Bars En Trans 2017

On l'a déjà mis en exergue par le passé, le Festival Bars En Trans a depuis longtemps déjà brisé les chaines qui le tenaient dans l'ombre tutélaire du raout rennais des Trans Musicales: bien plus qu'une alternative off, le festival se suffit largement à lui-même, et attire son propre public sur la foi d'une programmation ambitieuse et aventureuse. Car si une partie des festivaliers jonglent habilement avec leurs plannings pour participer aux deux évènements, pour beaucoup, les réjouissances proposées dans une quinzaine de zincs valent qu'on préfère les tempêtes électriques du centre-ville et ses bars bondés à l'immensité parfois irréelle du Parc Expo, en périphérie de la capitale bretonne. Et avec 112 groupes programmés cette année, ceux qui feront le choix d'aller se chauffer les esgourdes dans un torrent de sueur et de bière propre aux estaminets locaux n'auront pas le loisir de s'ennuyer.

Dans ce line up touffu, à consulter par vous même ci-dessous, on vous conseillera quand même d'aller vous frotter aux redoutables Maestro, qui ont remis la cold wave au centre des débats dans l'écurie Tigersushi. Il s'agira également de ne pas louper les déglingos parisiens de FAIRE, qui défoncent les inutiles La Femme sur leur terrain, sans l'ombre d'un effort. Fille d'Elli et Jacno, filleule d'Etienne Daho, autant vous dire que Calypso Valois part avec un sacré désavantage s'agissant du discours "mais nan, je me suis faite toute seule". Pour autant, on laissera momentanément notre mauvais esprit en poche et notre curiosité nous mener jusqu'à elle, puisqu'il faut bien reconnaitre que sa synth pop, produite par l'excellent et accessoirement ami d'Hartzine Yan Wagner, possède quelques atouts de poids dans sa manche. Autre escale possible durant vos pérégrinations, la ganache intersidérale de Corine, qui se propose elle de vous plonger dans une ambiance discoïde au relents eighties lacifs et cocaïnés. Le déjà bien (re)connu Villejuif Underground, digne représentant de l'écurie Born Bad Records, risque lui de décoller le papier peint avec son garage transgenre qui n'en est pas et qui ferait bouger les miches les plus endurcies de Rennes. Enfin, et histoire de ne pas vous assommer avec un name dropping trop relou, on finira cette sélection en mettant également une petite pièce sur les prestations d'Aloïse Sauvage, qui non contente d'avoir bluffé son monde dans le film 120 BPM, touche également sa bille en rap coup de boule, sur Malik Djoudi et sa synth pop poitevine, et sur le romantisme vrillé du bulbe d'Apollo Noir, autre tête de gondole de la maison Tigersushi.

On vous laisse consulter la programmation en intégralité par ici, histoire que vous puissiez préparer votre marathon au mieux. Pour acheter vos places pendant qu'il en reste, c'est du côté de la billetterie, juste . Et pour toutes les autres infos dont vous pourriez avoir besoin, c'est sur le site du festival que ça se passe.

Enfin, afin de réviser avant l'interro, Hartzine, partenaire de l'évènement, vous offre dix compilations du festival. Pour faire partie des chanceux, rien de plus simple : il suffit de nous envoyer un petit mot d'amour moite à l'adresse hartzine.concours@gmail.com avec vos nom et prénom, les gagnants seront tirés au sort et prévenus par mail.

Bars En Trans de Rennes 2017
Du jeudi 07 au samedi 09 décembre

Programmation

Audio

Vidéos


Rencontres Trans Musicales de Rennes 2017

Trente-neuf ans, l'âge de tous les dangers pour les Rencontres Trans Musicales de Rennes, avant qu'une éventuelle crise de la quarantaine ne pointe le bout de son nez. On reste cependant plutôt sereins s'agissant d'un festival dont la prise de risques fait partie de l'ADN. Car malgré sa respectable ancienneté, le crédo du raout hivernal rennais n'a pas changé d'un iota au fil des ans : mettre à l'honneur la transversalité, abolir les frontières géographiques et ignorer les querelles de chapelles au travers d'une programmation aussi pléthorique qu'aventureuse, en forme d'éternel pari. Ce pari, il est également tenu chaque année par un public fidèle, lui aussi en quête d'inconnu et de nouveaux frissons sonores, sans garantie ni filet, en s'en remettant pour l'essentiel aux choix du programmateur en chef Jean-Louis Brossard, il accepte en effet tout autant les bonnes surprises que les mauvaises. Et on a appris donc, à se détacher des plans minutieusement réfléchis à l'avance, acceptant d'être guidés par le hasard au cours de nos pérégrinations avinées dans l'immensité du Parc Expo. Ainsi, aux variations de trajectoire des artistes programmés répondront encore une fois celles du public, pour autant de rencontres explosives ou de perpétuelles rendez-vous manqués. Et tandis que le gros du line up retournera par la suite dans l'anonymat, certains, comme chaque année, seront propulsés vers la gloire et programmés un peu partout en 2018, six mois après leur baptême rennais. En tous les cas, c'est toujours aussi excités par ces folles incertitudes qu'on viendra une fois de plus s'encanailler au cœur de l'hiver breton.

On ne se risquera pas à un namedropping assommant, on vous laisse donc consulter la programmation complète juste ici. Mais, pour le plaisir, on va le faire un peu quand même, en relevant notamment les présences de Borusiade et son indus-disco bien dark comme il faut, des britons Eight Rounds Rapid qui avec leur second album Objet D'Art font pencher la balance du bon côté et signent un rock light punked qui n'est parfois pas sans rappeler ces gredins d'Art Brut, ou encore celle de leurs compatriotes de Bad Sounds, qui tapent eux dans une pop plus légère, avec un petit côté slacker qui fait bien passer la pilule. On tâchera par ailleurs de ne surtout pas manquer le japonais Oki Kano qui devrait fasciner son monde avec son tonkori, instrument traditionnel à cordes dont il est virtuose et avec lequel il jouera, au sein du Oki Dub Ainu Band, un dub folklo pas piqué des vers. On passera aussi faire un tour du côté du pays du matin calme avec la techno bien efficace made in Seoul de Kirara, et on ne manquera pas de transpirer du boule devant l'électronique bien spooky de l'excellente canadienne Rezz. Allez, on s'arrête là, la liste est déjà trop longue.

Histoire de bien vous soigner, on vous offre cinq compilations du festival et un pass 3J pour assister au raout rennais. Pour faire partie des chanceux, rien de plus simple : il suffit de nous envoyer un petit mot d'amour moite à l'adresse hartzine.concours@gmail.com avec vos nom et prénom, les gagnants seront tirés au sort et prévenus par mail.

Si par contre vous avez croisé un chat noir ou nous avez contrarié par le passé, une autre solution s'offre à vous pour assister au festival : acheter vos places via la billetterie, et c'est juste . Pour les autres informations dont vous pourriez avoir besoin, c'est sur le site du festival, par ici.

Rencontres Trans Musicales de Rennes 2017
Du mercredi 06 au dimanche 10 décembre

Audio


Marathon! 2017

À Marathon, on n'aligne pas les kilomètres pour essayer de récupérer les artistes, on prend le temps de les créer, de les mélanger, pour accoucher de collaborations étonnantes, et surtout intéressantes. On croise les courants pour en faire des vagues fertiles, les esthétiques aussi. Minimaliste, concrète, électronique, bizarroïde, des transversales se forment le temps d'un soir. Steve Reich sera encore une fois l'invité pas surprise de cette soirée, avec le duo Chloé/Vassilena Serafimoval et l'ensemble Soundinitiative, Fabrizio Rat fera entendre et voir à 360° et Francesco Tristano et l'inénarrable Carl Craig fusionneront derrière Versus Synthetizer Ensemble. Chacun sortira de sa zone de confort et tentera l'expérience d'emmener autre part. Et ça c'est hyper coool.

Hartzine offre des places au plus chanceux d’entre vous alors tentez votre chance en envoyant nom et prénom à hartzine.concours@gmail.com, les gagnants seront tirés au sort et prévenus par mail la veille du festival.

Des places sont en vente ici !

Marathon! 2017
Samedi 02 décembre 2017
Gaîté Lyrique
3bis rue Papin
75003 Paris


BB Mix 2017

BB Mix a toujours été à l'avant-garde, et BB Mix n'a jamais déçu. On est donc très jouasses de vous convier une fois de plus à l'appréciation de la grande affiche de cette édition, treizième du nom. On compte notamment le daron Arnold Dreyblatt qu'on connaît bien accompagné de son orchestre des cordes excités, spécialiste de l'expérimentation tous azimuts dans l'underground new-yorkais des années 1980 - post-moderniste, minimaliste, peu importe, tant qu'on sonde un gouffre de l'exploration sonore avec exaltation.

Minimaliste ? On suit le fil rouge, on y replonge le lendemain avec un tribute de feu à La Monte Young réunissant Sonic Boom, Étienne Jaumet et Céline Wadier et la projection d'un film consacré à la grande pionnière Eliane Radigue, aussi entre drone et minimalisme. Reste les beaux noms de Colleen et James Holden pour compléter le tout, à applaudir samedi et dimanche, pour faire frétiller d'impatience et, déjà, donner envie d'être à la fin du mois sans demander son reste.

Hartzine offre des places au plus chanceux d’entre vous alors tentez votre chance en envoyant nom et prénom à hartzine.concours@gmail.com, les gagnants seront tirés au sort et prévenus par mail la veille du festival.

Des places sont en vente ici !

BB Mix 2017
Du vendredi 24 au dimanche 26 novembre à 19h
Carré Belle-Feuille
60 rue de la Belle-Feuille
92100 Boulogne-Billancourt