Ekman l’interview & mixtape

Ekman0« Normally i don’t do interviews, it’s always the same standard bullshit that says nothing. (…) However, after going to your site and seeing the name Thurston Moore, it changed my perspective. » Pas mieux pour mettre la pression au moment de griffonner les quelques questions entourant de points d’interrogation la carrière satellite et mystérieuse de Roel Dijcks sous le patronyme d’Ekman : un EP en mai 2012 sur Panzerkreuz Records, division acid-techno du mythique Bunker Records hollandais, couplé à une cassette en septembre de la même année sur le label suédois BelätenKalla Rytmer Att Dansa Till I Ensamhet, mariant électronique, minimalisme et sonorités industrielles, et voilà le Néerlandais mis en selle pour une prolifique année 2013, jonglant avec les labels de choix comme d’autres multiplient les pains. Un LP, M.S.P., sur la structure instiguée par le producteur allemand Robert Witschakowski – plus connu sous l’alias The Exaltics – Solar One Music, entremêlant lignes de basse caoutchouteuses et mélodies interstellaires, et une myriade de maxi dont Tessellation Automata sur Abstract Forms de Deixis et Heimwee sur Shipwrec illustrant à merveille le mot de ce dernier s’agissant du travail de l’énigmatique électronicien : la détresse n’en est jamais loin […] l’anxiété étant l’effet escompté. Vrai que la musique dégoisée par Ekman fait froid dans le dos tout autant qu’elle obnubile, entre excitation horrifique et fascination morbide donc, s’adjugeant une aura placée sous le signe de Carpenter. Encore trois formats courts permettent de cerner, si ce n’est la personnalité, la musique de celui qui imprime sa techno polaire selon les prismes dégénérescents de la musique industrielle, Throbbing Gristle en tête : un 12″ sur Gooiland Elektro – subdivision d’Enfant Terrible (lire) – et deux 12″ sur Berceuse Héroïque, la structure du non moins anonyme Kemal, dont il eut l’honneur d’ouvrir en avril 2013 le catalogue avec la diatribe house-techno Reform  – comprenant un remix du Norvégien DJ Sotofett – suivi le 20 février 2014 par le vénéneux Acid7 rebooté en face B par un Vereker qu’on se plaît à croiser du côté de L.I.E.S. ou The Trilogy Tapes. Sans fioriture ni gras, l’entretien qui suit contient une excellente nouvelle : Roel Dijcks explore un versant plus classique de la musique électronique sous l’alias Overloper – aussi méconnu que génial. En attendant un nouveau chapitre de ses sombres pérégrinations sur Panzerkreuz Records, il nous a confectionné une mixtape, sobrement baptisée προφῆται, à télécharger ci-après.

Tracks

Ekman l’interview

Ekman 3
Malgré ton anonymat, que peut-on savoir de toi ? 
In spite of your anonymity, can we know where you are from and where you are based now? 

Je vis au milieu de nulle part dans une vieille base militaire.

I’m living  in the middle of nowhere in an old army base.

J’ai lu que tu sortais des disques depuis trois ans. Que faisais-tu avant cela et quand as-tu commencé à évoluer vers la techno que tu produis sous le patronyme d’Ekman ? 
I’ve read you’ve been releasing records for about a three years now. What were you doing before then and when did you shift to the kind of techno you’re now doing as Ekman?

Je ne savais pas que je faisais de la techno jusqu’au jour où ma première sortie officielle a été qualifiée de techno. Cela fait dix ans que je travaille sous le nom d’Ekman.

I didn’t know i was doing techno until it saw it listed under « techno » with my first official release. I’ve been working under the moniker Ekman for 10 years now.

À l’occasion de ta cassette pour Belaten, Kalla Rytmer Att Dansa Till I Ensamhet, on peut lire, non sans ironie, que ta musique est destinée à minimiser les effets secondaires de l’état comateux du monde. Ta musique, minimaliste, froide, parfois agressive, peut-elle est être considérée comme ton regard sur monde ? 
On your Belaten tape, Kalla Rytmer Att Dansa Till I Ensamhet, we can read – with irony – that you made tracks designed to minimize the negative side effects of the comatose state of the world. Your music, minimalist, cold, sometimes aggressive, can it be considered as your look on the world? 

Ekman est un alter ego, c’est une posture que j’adopte, mais une une part de moi également. On peut logiquement dire que je n’ai pas une vision optimiste du monde et de l’humanité. Ma musique n’est aucunement politique, il s’agit simplement de la musique et de la façon dont elle te fait vibrer, pas du titre ou d’où ça vient, de mon histoire ou de mon apparence bizarre dans l’objectif au moment où l’on prend la photo de ma bio. Ma musique est ma façon d’avoir prise sur la réalité, mes états d’âme et les choses qui me fascinent.

My music is my way of coping with reality, my moods and fascinations.It’s about the music and how it makes you feel, not the title or where I come from or my background story, or my awkward look in the lens when my bio pic is being taken.Ekman is an alter ego, it’s a perspective i take, but a part of me. But you could say i don’t have a happy go lucky view on the world or humanity for that matter.  My music isn’t political in any way.

Quelle est ton approche du temps et de l’espace ? Comment bien doser l’hypnose et le minimalisme ?
How do you approach time/space? How do you measure the right dose of hypnosis and the necessary minimalism? 

Parfois d’une perspective quantique, lorsque tu as affaire à des inconnues et des probabilités à la plus petite fraction, et d’autres fois, simplement d’un point de vue relatif lorsque l’inévitable force motrice de l’univers est entropie, visible dans la réalité au travers de la destruction et de la distorsion, contrebalançant la création et la vie pour retourner à son état ultime du zéro. Quelque part au milieu de ce gouffre on interprète le code, les données à disposition comme la réalité. Les fréquences sonores sont un bon moyen d’interagir et d’interférer avec ce processus.

Il y a beaucoup de points de commutation dans les interférences de fréquences qui peuvent avoir une présence physique ou mentale. En déclenchant ces anomalies on continue à chercher ces points où l’aléatoire montre son visage.

Sometimes from a quantum perspective where you deal with uncertainties and probability within the smallest fraction, or other times from a relative point of view where the inevitable driving force of the universe is entropy, visible in reality trough destruction and distortion counter balancing creation and life to return to it’s ultimate state of zero. Somewhere in between that gap you interpret the code, the data that’s available as reality. Frequencies of sound are a good way to interact and interfere with this process.

There are a lot of switch points in interfering frequencies that can have a physical or mental presence, by triggering these anomalies you keep looking for the points where randomness it self shows it’s face.

Ekman 2

Depuis plus de dix ans, de plus en plus de producteurs (de Sleeparchive à Sandwell District, de Perc à Ancient Methods et toi inclus) explorent les versants les plus rudes, austères et conceptuels de la techno et visent les dancefloors les plus pointus. Pourrait-on y voir l’esprit avant-gardiste de la scène indus/expérimentale de l’ère post-punk (Throbbing Gristle & co) appliqué à la techno contemporaine ?
For more than a decade now, some producers (from Sleeparchive to Sandwell District, from Perc to Ancient Methods and you included) are exploring the starker, harsher, even more conceptual side of techno, targeting the bleakest possible dancefloor. Couldn’t we see here the same challenging spirit of the experimental/industrial scene of the late 70s/early 80s (Throbbing Gristle & co) applied to modern techno?

Je me suis produit sur des dancefloors sombres mais peu de gens dansaient. Ça peut être l’ambiance du moment. Je n’essaie pas de faire de la musique difficile d’accès ou d’être intransigeant, sans compromis ou quelle que soit la manière dont tu as envie de qualifier la chose. J’ai mon passé musical et je fais ce que j’aime.

I’ve played some bleak dancefloors, but not a lot of people where dancing. It can be the vibe of the time. I don’t try to make « challenging music » or be « uncompromising » or whatever you want to call it. I have my musical background and i make what i like.

Tu as sorti plusieurs maxi sur des label hollandais comme Gooiland Elektro et Shipwrec. C’est une coïncidence ou tu considère la scène techno hollandaise comme aussi productive et intéressante qu’en Angleterre ou en Allemagne ?
You took out several maxi on Dutch labels as Gooiland Elektro and Shipwrec. It is a coincidence or you consider the techno scene so interesting and productive as in England or in Germany? 

Je me fous de la scène, ce sont juste des gens faux qui cherchent à appartenir à quelque chose.

I don’t care about the scene, it’s just fake people wanting to belong somewhere.

Ta premiere sortie sur Berceuse Héroïque fut ton 12″ Reform. Tu en sors un nouveau, Acid7, cette semaine. Quelle est l’histoire particulière qui te lie au label de Kemal ? 
The first Berceuse Héroïque record was your 12″ Reform. An other one, Acid7, goes out this week. What’s the particular story between you and Kemal’s label?

On se concentre surtout sur la musique. Et ça fonctionne, il y a beaucoup de choses en prévision avec Berceuse Héroïque. C’est une bonne collaboration, j’aime sa façon de travailler et il aime ma musique. Il a, comme beaucoup de gens bien, ses propres psychoses au lieu d’être dans l’hystérie collective comme les gens « normaux ».

The main focus is the music. It just works, there is a lot more planned with BH. It’s a good collaboration, i like the way he works, he likes my music. He has like many good people his own psychosis instead of having this mass hysteria « normal people » have.

Tu n’hésites pas à sortir tes disques sur des labels cassettes usant des bonnes vieilles méthodes punk DIY pour partager leur musique. Cela signifie quelque chose de particulier pour toi ?
You don’t hesitate to take out your records on labels cassettes using good old punk / DIY methods to broadcast their music. Does it mean anything particular for you?

J’aime le label et ses productions. Post-post-apocalyptique pour un monde pré-apocalyptique. Je n’ai pas de lecteur cassette par contre, mais j’aime la mentalité DIY, et pas que pour la musique.

I like the label and their output. Post-apocalyptic pop for a Pre-apocalyptic world. I don’t own a cassette player though. But i like the DIY mentality, not just for music.

Peux-tu nous révéler tes futurs projets ?
Can you reveal us some of your future projects?

Plus de projets sur Berceuse Héroïque et un nouvel EP sur Panzerkreuz. Un remix de Dez Williams pour Bedouin Records et un remix de Jauzas The Shining feat. Victoria Lukas. Je travaille aussi sur un nouvel alias Overloper : c’est de la techno plus classique orientée acid avec beaucoup de syncopes et de phaser avec des synthés et des boucles LFO. Et puis aussi des collaborations et d’autres trucs qui arrivent.

More stuff on Berceuse Héroïque and another Panzerkreuz ep. A Dez Williams remix on Bedouin Records and a Jauzas the Shining feat. Victoria Lukas remix. Working on a new alias « Overloper » it’s more classic techno / acid oriented with lots of syncopation and phasing.and a-sync synths in LFO loops. Also some collaborations and other stuff coming up.

Traduction : Alex P.

προφῆται Mix

Tracklisting προφῆται mix

01. BBC Radiophonic Workshop – The Sea Devils
02. Sounds Of Love – Scented Wind
03. His Divine Grace – Life Is Easy
04. The Residents – Arctic Hysteria
05. Ikø – You Can’t Destroy Me
06. Alien Rain – Acid Reign 2
07. The Exaltics – Ten Days
08. CRC – Holographic Memories
09. Fańon Flowers – Burning Hail
10. The Exaltics – The Midnight Connexion
11. Ekman – Tears Of A clown
12. Dustmite – Aftershock
13. L’estasi Dell’oro – Kingdom For A Kiss (Unit Moebius Anonymous vs. Shitcluster Rmx)