Festival Mythos, du 29 Mars au 7 Avril à Rennes

Comme chaque année et pour la vingt-troisième fois, le festival rennais Mythos repointera à partir du 29 mars le bout de son nez et de ses oreilles curieuses dans la capitale bretonne pour une grosse semaine de célébrations autour des arts de la parole. Entendez par là une acception large de celle-ci: qu’elle soit chantée, moquée, murmurée ou retenue, elle sera bienvenue à Mythos tant qu’elle dépasse sa condition de vecteur de communication, pour se transcender et devenir porteuse de sens, d’émotion(s), de plaisir. Conteurs, acteurs, musiciens et autres artistes de l’oralité se croiseront donc à nouveau joyeusement pour ravir un public toujours aussi friand de l’évènement, qui affiche chaque année complet pour la plupart des spectacles proposés. Côté théâtre, on vous conseille ainsi de vous intéresser à la pièce Désobéir, portrait croisé de quatre jeunes femmes en lutte contre le poids de l’héritage social et familial, en quête d’émancipation, en guerre contre une fatalité qui ne s’impose qu’à celles et ceux qui l’acceptent. A ne pas rater non plus, Callisto & Arcas, variation autour des Metamorphoses d’Ovide, écrite et mise en scène par Guillaume Vincent, et pour l’incarner sur scène, Emilie Incerti Formentini, Anton Froehly et Vincent Dedienne. On n’aurait pas parié un orteil là-dessus, mais la poésie antique a peut-être encore un futur. On ira aussi sans doute voir le Duras & Platini de Mohamed El Khatib, qui nous replongera dans cette improbable rencontre entre génie du ballon rond et génie de la plume. Et même si on vous le conseille quasiment à tous les coups, on remet ça cette année encore et on vous dit d’aller profiter de l’inoxydable conteur Pépito Matéo, jamais à court de salive pour ravir son auditoire à grands renforts de jeux de mots et surtout d’esprit, pour cette fois-ci une leçon de français tout sauf académique.
Pour ce qui nous intéresse principalement, à savoir les concerts, notre appétence pour la chose musicale devrait être comblée cette année, au vu d’une programmation toujours aussi protéiforme mais promettant quelques beaux moments de bravoure. Ainsi, on ne manquera tout d’abord pas la prestation de l’épatante Aloise Sauvage, qui ne cesse d’impressionner concernant à peu près tout ce qu’elle touche, du cinéma (120 BPM) à la musique en passant par la danse, et surtout lorsqu’elle démontre tout ses talents réunis sur scène, comme elle a pu le faire lors des dernières Trans Musicales. On prendra également des nouvelles de Pete Doherty, qui sortira un nouvel album le 26 avril prochain avec ses nouveaux compagnons (ou faire-valoirs) les Puta Madres et présentera ses nouveaux titres sur la scène du cabaret botanique. Si l’on ne peut jamais parier sur la qualité d’un concert de Doherty, on sait toutefois le bonhomme capable de nous procurer des moments de grâce inoubliables. Une raison suffisante pour tenter le coup, donc. Si l’en est un qui nous déçoit rarement, c’est bien l’inénarrable Bertrand Burgalat, producteur, musicien et accessoirement boss de Tricatel, qui viendra également participer à la fête. Son dernier album, Les Choses Qu’On Ne Peut Dire à Personne est une bénédiction pop, d’une élégance rare. Question élégance, Bertrand Belin se pose également là, et on se réjouit déjà d’aller se laisser hypnotiser par sa voix suave et ses chansons aussi subtiles que pernicieuses. Flavien Berger, lui, nous ravira une fois de plus avec ses chansons surréalistes, qui allient à merveille poésie contemplative et froideur techno. Et puis comment faire l’impasse sur la merveilleuse Shannon Wright, qui nous enchante depuis quinze ans à coups d’albums parfaits et de concerts incandescents? A noter aussi une soirée pleine de promesses à l’Antipode MJC, ou se croiseront successivement Claire Laffut, Corine et Irène Drésel.
Les concerts étant très nombreux cette année, on ne fera donc pas ici le tour complet du line up, mais on vous citera quand même également les présences de Miossec, Winter Family (de vieilles connaissances d’Hartzine à lire en interview ici), Kiddy Smile, de l’omniprésente Jeanne Added ou encore des revenants Marquis De Sade, pas rouillés pour un sou.

Pour consulter la programmation complète, c’est ci-dessous ou directement sur le site du festival, ici-même. Pour acheter vos places tant qu’il en reste encore, c’est par ici que ça se passe.

La dernière bonne nouvelle, c’est qu’Hartzine chouchoute son lectorat et vous offre donc, en partenariat avec Mythos, deux places pour Shannon Wright et Miossec le 2 avril, ainsi que 2 places pour la soirée avec Flavien Berger et Odezenne le 5 avril. Pour faire partie des élus, c’est simple comme un coup de trique: il vous suffit de nous envoyer un petit mot d’amour moite, en indiquant vos nom et prénom, à l’adresse hartzine.concours@gmail.com ou de remplir le formulaire ci-dessous. Les gagnants seront tirés au sort et prévenus par mail.

Programmation

Lien

Vidéo

Infos Pratiques

Carte non disponible

Date
29/03/2019 - 07/04/2019

Programme

Liens