Lumerians – 3

Tout ceci avait été évoqué dans une interview au long court (lire). Suite au mirifique LP de Death and Vanilla (lire), le label bisontin Hands In The Dark nous promettait un triple tir groupé à la lisière de l’été : un EP CD de Co La le 5 juin, un split LP – évoqué par ici d’Ensemble Economique et Lee Noble à paraître le 29 juin – en plus d’un EP 12″ des Lumerians, quintet d’Oakland comprenant en son sein Luis Vasquez des extatiques The Soft Moon. Alléchant, d’autant que Transmalinnia (Knitting Factory), le séminal debut-LP de ces derniers, résonnait telle une fascinante relecture d’épopées psyché-rock à l’aura inter-planétaire, induites par l’éternel Summer of Love. Ne s’embarrassant pas de broutilles fortuites, le groupe se fend sur Transmissions From Telos: Vol. IV – dont la sortie est prévue le 5 juillet – de quatre morceaux sobrement intitulés selon leur ordre de succession et, chacun, tangible résultat de sessions d’improvisations dans leur propre studio dénommé… Telos. Témoignage troublant et halluciné, 3, ci-après en écoute.

Audio