Prurient – Through the Window

S’il y a toujours eu quelque chose d’identifiable dans la musique de Dominick Fernow, que ce soit dans la harsh noise détraquée de Prurient ou les inquiétantes boucles techno industrielles de Vatican Shadow, le Ricain n’a de cesse de se renouveler à chacun de ses essais sonores. Construisant un patchwork musical boursouflé et maladif, fascinant d’étrangeté, il compose chanson après chanson un curieux pamphlet, devenant peu à peu la nouvelle bible du DIY électronique. Through the Window, mini-LP paru sur le label british Blackest Ever Black, en est une preuve plus qu’évidente. Récemment installé à Los Angeles, le musicien ne rêve pas plus de mélodies transpirant le soleil pour autant. Bien au contraire, il nous livre avec cet album compact (trois titres seulement) une œuvre d’une noirceur absolue. Commençons par Through the Window, titre éponyme d’une quinzaine de minutes, qui désarçonnera certainement las aficionados de Prurient puisque l’on y retrouve toute les recettes de son projet plus électronique Vatican Shadow. Le morceau s’ouvre sur une longue intro anxiogène au possible arpentée d’un susurrement fantomatique, jusqu’à ce que celui-ci cède la place à un matraquage de kicks aussi sourd que mécanique. Un hymne messianique et quasi religieux, semblant rongé par l’électricité ambiante. Une musique viciée, entraînante et malsaine dont l’inquiétante montée nous entraine jusqu’à une catharsis arrivant en milieu de morceau sous un déluge de basses, les nappes s’affolant jusqu’à ébranler notre épine dorsale. Un court frisson nous parcourt l’échine et nous secoue les mollets. Hit parfait calibré pour le clubbing underground, ce Through the Window sonne comme du Shifted ou du Marcel Dettmann revisité par Cabaret Voltaire. Une recette qui fait mouche et l’on finirait presque déconcerté à l’écoute de Terracota Spine, qui retrouve les sachems bruitistes habituels de notre multi-instrumentiste qui nous plonge durant près de quatre minutes dans un chaos atmosphérique étouffant. You Show Great Spirit nous engloutit une fois de plus dans les affres d’une techno industrielle très martiale, on pense notamment à P.A.L  sur l’excellent label Ant-Zen ou les toutes premières divagations pulsatives de Combichrist. Cependant rien n’est vraiment comparable à ce morceau qui nous entraîne un peu plus loin dans les méandres définitivement nébuleux de l’esprit créatif de Dominick Fernow. Un nouvel opus d’une richesse inépuisable, et un artiste qui n’a définitivement pas fini de nous surprendre.

Audio

Tracklist

Prurient – Through the Window (Blackest Ever Black, 2013)

1. Through the Windox
2. Terracota Spine
3. You Show Great Spirit