Pierre & Bastien – LP

Pierre & Bastien sont trois. Pierre & Bastien s’appellent Paul, Frédéric, Baptiste. Et ils n’ont pas grand chose en commun avec le compositeur Pierre Bastien, surtout pas sa discrétion. Passé leur nom de scène, les masques tombent rapidement. On ne pouvait pas les rater le mois dernier rue Jean-Pierre Timbaud dans le 11ème arrondissement de Paris. Pierre & Bastien ont fait un concert gratuit et ont voulu en faire profiter tout le quartier. Ils ont joué et crié le plus fort possible dans une galerie, le genre d’endroit où la porte reste toujours ouverte et laisse filer le son dans la rue. Ils ont même accéléré le rythme sur leur hymne Chanteur « parce que la version du 45 tours n’est pas assez énergique en concert, elle ne passe pas auprès du public » selon le batteur. Leurs premières compositions, comme No SexCouple ou RMI, lancées par une boîte à rythme, nous rappelaient l’énergie brute des Bérurier Noir et de Métal Urbain. À croire qu’avec l’arrivée de Frédéric, Pierre & Bastien n’ont pas pris la peine d’ajouter un troisième pseudonyme à leur nom parce que le jeu de batterie est tellement mécanique qu’il ne semble pas humain et il n’enlève rien à la puissance de leur punk-rock.

En même temps que la sortie de leur premier album, Pierre & Bastien fêtent leur passage à la trentaine mais ce sont eux qui nous font un cadeau. Ils nous offrent des chansons à textes désespérés, dérisoires et drôles, appuyés par une voix monocorde et des chœurs criards, des riffs de guitares incisifs et cette boîte à rythme humaine qui ne donne pas de répit. Avec Luxure, ils se mettent d’emblée à nu en déclinant leur identité : « Je m’appelle Paul Jimenez, Frédéric Trux, Baptiste Nollet » et les dix morceaux suivants sont presque tous chantés à la première personne. Pierre & Bastien s’accaparent les préoccupations, voire les maux d’une génération, celle des trentenaires, amenés malgré eux à faire le point. L’album défile aussi vite que les années, chaque morceau est un constat sans appel : « L’alcool est un fléau, je ne bois que de l’eau« , « Mon cancer c’est ma vie, je l’ai longtemps cherché, on s’est croisé, on s’est compris« , « J’ai laissé des ovules indifférents, tu m’as quitté pour devenir maman« . Il est encore temps de passer la veste sale floquée Sexe-Drogue-Rock’n’roll à la machine à laver et de revêtir celle, propre, qui arbore l’inévitable Travail-Famille-Monoprix : « Nous jouons pour la dernière fois, le pop rock c’est fini pour moi« , « J’ai passé l’âge de ces conneries, je voudrais réussir ma vie« . L’album est une véritable explosion sans artifices. Les paroles sont juvéniles (« Stock-options, dans le fion, I.S.F., dans les fesses« , « j’ai acheté ce petit carnet Hello Kitty, afin d’écrire tous mes petits soucis »), directes (« Nous sommes tous des juifs-allemands, nous sommes tous des collabos« ) et sincères (« Laissez-moi vous ouvrir mon cœur, je cherche juste mon bonheur« ). Tout comme la musique qui contrairement à la vie de Pierre & Bastien, est totalement maîtrisée. Luxure et Alcool offrent une profusion de riffs tonitruants qui font tourner la tête. Cancer et Auto-entrepreneur jouent entre garage et punk. Pierre & Bastien et les groupes avec lesquels ils s’acoquinent en concert, comme Cheveu, Le Prince Harry ou Komplikations, ont tellement digéré le rock’n’roll qu’ils en perpétuent l’esprit. La boutique Born Bad a eu la bonne idée des les inviter à fêter ses 15 ans le 30 mai prochain aux côtés notamment de Frustration qui est, croyez-moi, LE groupe qu’il faut voir sur scène pour comprendre l’énergie que dégage le rock’n’roll. Et vous verrez qu’à côté des grands pontes, Pierre & Bastien sauront tenir la mesure.

Tracklist

Pierre & Bastien – LP (Pouet, 2014)

01. Luxe
02. Alcool
03. Cancer
04. Loiret
05. Auto-entrepremeur
06. Stérile
07. Journal
08. Crise
09. Facho
10. Guitare Hero
11. Twist

Vidéo

Audio