Morgen Wurde – Brach Auf

Après Letzten Endes, le producteur allemand Morgen Wurde revient avec un nouvel album sur le très bon label américain Time Released Sound. Son dernier album a des influences fortement reconnaissables entre ambient, trip hop mais on trouve sur Brach Auf, long format de 11 titres, une approche plus synthétique de la musique. À travers son dernier opus, Morgen Wurde ne montre pas seulement une autre facette de son travail comme le montre cette mise en abyme sonore presque géométrique. S’approchant d’une répétition infinie d’une douleur profonde, il faut souligner qu’à l’instar d’une composition sonore de film, Brach Auf ne met pas longtemps à nous plonger dans son univers – un périple sombre, dur mais incroyablement harmonieux.

Avec ses drones intenses, ses synthés tourbillonnants, ses chants féminins liturgiques et ses expérimentations électroniques, on ne peut qu’être frappé par la magnificence de l’objet sonore. Une sensation étrange, presque réelle, comme si nous assistions impuissants à une imposante scène apocalyptique. C’est évidemment à ce moment-là que la musique prend tout son sens. La longue intro d’Aufgehen donnerait presque une ambiance rassurante à ce début d’album mais seulement les saturations de guitares vont rapidement donner le ton. Les bruits assourdissants dans Setzte über et dans Thronen viennent se mêler à l’espoir traduit par la voix angélique de Maria Estrella Aggabao dans Jemals Wusste et Erfüllten Sirenen. La chanteuse nous laisse sans voix face à ce paysage à l’abandon, dépourvu de nature. On remarque bien qu’une drone intense caractérise le travail de Morgen Wurde sur cet album et elle s’accompagne d’un éventail de sonorités donnant une vraie profondeur.

Morgen Wurde signe dans Brach Auf un long format de caractère, grand et massif. Marque de fabrique du label américain depuis près de 5 ans maintenant, les versions physiques de l’album sont (aussi) bien produites et imaginées que la musique elle-même. L’artiste allemand propose ici sur cet album une véritable histoire sonore digne d’un grand film comme une bande-son sinistre. Il n’est pas étonnant de penser que cet album aurait pu transformer un navet en une bonne œuvre – pouvant même faire passer La Forêt en Feu de John Lafia pour un coup de maître cinématographique. Sans pour autant partir sur des fabulations audiovisuelles, force est de constater que l’écoute de cet album n’est pas sans conséquence sur l’imaginaire. Rien de plus simple, il suffit simplement de fermer les yeux et de vous laissez porter.

Audio

Morgen Wurde – Brach Auf

Tracklist

Morgen Wurde – Brach Auf (Time Released Sound, 30 mai 2016)

01. Aufgehen
02. Setzte über
03. Erfüllten Sirenen
04. Dachte Immer
05. Entbrannte
06. Ahnte Nicht
07. Thronen
08. Nicht Verband
09. Jemals Wusste
10. Trost Glomm
11. Himmelsringen