On y était – Lotus Plaza

lotusplazalockett

Lotus Plaza – Nudge – Blackthread, Paris, Espace B le 13 novembre 2009

Déluge de pop atmosphérique et inoffensive dans le 19ème un vendredi soir; le mot est passé et on croise plusieurs têtes aperçues quelques semaines plus tôt pour le vrai-faux concert de John Maus dans cette fausse-vraie salle qu’est le Panic Room. Affluence moyenne et climat détendu à l’intérieur de l’espace b. La moitié de la chambrée est affalée sur des tapis à même le sol et scrute les yeux dans les vides la prestation de Blackthread. Le flyer en dira d’ailleurs beaucoup plus que moi sur la prestation du lyonnais. Le temps d’observer le changement de plateau et l’apparition de multiples pédales d’effets et boite à rythmes et Lotus Plaza aka Lockett Pundt balance sa première boucle de guitare. Si son jeu de guitare est techniquement banal, le traitement des couches de sons est vraiment bon. Bon ok, ça remue un paquet de clichés post-rock mais l’effort replique montre est dosé : immédiate sans trop l’être, assourdissante sans trop l’être, la musique de Lotus Plaza surprend (nouveaux morceaux, parties improvisées, goût pour l’archi saturation…) autant qu’elle conforte (intentions pop palpables malgré tout) et ne déçoit que très rarement : la partie vocale (rythmes africains + boucles de voix) du show restant le seul moment faible de la piste unique interprétée ce soir la. Une sorte de Deerhunter ante-microcastle en somme. Nudge boucle la soirée… pardon la technologie numérique en termes de création musicale boucle la soirée et malgré tout l’intérêt que nous manifestons pour les derniers plug-in Fruity Loops, nous quittons la rue Barbanègre bien avant le dernier métro.

Nicolas

Video