Rencontres Trans Musicales de Rennes 2018

La quarantaine ne connaît pas la crise du côté de Rennes, et le festival des Trans Musicales est là pour le prouver en ne dérogeant pas aux principes qui ont fait sa renommée. Et avec son nouveau slogan, « Les Trans, nouveau depuis 1979 », la manifestation tape en effet juste, soulignant à juste titre sa volonté farouche de  mettre en lumière ceux qui feront l’actualité de demain en faisant fi des considérations économiques et du qu’en-dira-t-on. Comme chaque année, la créativité et l’éclectisme seront à l’honneur, le festival rennais se gardant bien de se cantonner à un genre, un continent, ou une chapelle. C’est en effet ici la transversalité qui prime, pour le bonheur d’un public fidèle et nombreux, à la curiosité chaque fois renouvelée. Alors forcément, quand on a ce genre d’ambitions, les déceptions sont inévitables, tout autant que les découvertes les plus réjouissantes. Et si la raison nous fait potasser chaque année une programmation souvent obscure, l’expérience veut que l’on fasse finalement régulièrement confiance au hasard, bien souvent aux commandes lors de nos déambulations nocturnes et avinées au cœur de l’immensité du Parc Expo.

Néanmoins, il y a de fortes chances que l’on essaye de coller à notre planning en allant s’encanailler devant quelques incontournables : Disiz La Pesteen fait partie, et devrait marquer de son empreinte cette édition, quelques semaines après la sortie de son – bon – douzième album, Disizilla. On ira aussi voir le Toulousain Ryder The Eagle, protégé d’Adam Green qui, avec son EP The Ride Of Love, nous avait régalé il y a quelques mois d’un cocktail virilo-mélodique bien poivré à souhaits (voir). Pas question non plus de louper la diva angolo-explosive Pongo qui, en mélangeant avec talent kuduro et électronique savante, est peut-être en train d’inventer un nouveau futur pour l’afro-pop. Vous connaissez également notre amour inconditionnel pour les japonaiseries, il est donc fort probable que vous nous verrez bouger du boule devant Ajate et son improbable afrobeat version nippone.

Autre concert à ne pas rater, celui de l’autrichien PressYes qui ravira quant à lui les amateurs de psyché-pop bien délicate. A signaler également, parmi tant d’autres réjouissances, la résidence de l’épatante Aloise Sauvage qui, après son passage remarqué l’an passé au festival parallèle mais néanmoins surchauffé des Bars En Trans, a le plaisir cette fois-ci d’intégrer le line up des Trans elles-mêmes. Et puis à l’occasion de ces quarantièmes rugissantes, Hartzine consacrera très prochainement un interview Out Of The Blue à la nouvelle sensation new-yorkaise Bodega (voir), qui devrait mettre le feu au plancher le 08 décembre au Parc Des Expos de Rennes – et accessoirement vous régaler dans nos pages avec une mixtape exclusive en guise d’amuse-bouche.

On arrête là ce name dropping qui traine en longueur et on vous laisse compulser vous même la programmation intégrale directement par . Par ailleurs, et histoire de bien vous soigner, on vous offre cinq compilations du festival et un pass 3J pour assister au raout rennais. Pour faire partie des chanceux, rien de plus simple : il suffit de nous envoyer un petit mot d’amour moite à l’adresse hartzine.concours@gmail.com avec vos nom et prénom, les gagnants seront tirés au sort et prévenus par mail.

Si par contre vous avez croisé un chat noir ou nous avez contrarié par le passé, une autre solution s’offre à vous pour assister au festival : acheter vos place via la billetterie, et c’est juste . Pour les autres informations dont vous pourriez avoir besoin, c’est sur le site du festival, par ici.

Rencontres Trans Musicales de Rennes 2018
Du mercredi 05 au dimanche 09 décembre à Rennes

Audio

Vidéo

Infos Pratiques

Carte non disponible

Date
05/12/2018 - 09/12/2018
00:00

Programme

Liens