odawas last frontPhilip K. Dick orchestrant la rencontre entre Neil Young et Tangerine Dream. Histoire de sortir de l’ornière mélancolique dans laquelle nous plonge la musique de Michael James Tapscott et Isaac Edwards, belle comme une pluie d’étoiles dans la galaxie d’Odawas – leur projet commun depuis 2005, dont deux indispensables LP sur Jagjaguwar – , on reprend tel quel le mot introductif du label parisien Bookmaker Records pour décrire l’intemporel qui se déploie sur Reflections of a Pink Laser, où la voix douce et rassérénée du monstre Tapscott passe au tamis de l’éternité via une instrumentation à la démesure de l’espace, selon un mouvement vibrant, gravitationnel. La mise en images signée Valentin Féron – found footage issu de films tels que Solaris, Altered States et Outland – n’en accompagne que mieux le diptyque Black Iron Awakening / The Empire Never Ended, extrait dudit album à voir le jour le 2 juin prochain, à la lisière de l’autre monde.

Interview et mixtape de Bookmaker Records : ici.

Video (PREMIERE)