On y sera : Festival Maintenant 2018

Dix-huit ans désormais que l’association Electroni(K) se donne pour mission de soutenir cultures émergentes et autres pratiques innovantes mêlant art et technologie, en n’ayant eu de cesse d’élargir ses horizons au fil des ans: autrefois concentré sur les cultures électroniques, le festival Maintenant met aujourd’hui à l’honneur la « culture contemporaine en arts visuels, musiques et nouvelles technologies« , et s’autorise ainsi à exploser les frontières, pour mieux laisser s’exprimer une soif de défrichage et d’éclectisme visiblement impossible a étancher. En perpétuant une manifestation en forme d’expérience collective et syncrétique, Maintenant valorise comme nulle autre festival son public, extirpé d’une passivité d’écoute et d’observation pour mieux être propulsé dans un univers ou stimulation des sens et  réflexion font office de carte routière. Une fois encore, le programme 2018 s’avère maousse costaud et sacrément aventureux. Compliqué, donc, d’en dégager un parcours idéal: entre installations monumentales, conférences, expositions, concerts ou autres brunchs électroniques, les motifs de réjouissances sont nombreux. Côté Expériences, on ne saurait trop vous conseiller d’aller découvrir, dans l’écrin du vénérable jardin du Thabor, l’orgue de barbarie MIDI de Saudaà Group alias Alexis Paul, qui nous avait déjà parlé de cette nouvelle entité étourdissante lors d’une interview début 2016 (lire) et enchante les oreilles les plus récalcitrantes depuis de nombreuses années déjà avec son autre projet Belle Arché Lou, auquel nous avions consacré en 2011 un très beau portrait vidéo à (re)découvrir par ici.

On ne ratera pas non plus l’occasion de croiser la route de Joasihno et ses passionnants assemblages sonores, à la fois mélancoliques et entêtants, au choix dans un temple protestant ou dans le cloitre de la Fac d’Eco de la capitale bretonne. Le passage du montréalais Jason Sharp et son saxo géant devrait également en souffler plus d’un, tant le compositeur, signé par l’écurie Constellation, aime éprouver les corps dans de grands élans vibratoires. Enfin, on ira sans doute également faire un tour du côté de l’Antipodepour découvrir la collaboration entre Flavien Berger et l’espagnol Marc Melia dont l’ album Music For Prophet, paru l’an dernier sur le label du premier nommé, est une bénédiction. Concernant les Expos et installations, le mystérieux Pianographe, mi Harmonium, mi synthétiseur proposant une lecture des interactions entre sons et images, devrait capter facilement notre attention pourtant si volatile. L’installation Bloom, de Tristan Ménez, permettra quant à elle de visualiser les sons au travers d’une chorégraphie liquide pleine de promesses, tandis que le dispositif Physical Mind, à l’Opéra de Rennes, promet de vous guérir de tout stress en vous immergeant au cœur d’une structure gonflable tout aussi déstabilisante que rassurante… On signalera également que le label et collectif Les Disques Anonymes, responsables notamment des festivals Visions et Treize, et particulièrement apprécié dans nos pages, se sont vus confier une Ambiance Electronique le 12 octobre, et inviteront à cette occasion JasssPoinget Opaque. Ceci étant dit,  on ne vous privera surtout pas de la chance de décider seuls de la manière d’aborder au mieux le Maintenant 2018, à l’aide de la grille de programmation ci-dessous, ou visible en intégralité et de manière détaillée sur le site du festival, par ici.

Pour obtenir vos tickets pendant qu’il en reste encore, on vous invite donc à vous rendre dès maintenant sur la billetterie en ligne, en cliquant sur ce lien. Pour toute autre information dont vous pourriez avoir besoin, c’est sur le site du festival que cela se passe, juste là.

Audio

Vidéo

Festival Maintenant 2018
Du vendredi 05 au dimanche 14 octobre
Rennes