Horrible Present – ACE records on the beach

Nicolas Dona est italien, vit à Brooklyn et bricole seul, en quasi auto-production, l’ensemble des vignettes psyché-pop d’Horrible Present. Nomade intempestif, le jeune homme a aussi traîné ses guêtres du côté de Londres ; ses compositions le sont moins, charnellement ancrées entre une bedroom pop mélancolique et un noise rock savoureusement lo-fi. Dilapidant ses trésors d’imagination gratuitement via ses comptes bandcamp et soundcloud, l’homme n’a de cesse d’imprimer à cœur ouvert ses ultimes turpitudes. En témoigne la triade récemment délivrée – entamée avec April 1944 et Loose Fuse, culminant avec ACE Records On The Beach – reprenant les choses là où son ultime cassette 54, I Love You But It’s Time To Get Off les avait admirablement laissées, à mi-chemin entre l’électricité du sextet A Classic Education et l’intensité rare de Porcelain Raft. Soit deux représentants de ce qu’il se fait de mieux de l’autre côté des Alpes.

Audio

Vidéo