Raymond D. Barre – Grosse Moto (PREMIERE)

Comme promis, le label de Charles Veilletet, Nocta Numerica records, accélère en 2016. Après dynArec et Cold Colors l’année passée, et le maxi de Voiron en février dernier (lire), le label parisien écoulera dès le 2 mai prochain l’excellente livraison acid, certifiée 100% analogique et ultra-mélodique distillée par un jeune producteur francilien officiant sous le patronyme de Raymond D. Barre. Loin des bâillements politiques et des manuels d’économie chers à notre ancien ministre rigoriste de l’économie, et empaqueté sur un EP quatre titres baptisé Shodar, soit la première référence discographique pour celui qui usait auparavant de l’alias Fourmi, la came couchée sur microsillons, par sa fluidité et sa tonalité ghetto rappelant les meilleurs Area Forty_One – et plus globalement pas mal de productions sur Delsin – , pénètre instantanément la boîte crânienne pour ne plus la quitter. Preuve par l’exemple avec Grosse Moto, à découvrir ci-après en exclusivité, en attendant une première compilation qu’annonce Nocta Numerica pour juin avec au tracklisting Glass Figure, Master Flashhh, Too Smooth Christ, Voiron, Eliott Litrowski et Le Matin (!).

Audio (PREMIERE)

Tracklisting

Raymond D. Barre – Shodar EP (Nocta Numerica, 02 mai 2016)

A1. Shodar
A2. Grosse Moto
B1. Ant Swarm
B2. Jubilator

Maquette_Macaron_Front_NN004