Former Ghosts – New Love

former1Freddy Ruppert est-il le nouveau génie de cette fin de décennie ? C’est la question que l’on est en droit de se poser au regard du succès de Fleurs, complainte froide et baudelairienne où le timbre macabre de l’ex-leader de This Song Is A Mess But So Am I fait écho à celle du pendu le plus célèbre de Macclesfield. Et bien que les apparitions publiques du frontman exposent un Freddy jovial et à l’aise dans ses baskets, la mixtape Welcome To The Old Love enfonce le clou et affirme le goût du chanteur pour les ambiances méphitiques. Sans compter sur leurs calendriers surchargés, mon premier étant en pleine tournée avec Xiu Xiu et travaillant sur l’élaboration de la B.O. du documentaire Blue Water White Death en compagnie de Jonathan Meibourg tandis que ma seconde arpente l’Europe, accompagnant Fever Ray afin de présenter son dernier bébé, Jamie Stewart et Nika Roza Danilova abandonnent tout afin de répondre à l’appel du ténébreux musicien. Cerise sur le gâteau, le combo s’adjoint des services de la talentueuse Yasmine Kittles du duo bruitiste Tearist. S’en suivra un enregistrement marathon, qui aurait pu déboucher sur un résultat chaotique. Pourtant, le résultat est bien palpable, et les fantômes de nos amours perdues n’en finissent plus de venir nous tourmenter.

formerghostsD’entrée de jeu, l’album se veut plus participatif. Freddy Ruppert n’est plus seul aux commandes de Former Ghosts, car il s’agit là d’un véritable terrain de création où chaque personnalité trouve l’espace de s’affirmer. Le duo Stewart/Kittles fait des ravages sur la programmation de The Days Will Get Long Again, éraillant chaque note, les distordant à l’infini. Le chant de Nika Roza, lui, n’a jamais été aussi désabusé que sur Only In Time et rageur que lorsqu’elle retrouve les artifices sacrificiels altérant sa voix sur Chin Up. Et si Fleurs laissait l’auditeur se morfondre dans ses propres abysses, New Love se fraye un chemin tortueux vers la lumière (Winter’s Year). Un parcours fait de chutes (New Orleans), mais également d’espérances comme le laisse entrevoir le très new-wave Right Here ou l’étrange instrumental Trust. Car Il faut bien se l’avouer, ce nouvel opus penche un peu plus vers le post-romantisme néo-eighties enrobé de mélodies synthétiques. And When You Kiss Me vous rappellera certainement quelque chose. Freddy Ruppert n’en délaisse pas moins ses obsessions, mais s’attarde plus longuement sur ses frayeurs. Notamment celle d’aimer, de faire mal et de souffrir encore… Des thèmes qui s’étirent et se répètent tout au long des treize titres de cet album poignant de sincérité. Alors puisqu’on ne peut s’empêcher de comparer Former Ghosts à Joy Division et d’avoir contemplé à travers Fleurs une certaine relecture, réactualisée, d’Unknown Pleasures, les choses n’iront pas de pair avec ce nouvel effort. Balayant tout le spectre du gris, New Love renvoie à la douleur sourde de Movement de New Order, et tourne le dos aux psychoses morbides sans pour autant les chasser.  D’ailleurs les voix se font plus pesantes au gré de l’écoute.  De moins en moins chantée, la voix de Freddy se pose comme fatiguée, prête à flancher, jusqu’à un New Love à l’acoustique trafiquée, qui sonnera la fin du parcours dans une ballade en clair-obscur.

Loin des pleurnicheries noisy qui plombent actuellement les rayonnages des disquaires, Former Ghosts révolutionne à son échelle un genre qui fut sacralisé par les Smiths et les Cure à leur époque. Une bonne dose de névrose en plus.  Car si le fond reste le même, la forme prend celle malaise urbain qui érode nos nerfs. L’impossibilité de communication restait le sujet favori de Ian Curtis et fait donc du band américain son héritier le plus sérieux. Donc que les inquiets se rassurent, Former Ghosts n’était pas qu’une parenthèse cafardeuse entre deux albums, mais bien un projet à part entière qui se suce comme un bonbon anxiolytique, et qui pourtant aurait tendance à provoquer de graves cas de névropathie en cas d’accoutumance.

Audio

Former Ghosts – Until You Are Alone Again

Former Ghosts – Only In Time

Link

Former Ghosts – Welcome To The Old Love

Vidéo

Tracklist

Former Ghosts – New Love (Upset! The Rhythm, 2010)

1. The Days Will Get Long Again
2. Winter’s Year
3. New Orleans
4. Until You Are Alone Again
5. Chin Up
6. And When You Kiss Me
7. Taurean Nature
8. Trust
9. Right Here
10. I Am Not What You Want
11. Only In Time
12. Bare Bones
13. New Love