

Audio