Si vous suivez Hartzine, vous savez que nous avons une affection particulière pour Pedro Magina, que ce soit au sein de Gala Drop ou bien pour ses projets solo. Après avoir sorti deux excellents albums respectivement sur les labels Not Not Fun et Crash Symbols, le Portugais s’associe cette fois au Catalan Cristian Subira pour former le nouveau projet : Maresme. Un brin new age, un brin baléarique, la pop sensible et expérimentale bien chill de Maresme tombe à pic pour l’arrivée du printemps. Le premier album, Golden Coast, sortira ce mois-ci chez Foehn Records, label indé de référence de Barcelone. En attendant, plongez dans l’univers de Maresme avec notre mini-interview et découvrez en exclusivité leur nouveau vidéoclip : Waikiki. Relax and enjoy !

D’où viens-tu ?
Where do you come from?

Porto & Barcelone.

Porto & Barcelone.

Où vas-tu ?
Where are you headed?

À Ibiza.

To Ibiza.

Pourquoi la musique ?
Why music?

La musique est un langage universel. C’est un moyen de communiquer pour nous. On ne peut pas passer une journée sans écouter, jouer ou simplement penser à la musique.

Music is a universal language. Is a way for us to communicate. We can’t live one day without hearing, playing or only thinking about it.

Et si tu n’avais pas fait de musique ?
And if music wasn’t your thing?

On serait juste assis là, en silence. Conscient du moment présent. Immobile. Le calme absolu. L’état d’être juste assis.

We’d just be sitting silently. Being aware of the moment. Being still. The state of absolute stillness. The state of just sitting.

Une épiphanie personnelle ?
An epiphany of yours?

Tous les rêves qui deviennent réalité et qu’on ne savait même pas qu’on avait.

All dreams that come true which you never even knew you had.

Une révélation artistique ?
Your artistic breakthrough?

Faire simple.

Making it simple.

Le revers de la médaille ?
Any downside?

À quel point il est facile de compliquer les choses simples.

How easy it is to complicate simple things.

Y a t-il une vie après la mort artistique ?
Is there life after artistic death?

On ne croit pas à la mort artistique parce qu’on ne cessera jamais de créer. Pas seulement de la musique, on peut créer tout ce qu’on veut jusqu’à notre mort. Une fois que ce sera arrivé, notre art perdurera.

We don’t believe in artistic death because we will not stop creating. Not only music, we can create whatever we want until we die. Once that happens, our art will remain.

Un rituel de scène ?
Your pre-stage ritual?

Secrets de salle de bains.

Bathroom secrets.

Avec qui aimerais-tu travailler (musique et hors musique) ?
Who would you work with (musically or not)?

Trop de gens pour tous les mentionner. Mais clairement Paul McCartney et Brian Eno.

Too many people to mention. But definitely, Paul Mccartney and Brian Eno.

Quel serait le climax de ta carrière artistique ?
What would be the climax of your career?

Jouer un concert de sept ans au Tibet.

Playing a seven year’s show in Tibet.

Retour à l’enfance, quel conseil te donnes–tu ?
Back to your childhood – what piece of advice would you give your young self?

Le futur a l’air génial. Continue.

The future looks great. Keep going.

Comment te vois-tu dans trente ans ?
How do you see yourself thirty years from now?

À apprécier la vie autant que je l’apprécie aujourd’hui.

Enjoying life as much as we’re enjoying now.

Un plaisir coupable ou un trésor caché ? (musique ou hors musique).
Your guilty pleasure or hidden treasure (musically or not)?

Free, de Ultra Nate.

Photo : Valentina Gaspari
Traduction : Marie-Eva

Écoute exclusive

Audio