womenPhoto © Emeline Ancel-Pirouelle

S’il serait impensable que l’homme renie son côté féminin, il en de même pour la femme concernant sa part masculine. Alors si l’on ne compte plus les œuvres où l’homme, maladroit, a tenté de rendre de bouillonnants hommages à la femme, mais de quel hommage parle-t-on au juste, si ce n’est celui d’avoir sû rester, depuis que le monde est monde, le fantasme de l’homme. De la femme-enfant à la femme brutale, de la queer baroudeuse à la jeune pudique écervelée, de la carriériste rangée à la femme fatale aux dents longues, le sexe faible n’en finira jamais de susciter les passions chez son alter ego. Une fascination pourtant bien réciproque, pourquoi s’en cacher, et que l’homme mis bien longtemps à accepter, preuve de son machisme latent s’il en est. Voici donc une ode féminine vicieuse, caractérielle, un peu folle, tendre, amoureuse, mystérieuse, hystérique, câline… Illustrant ce dont l’homme aurait dû prendre conscience depuis des millénaires : « Femmes, je vous aime, car vous êtes une partie de moi-même ».

Mixtape

1. Zola Jesus – I Can’t Stand (Souterrain Transmissions, 2010)
2. HTRK – Ha (Blast First Petite, 2009)
3. Fever Ray – Keep the Streets empty for Me (Cooperative Music, 2009)
4. Kria Brekkan – Place of You (Paw Tracks, 2010)
5. Deradoorian – Moon (Lovepump United, 2009)
6. Chairlift – Territory (Kanine Records, 2008)
7. Tickley Feather – Trashy Boys (Paw Tracks, 2008)
8. U.S. Girls – Red Ford Radio (Slitbreeze, 2010)
9. Jarboe – Red (Hyperium Records, 1991)
10. Duchess Says – Tennen Non Neu (Alien8, 2008)
11. Gang Gang Dance – Desert Storm (Warp, 2008)
12. Lesbians on ecstasy – Party Time (a momyn’s luv) (Alien8, 2008)
13. Nisennenmondai – Mirrorball (Smalltown Supersound, 2009)