Du magma, la fusion de tons jaunes, rouges et bleus, une main géante, des corps nus aux poses sculpturales, les têtes tournées vers nous, inquiétantes, à l’allure animale, criblée de globes oculaires. Entre rêve et cauchemar. Pas de doute, on est bien face à l’illustration psychédélique du graphiste belge Elzo Durt, auteur prolifique à la sérigraphie criarde et hallucinée, incontournable du label Born Bad et de la scène garage actuelle en général. Pochette abyssale de références, superbe objet à l’univers hautement identifiable auquel le quatuor rennais Kaviar Special peut désormais se targuer d’être affilié. Mais période poisson d’avril oblige, on a aussi l’exigence et la gourmandise d’obtenir le contenu qualitatif en sus de l’emballage alléchant.

Intelligemment intitulé #2 et sorti aujourd’hui chez Beast Records et Howlin’ Banana, il devient très vite clair que ce second effort vient faire transpirer les jeunes filles en fleurs que l’arrivée du printemps aurait fait bourgeonner sans aucun respect. Attitude « stay a gland forever », comme l’édifiant I Wouln’t Touch You With A Stick le porte à croire, tout bourré de délectables saturations et fidèle à la tradition fuzz qui démange les semelles d’un paquet de bons groupes en ce moment. L’accélération gagne sur un mode heavy-punk bien ficelé qui violentera certainement quelques rotules au passage. En un rien de temps, avec des titres comme les débridés Starving et Mad, Kaviar Special remet définitivement Rennes au centre de la carte garage-rock de France, accompagné entre autres de leurs potes des Madcaps.

Après douze bousculades de trois minutes environ, Kaviar Special laisse toutes fièvres dehors à force de faire dégouliner sur nos corps moites un substrat d’énergie, de solos qui se jouent vite et fort, la bouche déformée par moult rictus, et de balades faussement innocentes. Une telle déferlante orchestrée au pays de la galette-saucisse, il faut le dire, ça force un poil l’admiration. Pour aller tâter de plus près des décibels comme ils n’en atteindront jamais si l’on faisait la somme de leurs âges, rendez-vous à l’Ubu, à Rennes, le 29/04 et au Point Ephémère, à Paris, le 07/05.

Audio

Tracklist

Kaviar Special – #2 (Howlin’ Banana Records/Beast Records, 08 avril 2016)

01. Starving
02. Sleep Thoughts
03. Highway
04. I Wouln’t Touch You With A Stick
05. Night Shift
06. Mad
07. Mind Fuck
08. Come On
09. Morning Light
10. Now I Know
11. Yolove
12. Drowned In Doubts