EP

Kowalski – Take Care, Take Flight

today23/06/2010 15 9

Arrière-plan
share close

1064729042-1Selon de quel point de vue on se positionne, on a trop souvent tendance à prendre l’Irlande pour une vaste contrée surpeuplée de videurs de pintes ou un champ de bataille pour catholiques versus protestants. On oublie que l’île fut également le berceau de nombreux groupe rock comme My Bloody Valentine, Therapy ?, les récents The Thrills et ni plus ni moins que les monstrueux U2… Ouais, enfin là, effectivement, il vaut peut-être mieux oublier.

C’est donc avec un passif historiquement chargé que Kowalski va tenter de se démarquer autour d’un premier EP au carrefour de l’électronica et du rock alternatif. Et, si le héros de Point Limite Zero doit commencer à en avoir ras la vizirette de voir son nom utilisé à tout bout de champ, l’auditeur, lui, se laisse prendre dans les filets de ce jeune quatuor qui cultive un charme discret pour les mélodies voilées et les ambiances planantes. Asleep rappelle immédiatement la trame musicale des Américains de Death Cab for Cutie, les synthés en plus. Letters From the Heights of Summer et ses rythmiques tropicales apportent une forte dose de rafraîchissement, dévoilant un ciel azuré, bien loin de l’atmosphère brumeuse et coutumière de Bangor.

Mais voilà, tout n’est pas que sunset, et l’ensemble finit par tourner en rond. Finalement  Take Care ,Take Flight semble plus donner dans la pop mielleuse et ronronnante que dans un quelconque renouvellement du genre. Pire, les morceaux finissent par tous se ressembler à en devenir anodins et sans saveurs. Un EP qui aurait gagné en profondeur par une plus grande diversité, le taux de ressemblance des morceaux frôlant le 100%. On espère que le groupe tirera parti de ses erreurs lors de son passage au long format, sinon ils n’échapperont pas à la lame de ma guillotine.

Audio

Kowalski – Asleep

Vidéo

Tracklist

Kowalski – Take care, take flight (Kowalski Bandcamp, 2010)

01. Asleep
02. Get back
03. Letters from the heights of summer (Dear bird)
04. I.D.O
05. Navigate November
06. Take care, Take flight

Écrit par: Akitrash

Rate it

Article précédent

Uncategorized

On y était – Serena Maneesh

Photos © Emeline Ancel-Pirouelle pour HartzineSerena Maneesh, Paris, La Maroquinerie, 8 juin 2010 Putain de rue Ménilmontant... J'ai toujours le chic pour passer par des endroits tordus moi ! C'est lessivé par le boulot, fracassé par une séance de kiné qui me laissa tout coton, que je me rendis à La Maroquinerie ce mardi soir. Mon objectif ? M'assurer que les Norvégiens de Serena Maneesh ne me laisseraient pas de glace. En […]

today23/06/2010 1 2

Commentaires d’articles (9)

  1. Tlina sur 23/06/2010

    Bonjour cher chroniqueur ! Je viens réagir, en précisant cela dit que mon commentaire risque de ne pas être très objectif, vu que mon esprit critique a disparu le jour où j’ai entendu ces quatre messieurs jouer Take Care, Take Flight en live : mon jugement s’est lui aussi envolé… Mais je vais tenter de faire avec les deux neurones qu’il me reste.
    Au passage, un détail : le titre de l’EP est « Take CARE, Take FLIGHT » et pas le contraire…
    Ta critique comporte des points positifs et des points négatifs, lesquels semblent fondés, mais peut-être mets-tu l’accent sur les points négatifs de façon un peu exagérée. Je sais pour avoir rédigé des critiques sur des textes que blâmer est plus gratifiant et plus facile que louer, donc je comprends.
    Je suis globalement d’accord avec toi pour la partie élogieuse de ta chronique. A vrai dire (et malgré mon amour immodéré pour ce groupe) j’ai ressenti moi aussi les défauts que tu as mentionnés à la première écoute. Cependant les écoutes suivantes ont fait disparaître, ou du moins atténué, les points négatifs que tu relèves. Donc je pense que ta plume acerbe et acérée s’est peut-être emportée pour le plaisir d’écrire les mots « mielleux » et « ronronnant », vocables délectables s’il en est… (Ce n’est que mon opinion.)
    En fait, je pense que chacune de ces chansons est assez exceptionnelle, et même que leur taux de ressemblance, que je ne situerais pas à 100% personnellement, mais entre 45 et 80% selon les titres comparés, n’est pas une gêne en soi. Si je devais leur attribuer des notes, en effet, je mettrai Navigate November à 6-7/10, IDO à 8, Take Care Take Flight et Letters from the Heights of the Summer à 9, Asleep à 10, et pour Get Back, au moins 20/10 ! (Pardon, ceci était un cri de groupie.) Mais c’est vrai qu’à l’écoute de l’EP, si les trois premières se détachent très nettement, en particulier Get Back qui est très différente du reste, les trois dernières forment une sorte de bloc. Bloc de rythmes dansants, de mélodies inspirées et de guitares jubilatoires, mais c’est vrai, ça se ressemble.
    Alors je te propose une petite expérience. Mets le CD dans ton lecteur et passe direct à la sixième piste. Là, écoute. Et dis-moi si cette chanson ne te met pas des ailes dans le dos.
    Eh oui, Take Care, Take Flight, prise isolément, est plutôt extraordinaire.
    IDO aussi. (J’ai moins d’affinités avec Navigate November, mais c’est personnel.)
    Alors pourquoi ce sentiment de ressemblance gênante persiste-t-il ? J’ai ma théorie. En fait, à mon avis, c’est l’ordre des chansons qui pèche. Pour avoir accolé IDO, Navigate November et Take Care Take Flight, les Kowalski ont commis la légère erreur de rapprocher trois titres très similaires et d’affaiblir pour le coup la portée du dernier d’entre eux. Peut-être que s’ils avaient intercalé la piste 3 entre la 5 et la 6, l’originalité des chansons serait mieux ressortie. C’est peut-être aussi dû aux contraintes matérielles de l’EP qui ne peut contenir qu’un certain nombre de titres… sans quoi ils auraient pu intégrer « Phil Cansas », un titre en écoute sur leur Myspace, dont le rythme plus doux aurait permis d’équilibrer l’ensemble… Mais ce qui est fait est fait.
    Bref, avant que tu ne traînes vers ta guillotine révolutionnaire quatre pauvres Britanniques qui vivent toujours en monarchie, essaie de considérer qu’une création n’est jamais parfaite, si talentueux soient les créateurs ! Et que ce second EP est en quelque sorte un premier pas, pour un groupe dont le son a vraiment changé en quelques années d’existence (va donc écouter leurs anciens titres…). Et le plaisir de la critique satirique ne vaut peut-être pas d’étouffer tant de promesses dans l’oeuf.

  2. akitrash sur 24/06/2010

    Chère Tina

    tout d’abord merci! c’est un réel plaisir de lire les réactions constructives et engagées de nos lecteurs. Mais non! Ma chronique n’est pas un cri de ralliement à feu l’IRA mais une descente en flèche d’un EP tout ce qu’il y a de plus anodin.

    Je tiens par ailleurs à m’excuser pour la faute d’orthographe dans le titre, mais c’est vrai qu’hélas pour faire cliché, j’écris souvent à deux heures du mat’ sous benzedrine et que notre correctrice est une vieille pute alcoolique… On essaye de décrocher, mais c’est pas facile. Mais, heureusement que le redac chef toujours sous amphet’ veille au grain! Erreur corrigé, on fera plus attention dès à présent.

    Je suis très content que nos petits irlandais de Kowalski aient réussi à réveiller ton cœur de midinette, mais personnellement même après multiples écoutes « Take Care, Take Flight » ne m’a fait ni chaud ni froid… Il faut comprendre quand même que dans la situation aisée où nous nous trouvons, des EP comme celui-ci, il nous en arrive 50 à 60 par semaine… Notre but en soit n’étant pas tant de dézinguer ou d’encenser, que de faire un tri sur le volet des nouveautés que nous trouvons recommandable ou non…

    Si tu me parle de note alors pour moi ce sera 5, sur 20… Parce que « Asleep » est assez sympa et que j’apprécie le folklore irlandais… Maintenant le cas Kowalski ne fera pas école, je peux te le garantir… Je peux te fournir une liste longue comme mon bras d’artistes au talent véritable et naviguant sur le même créneau… Quand on tend vers la Dream Pop, à une période où celle-ci est en pleine effervescence et bourrée de révélations majeurs, on se doit de frapper un grand coup pour s’extirper de la masse. Personnellement, si je ne crois pas en un groupe, un album, un titre… je ne peux me permettre de l’aduler. Nous sommes la génération kleenex… On aime un groupe, un album… 2-3 mois, puis on passe à autre chose… Mouais! Je ne fonctionne pas comme ça, je fais dans la durabilité.

    Beaucoup d’artistes me surprennent, me réjouissent, m’enivrent et méritent qu’on leur face de la place, car ils en manquent… Pour moi, Kowalski ont un myspace et s’était déjà bien suffisant… Ok! Ok! Je suis mauvaise langue. En même temps, si j’étais gentil avec tout le monde, je changerais peut-être mon pseudo pour « bisounours »! Bref, ta petite expérience concernant « Take care, Take flight » m’a valu deux dents en moins et fracture de la clavicule, donc tu es priée d’envoyer un chèque de 5 000 euros à l’adresse du Hartzine ou je te traduis en justice.

    En attend ton paiement, merci de continuer à nous lire et de partager tes coups de cœur, de gueule, tes humeurs…

    Akitrash

  3. Tlina sur 24/06/2010

    Réaction à chaud : Génération Kleenex ? Parle pour toi. Le myspace de ce groupe est dans mes favoris depuis juillet 2007.
    Réaction plus pondérée : Bon, ta réponse est plus acerbe encore que ta critique… Et me vise dans la foulée… Me voilà toute caricaturée, comme Bangor-où-il-pleut-forcément et les Irlandais-buveurs-de-bières-qui-aiment-tous-U2. Grâce au ciel, mon « coeur de midinette » est de bonne composition et réprime fermement les élans de mon intelligence ulcérée de ne pas te voir te ranger à l’excellence de mon argumentation. Ma mansuétude a gagné, je dois être un peu bisounours sur les bords.
    Ne te plains donc pas du ton ému de ma réaction, je t’ai déjà épargné des élans lyriques, genre une ode à Get Back en alexandrins rimés. :D
    Après tout, en simple auditrice et spectatrice, je ne puis réagir que subjectivement, moi dont la culture musicale est sûrement inférieure à la tienne (c’est très sincère). Je ne sais pas si Kowalski marquera l’histoire de la musique universelle, j’espère vivement que oui, mais que ce soit le cas ou non j’aime. That’s all. J’avoue que cet argument manque de profondeur. Nos critères ne sont simplement pas les mêmes : tu cherches à deviner le futur de la musique, alors que j’ai la faiblesse (ou la chance ?) de me cantonner au présent.
    Cependant en tant que consommatrice lambda, je suis peut-être représentative du clan des Bisounours et des Midinettes, qui peut fournir un sacré public pour les Kowalski, car nous sommes légion ! :D Jusqu’au jour où les gens cultivés et intelligents nous rejoindront. Car la fameuse intuition féminine me dit que ce groupe-là a de l’avenir. Et ce même sans miser sur leurs jolis minois.
    La Midinette a parlé.

  4. akitrash sur 24/06/2010

    Toute ma réflexion et ma tristesse sur le tout-jetable, tu le résume en mot: « consommation »… La musique est bien plus qu’un produit mercantile… Mon écriture est ironique, certes, mais je suis simplement sournois et langue de bois… Je portes au nues de la même manière…

    Mon but n’est pas de te faire changer d’avis sur Kowalski, je respecte tes goûts (tu pourrais t’habiller en tutu et chanter du death-metal par exemple…). Je n’estime pas non plus avoir la science infuse, et j’espère bien que Kowalski à son petit réseau de fans, sinon ils risquent de finir comme le héros du film de Richard Sarafian.

    Seulement personnellement, à part quelques bâillements, je n’ai ressenti aucune émotion… Si peut-être l’envie de réécouter de vieux Mercury Rev. Un peu dur tout de même pour un groupe qui se veut influencé par le Broken (mouais) et Super Furry Animals (euuuh!)…

    Mais au diable mes varices… Ou l’avarice, comme tu veux! Tu auras bien compris que quand je parlais de U2, il s’agissait d’une caricature, car après tout, Bangor n’a-t-il pas vu naitre une plus grosse sous-merde du nom de Snow Patrol? C’est de l’humour (Je précise, on ne sait jamais). Enfin, Snow Patrol est quand même un groupe de merde cela dit en passant…

    Enfin, comme je le disais à la fin de ma chronique, leur passage au LP te donnera peut-être raison, en attendant, dans ce foisonnement de sorties, je préfère conseiller à nos lecteurs de garder leur 10€ pour un EP qui en mon sens en vaille vraiment la peine… Maintenant, deux titres sont en écoute afin qu’ils puissent faire leur choix. C’est ce que l’on appelle chez nous le libre-arbitre.

    En tout cas, les membres de Kowalski peuvent se réjouir d’avoir une fan aussi assidue de l’autre côté de la Manche… Quoique, tu ne serais pas une fanatique religieuse associée à un mouvement terroriste gauchiste par hasard?

  5. Tlina sur 25/06/2010

    La consommation n’est pas ma valeur suprême, moi aussi j’estime que l’Art sous toutes ses formes et la musique en particulier vaut plus que ce qu’en font les majors et les grands groupes de radio et de télé en France. Mais j’avouais simplement mon insuffisance technique, quoi, je ne peux pas dire « oui, tel accord forme une admirable harmonie avec tel autre, et quel génie d’avoir mis un fa dièse après cette série de doubles croches ! » – parce que je n’y connais rien. Lance-moi sur la littérature et je serai beaucoup plus rigoureuse dans mes arguments. ^^
    Et je te signale que tes références à l’IRA sont un poil dépassées. Les modérés des mouvances catholiques et indépendantistes ont signé un accord avec le gouvernement du Royaume-Uni depuis 1998. Ca fait tout de même douze ans.
    Mais bon, c’est sympa de discuter avec toi, même si nos avis divergent j’apprécie ton humour ! Au fait, si tu avais la gentillesse de me donner les noms des groupes de dream pop que tu trouves talentueux, ça m’intéresse ! J’aime découvrir. Si je trouve mieux que les Kowalski ça ne me dérange pas, bien au contraire !! En échange je te filerai des noms de groupes méconnus d’Irlande du Nord, car leur scène musicale est encore plus fournie que ce que tu crois. Ca te va ?
    A plus !

  6. akitrash sur 25/06/2010

    Mais tu prends tout au pied de la lettre toi, c’est pas vrai…

    Et ne me lance pas sur le terrain de la géopolitique, c’est mon cheval de bataille…

    Bref, pour faire court, si tu aimes la Dream Pop, je te conseilles de te jeter sur les récentes rééditions des albums de galaxie 500, dont tu trouveras un papier dans ces pages. Sinon penche-toi sur les cas de Mazzy Star et parfois Durutti Column pour les oldies ou Beach House, Young Galaxie, The antlers, Memoryhouse… pour les plus récents…

    Si le côté alternatif te branche plus, les premiers Death cab for cutie ainsi que les récents Flaming lips devraient te brancher… Je me rappelle également qu’à une époque Curve faisait dès trucs bien sympa, enjoués mais planant… Mais je n’arrive plus à remettre la main sur le disque en question.

    Si je trouve, je te dis… :)

    akitrash

  7. nicolas sur 26/06/2010

    @ tina : check les deux premiers bowery electric, 1996, avec une préférence pour beat. la dream pop au summun

  8. Tlina sur 29/06/2010

    Merci les mecs !
    Alors je vous file quelques petits noms de groupes d’Irlande du Nord… tous indé, tous pas connus, tous ne vous plairont pas j’imagine, mais certains valent le détour, enfin je crois…

    Panda Kopanda
    http://www.myspace.com/pandakopanda
    Mes favoris. Celui qui écoutera leur album « This hope will kill us » et lui fera la chronique qu’il mérite aura ma reconnaissance pour l’éternité.
    Cashier no9 <= Akitrash, si tu cherches la variété entre les titres d’un groupe, tu devrais aimer, ils prétendent vraiment « ne se limiter à aucun son ».
    http://www.myspace.com/cashierno9
    Lowly Knights (pour les amateurs de folk)
    http://www.myspace.com/lowlyknights
    KamiKids
    http://www.myspace.com/kamikids
    More than Conquerors
    http://www.myspace.com/morethanconquerorsni
    Here Comes the Landed Gentry
    http://www.myspace.com/herecomesthelandedgentry
    Il y en a des tonnes d’autres, alors je m’arrête là… Pour les curieux, il faudrait aller sur le site de la télévision irlandaise Across the Line, elle regorge de vidéos et d’enregistrements.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires

0%