Festival Maintenant du 7 au 16 octobre à Rennes

Festival Maintenant à Rennes

Seizième édition déjà pour le festival Maintenant, autrefois connu sous le nom d’Electroni(K). Et si nous n’avions rien contre cette précédente appellation, il convient tout de même de constater à quel point Maintenant colle bien à la peau et à l’ADN de la manifestation, toujours prompte à construire une programmation aux confins de l’expérience et de la découverte. Ce festival respire l’air du temps à pleins poumons, et use d’un lexique où les mots défrichage, singularité, pluridisciplinarité ou encore éclectisme ne sont pas simplement des tics de langages ou des chevaux de Troie destinés à appâter le chaland pour mieux l’enfermer dans les filets d’une programmation aux idées courtes. Ainsi, fidèle à son credo de mettre à l’honneur cultures émergentes et pratiques innovantes mêlant art et technologies, le Maintenant Festival proposera du 7 au 16 octobre à Rennes d’alléchantes expériences propulsant le spectateur au-delà d’une supposée passivité.

Avec 25 lieux différents et une centaine d’artistes, c’est à l’échelle d’une ville que Maintenant imposera une présence maousse costaude, et tentera de mettre en ébullition les cortex cérébraux. Désormais loin d’être un simple festival de musique(s), plusieurs expositions seront présentées, dont notamment l’installation Intrude, de l’artiste australienne Amanda Parer, qui verra de gigantesques lapins lumineux envahir une artère de la ville. On ira aussi fureter du côté de l’installation, elle aussi monumentale, du japonais Yasuaki Onishi qui avec Reverse Of Volume propose une réflexion sur le vide qui nous entoure et dont nous sommes constitués, ou non. Nos esgourdes ne manquerons pas de pointer également du côté de l’Experience de Julia Kent et Tom Adams dans l’écrin de l’Église Saint-Melaine, qui devrait convenir à merveille au violoncelle retors de la première et à la voix quasi lyrique du second. Notre curiosité nous mènera aussi sans doute à la performance de Klara Lewis, progéniture du bassiste de Wire, Graham Lewis, ou encore à celle du vibraphoniste japonais Masayoshi Fujita, entre autres réjouissances.

Concernant enfin les grands rendez-vous musicaux de la manifestation rennaise, gageons que les trois Nuits Électroniques vaudront leur pesant de cacahuètes, avec les présences, notamment, d’André Bratten – l’homme derrière le son de Todd Terdje – la tête de pont de la bass music britannique Pearson Sound, Ben UFO le boss d’Hesle Audio ou bien encore notre chouchoute Lena Willikens, digne représente du formidable Salon Des Amateurs de Düsseldorf, dont on vous avait déjà parlé ici, et qui reste ce qui se fait de mieux en matière de clubbing.
Difficile de passer en revue toutes les richesses de cette programmation pléthorique: on vous laisse donc désormais consulter l’ensemble des réjouissances juste . Pour acheter vos places pendant qu’il en reste encore, c’est du côté de la billetterie que ça se passe. Et enfin, pour le reste des informations dont vous pourriez avoir besoin, c’est sur le site du festival, ici-même.

Vidéo

Yasuaki Onishi: reverse of volume (RG)

Audio

Crack Mix 117 – Lena Willikens

Infos Pratiques

Carte non disponible

Date
07/10/2016 - 16/10/2016

Programme

Liens
https://www.facebook.com/events/1113609948692119/