2017 restera sans conteste une année difficile pour la parole, tant elle semble galvaudée, instrumentalisée, qu’il s’agisse de la parole donnée ou simplement exprimée. Nous nous garderons bien de faire ici un laïus sur un contexte politique particulier à l’approche des présidentielles mais il faut bien constater qu’en ce moment la parole relève davantage pour nos amis candidats d’un support de brouillage de la communication plutôt que le vecteur d’une circulation du sens. Le festival rennais Mythos, lui, reste fidèle à son mantra en se chargeant de célébrer les arts de la parole et donc ses artisans, venus du conte, du théâtre ou de la musique. Des artistes pour lesquels, du moins on l’espère, le langage reste avant tout l’instrument d’une intersubjectivité et d’une libération de la pensée, aussi singulière et extravagante soit-elle.

De ce point de vue, il devrait y en avoir pour tous les goûts au vu d’une programmation à nouveau touffue et protéiforme. Ainsi, on ne peut que vous conseiller d’aller écouter les histoires réjouissantes de l’inamovible conteur Pépito Matéo, le journal d’une création de la tumultueuse Claire Diterzi ou bien encore la délicatesse de l’inénarrable François Morel. Côté musique, il conviendra de ne pas rater le passage des excellents Timber Timbre, de retour avec un nouvel album prévu chez City Slang pour le 7 avril prochain, et qui s’annonce bien froid comme il faut. On pourra aussi se laisser tenter par les toujours turbulents Limiñanas et leur rock tranchant comme une attaque de l’USAP, ou par le légendaire Michel Legrand qui, en solo piano, ne devrait avoir aucun mal à enchanter un public conquis d’avance. Au rayon de ce qu’on appelle vulgairement la chanson d’ici, et même si c’est déjà beaucoup moins notre came, tous les poids lourds du genre ou presque seront présents : de Vincent Delerm à Thomas Fersen en passant par Albin de la Simone, Emily Loizeau, Olivia Ruiz ou l’inexplicablement omniprésent Vianney, les aficionados de chanson française auront de quoi avoir l’œil qui brille. Dans ce cheptel, on choisira pour notre part de jeter une oreille attentive aux prestations de Keren Ann et du toujours sympatoche Matthieu Boogaerts. Bref, on vous laisse consulter la programmation complète du festival directement sur la page dédiée du festival, juste ici.

Par ailleurs, comme nous sommes la générosité incarnée et qu’on aime vous savoir heureux, on vous gâte et on vous offre, en partenariat avec Mythos, 4 places pour Thomas Azier au Cabaret Botanique le 6 avril et trois places pour la chaude soirée du vendredi 7 avril, toujours au Cabaret Botanique, qui réunira Jabberwocky, AlttA, et Etienne De Crecy. Pour faire partie des élus, c’est simple comme un coup de trique : il vous suffit de nous envoyer un petit mot d’amour moite, en indiquant vos nom et prénom, à l’adresse hartzine.concours@gmail.com. Les gagnants seront tirés au sort et prévenus par mail.

Pour ceux qui, par contre, ont croisé un chat noir sous une échelle, vous pouvez facilement acheter vos places pendant qu’il en est encore temps, juste . Vous trouverez aussi toutes les autres infos complémentaires dont vous pourriez avoir besoin sur le site du festival, juste ici.

Infos Pratiques

Carte non disponible

Date
31/03/2017 - 09/04/2017
19:30 - 23:30

Programme

Liens