On y était – Pitchfork Festival 2013

Pitchfork Festival, Grande Halle de La Villette, Paris, 31 octobre-2 novembre 2013

Photos et gifs © Emeline Ancel-Pirouelle

Notre dernier édito annonçait la couleur quant à notre avis sur la programmation du Pitchfork Festival. Malgré tout, curiosité malsaine oblige, on est quand même allé y traîner notre objectif histoire de voir de quoi il retournait en vrai, mais pour ne pas risquer l’overdose et parce qu’on n’avait pas tellement envie de se taper un marathon (les festivals, c’est pour les jeunes), on s’était concocté une sélection très très légère. Résultat : sur sept concerts vus, on en a aimé cinq, on n’a pas eu mal au crâne et on n’a insulté aucun membre du public.

Parmi les groupes entendus, pas difficile d’élire le duo gagnant. Le soir de Halloween, Darkside, le duo formé par Nicolas Jaar et Dave Harrington, tombait à point nommé avec sa scénographie fondée sur de fascinants jeux de lumière réalisés en direct – l’amour du travail artisanal. Côté musical, la réinterprétation ultra puissante de leur premier album nous a scotchés.

Le lendemain, on était fébrile dès l’ouverture des portes pour la performance de Petit Fantôme, sans doute celle que l’on attendait le plus de cette édition. Depuis la sortie de Stave, sa merveilleuse mixtape (toujours téléchargeable gratuitement ici), le Bordelais Pierre Loustaunau et sa bande s’étaient faits rares sur scène, ne jouant qu’en province et boudant Paris – pour une fois. Le moins que l’on puisse dire, c’est que leur premier concert parisien, délicat, exaltant et parfois un peu brutal, a été à la hauteur de nos attentes. On les attend maintenant dans une salle pour une soirée rien qu’à eux. Quant au Pitchfork, on lui dit bon vent et à l’année prochaine. Peut-être.

Photos

Mount Kimbie

Darkside

The Haxan Cloak

Petit Fantôme

Wall of Death

Warpaint

Colin Stetson