La Route du Rock 2017

La Route Du Rock et nous, c'est une longue histoire. Quand on décide, année après année, de passer son week-end du 15 août là-bas alors qu'on pourrait se dorer la pilule dans mille autres endroits dégagés de toutes considérations météorologiques, c'est qu'une certaine forme de confiance est à l’œuvre. Une confiance quasi aveugle en un festival qui, chaque année, creuse le sillon d'une programmation résolument différente et calibrée pour cajoler les esgourdes des amoureux de la chose musicale en général, de l'indie pop en particulier. On ne dira jamais assez qu'à l'heure où toute une palanquée de raouts estivaux rivalisent de gémellité, de mauvais goût et de considérations bassement pécuniaires, des rendez-vous comme le festival malouin sont précieux et deviennent plutôt rares. Alors disons-le tout de même, avoir l'esprit aventureux, c'est prendre le risque d'être déçu. Et des déceptions, s'agissant de la Route Du Rock, on en a vécu au moins autant qu'elle nous aura procuré de moments mémorables. Mais comme nous le disait récemment un intoxiqué du festival, « nan mais là, mec, si tu n'y vas pas cette année, c'est comme si tu t'étais fadé les quinze éditions précédentes pour rien ».

Et il faut en effet dire clairement ce qu'il en est : La Route Du Rock propose cette année l'un des meilleurs line up de son histoire, construit comme toujours autour d'un savant mélange de vétérans toujours verts, jeunes pousses aux dents longues et grands habitués du festival qui ont fait vœu de fidélité. Une formule qui fait toujours ses preuves mais qui, cette année, s'annonce savoureuse comme jamais. L'heureux public pourra en effet croiser la brûlante PJ Harvey, revenue au sommet de sa forme avec The Hope Six Demolition Project en 2016, les rares, fascinants et disparus trop tôt Écossais d'Arab Strap ou encore assister au retour inespéré des légendaires Jesus And Mary Chain. On y verra aussi Interpol rejouer son excellent Turn On The Bright Lights sur la scène où tout a commencé pour eux, en 2001, et un DJ Shadow en pleine bourre entre le vingtième anniversaire d'Endtroducing et son récent et plutôt inspiré album The Mountain Will Fall. Si on ajoute à cela les présences du gentil slacker Mac DeMarco, du mètre étalon garage Thee Oh Sees, de la pépite de Matador Car Seat Headrest, des zinzins inflammables Parquet Courts ou encore de Soulwax et Helena Hauff pour bouger votre boule, on parie sans difficulté que cette édition sera à marquer d'une pierre blanche. On ne va pas non plus s'embarquer dans un name dropping infini, le mieux à faire étant donc de consulter vous même l'ensemble de la programmation juste ici.

Pour acheter vos places pendant qu'il en reste encore, c'est par ici que ça se passe. Pour toutes les autres infos dont vous pourriez avoir besoin, c'est sur le site du festival, juste .

Et comme on est partageurs et particulièrement dévoués à notre lectorat, en association avec la Route du Rock, on convie deux chanceux par soir à venir guincher avec nous. Par ailleurs, dix autres vernis, à défaut d’invitation, recevront une compilation du festival. Pour faire partie des élus, c’est simple comme un coup de trique : il vous suffit de nous envoyer un petit mot d’amour moite, en indiquant vos nom et prénom, à l’adresse hartzine.concours@gmail.com. Les gagnants seront tirés au sort et prévenus par mail.

Festival la Route du Rock 2017
Du jeudi 17 au dimanche 20 août
Le Fort De Saint-Père
35430 Saint Père Marc En Poulet


Visions 2017

On ne va pas tortiller du boule cent-sept ans avant de le balancer comme tel : le Visions, qui repart pour une cinquième édition du 4 au 6 août prochain, fait clairement partie de ce qui se fait de mieux en matière de programmation estivale, et on pourrait facilement dire la même chose toutes saisons confondues. Dans cette fosse à purin qu'est devenu l'été des festivals et où la concurrence fait rage entre line-up dont la gémellité le dispute au manque d'imagination et à l'appât du gain, la manifestation organisée par la fine équipe du label Les Disques Anonymes fait figure de maquisarde aux idées larges et à l'esprit on ne peut plus aventureux. Tout comme son cousin le HOG HOG, le festival Visions fait les choix gagnants d'une jauge limitée et d'un site assez extraordinaire pour le bonheur des festivaliers qui se sentent immanquablement privilégiés. Enfin, encore faut-il pour ça que la musique soit bonne, et de ce côté aussi Visions gâte son public avec un cheptel d'artistes cinq étoiles, dont quelques chouchous habitués des pages d'Hartzine. Ainsi, on y croisera notamment les survivants electroclash Adult. qui, avec leur excellent Detroit House Guests, ont remis les pendules à l'heure récemment (lire), l'ami Joey Blush (lire) aka Blush Response et son electronica riche en fibres, Matthew Aldworth, l'écossais barge qui se cache derrière Den Haan et son nouveau projet prog-disco Elleorde, les sensationnels Esplendor Geometrico, têtes chercheuses légendaires de la musique industrielle au même titre (ou presque) que Throbbing Gristle, les anglais Giant Swan et leur dance music qui bastonne, ou encore nos petits chouchous de toujours, In Aeternam Vale (lire). On ne va pas vous faire le coup du name dropping à rallonge, on vous laisse donc consulter par vous même cette riche programmation en intégralité, juste ici.

Partenaire du festival et générosité incarnée, Hartzine, qui aime savoir ses lecteurs heureux, vous gâte et vous offre deux pass 3J. Pour faire partie des élus, c'est simple comme un coup de trique : il vous suffit de nous envoyer un petit mot d'amour moite, en indiquant vos nom et prénom à hartzine.concours@gmail.com. Les gagnants seront tirés au sort et prévenus par mail.

Pour ceux qui, par contre, ont croisé un chat noir sous une échelle, vous pouvez facilement acheter vos places pendant qu'il en est encore temps, juste . Vous trouverez aussi toutes les infos complémentaires dont vous pourriez avoir besoin sur le site du festival, juste ici.

Festival Visions 2017
Du vendredi 4 au dimanche 6 août
Fort de Bertheaume
29217 Plougonvelin

Audio


Binic Folks Blues Festival 2017

22, vlà les punks. A l'initiative de l'association la Nef des Fous, le Binic Folks Blues Festival réuni sur l'une des plus belle plage costarmoricaine, du 28 au 30 juillet, un affriolant aréopage de groupes venus des quatre coins de France et de (presque) tous les continents, assenant, tout en décontraction, déluge sonique et pluie de décibels. Loin des standards estivaux, tant par la programmation que par l’accueil proposé aux 50 000 festivaliers, le Binic Folks Blues sait grandir, accueillant lors de cette édition 34 groupes sur trois scènes, sans pour autant perdre son âme : la gratuité, mère de toute les diversités. Et si quelques têtes d'affiche se dessinent, les nôtres sont répertoriées ci-après, on vous laisse piocher les vôtres dans l'imposante liste qui suit. Juste avant de checker votre co-voiturage ou votre billet.

2 Many Lulu’s, Big Mountain County, Boytoy, Cash Savage & The Last Drinks, Cheapster, DJ, Crocodile, Double Cheese, Dr Chan, Druids of The Gue Charrette, Escobar, Gentle Ben & His Shimmering Hands, Gloria, Humming Bird, King Khan & The Shrines, Lame, Le Villejuif Underground, Los Dominados, Male Gaze, Meatbodies, Muscle, Pierre Omer’s Swing Revue, Plastic Man, Reigning Sound, Shifting Sands, Six Ft Hick, Sleeper Bill & Mr Tof, Sonny & The Sunsets, The Blind Shake, The Blues Against Youth, The Cuckoo Sisters, The Flashers, Thomas Schoeffler Jr, Tim Presley et Volfoni.

Notre Top, s'il en fallait un