King Dude – Tonights Special Death

La mort ne sied à personne. Vraiment ? Thomas Jefferson Cowgill prouve chaque jour le contraire, lui qui modèle celle-ci à sa convenance tant par ses vêtements que par sa musique. Fondateur d’Actual Pain (Street Casuals), ligne de fringues au graphisme largement influencé par l’occultisme goth, le natif de Seattle cisaille de sa guitare une damnation réduite à sa plus pure expression, passant tour à tour du black metal (Book of Black Earth), au hardcore (Teen Cthulhu) pour enfin s’enticher d’un dark folk dépouillé de toutes fioritures. Délesté des deux premiers projets cités, c’est sous le patronyme de King Dude que TJ opère sa mue – tant musicale que physique, au comble de l’élégance dans son complet noir – s’accaparant, au même titre que Cult Of Youth ou Kinit Her, l’héritage d’un néo-folk jusqu’ici confiné aux seules sphères gothiques, plus ou moins avouables. Et là où ses amis à consonances witch haus du label Disaro délayent une électronique décavée, mâtinée de boîtes à rythmes et de boucles de synthétiseurs, le colosse ténébreux fait les choses dans le dénuement le plus total, grimant ses sombres et profondes incantations vespérales de sa seule guitare acoustique. Emboitant le pas au 7″ The Black Triangle (Clan Destine Records) et à l’EP My Beloved Ghost (Avant !), et préalablement sorti via Disaro, le LP Tonights Special Death est aujourd’hui réédité par le label italien Avant ! en version vinyle augmentée de deux morceaux (White Hands et Day Of The Night). Un disque à prendre tel un recueil de chansons griffonnées sur la route par un Thomas Jefferson s’inspirant, au hasard, « de la ruine du monde, de la souffrance, de la religion, du punk, du métal de l’injustice, de la politique et du sang« . Ainsi, inutile de persifler quant à sa relative cohérence, un véritable album – Love LP – étant d’ores et déjà annoncé sur le label new-yorkais Dais Records. D’autant que même aussi abruptement présentées, la grande majorité de ces ballades caverneuses séduisent par leur nudité instrumentale et leur dextérité mélodique. La voix rauque et rugueuse de TJ – parfois traînante, parfois chuchotée – induit sur la longueur du disque les vertus potentielles d’une hypothétique et improbable rencontre entre Death in June ou Sol Invictus et Bob Dylan, nous admonestant d’un même mouvement de paisibles oraisons funéraires (River Of Gold, Slaves, Love All Around You) flanqués de malingres cantiques satanistes (Witch’s Hammer, Born In Blood). Soit cette intime caresse de l’ombre, aussi fascinante que létale.

Audio

Vidéos

Tracklist

King Dude – Tonights Special Death (AVANT!, 2011)

A1. My Everlasting Life II
A2. Witch’s Hammer
A3. River Of Gold
A4. Born In Blood
A5. Slaves
B1. White Hands
B2. Design
B3. Love All Around You
B4. No One Is Here
B5. Day Of The Night

Agenda

Parcourant l’Europe depuis le début du mois septembre, King Dude sera à Paris le 20 septembre prochain à la Candelaria.

20.09.2011 – Paris, Candelaria
52 rue de Saintonge
75003 Paris