la-sera-album-art-650x650Après cette entrevue mémorable et en attendant la prestation du groupe de Kickball Katy qui enchaînera rapidement et sans surprise une douzaine de morceaux de 23h à 23h40, s’offraient à moi quelques instants de quiétude que je décidai d’apprécier seul dans mon carosse avec pour musique de fond, le bel album de la new-yorkaise. Je décidai de reprendre ma respiration en m’abandonnant à Beating Heart et à ses voix aériennes apaisantes qui mettent d’emblée du baume au cœur et ralentissent son pouls. Le premier opus de La Sera commence en quelque sorte par la fin : « My time is up, the end is now ; my time is up, I’m ready now ». La voix lead de Katy, dominante sur le titre d’ouverture, s’efface quelque peu dès l’arrivée du 1er single Never Come Around, réussite revival 50’s aux teintes garage déjà évoqué par Benoît ici. Nous serons maintes fois confrontés, à l’instar de You’re going to cry et Left This World aux sujets négatifs de prédilection de La Sera : l’amour, l’absence, la mort qui, traités de manière légère et ponctués par des sketches pop charmants comme Sleeptalking et I promise You (« I won’t ever let you go, you’ll get sick of me soon…»), évoluent en fil conducteur original. Les arrangements sont d’une délicatesse extrême exemplaire à l’image de Hold. Si les voix sont à l’arrière-plan, elles prennent malgré cela une place primordiale en se frottant les unes aux autres pour tisser une toile d’apparence ingénue qui, encouragée par des arpèges byrdsiens, la rythmique sale et la basse sautillante, perd son caractère inoffensif. Si l’album est aussitôt accessible, il prend une vraie place d’œuvre classique à ranger aux côtés des groupes menés par la douce Amelia Fletcher, le côté dirty Brooklyn en plus. Arrive déjà la géniale guitare grasse de Been here Before, puis de Lift Off, lorsque j’aperçois par la fenêtre un cours de claquettes dont les pas se marient rythmiquement et visuellement à merveille avec les dernières notes et les dernières pensées d’espoir de Katy « I hope we all get saved some day, get saved some day ». Et je me sens presque guéri.

Audio

La Sera – Devils Hearts Grow Gold

Vidéo

Tracklist

La Sera -La Sera (Hardly Art, 2011)

01 Beating Heart
02 Never Come Around
03 You’re Going to Cry
04 Sleeptalking
05 I Promise You
06 Left This World
07 Hold
08 Under The Trees
09 Devils Hearts Grow Gold
10 Dove Into Love
11 Been Here Before
12 Lift Off