De loin, le trio canadien Doomsquad fait penser aux doux dingues de Rainbow Arabia ou Gang Gang Dance. Mais de loin seulement, car leur ethno-techno ne fait pas dans le bariolé sinon dans une sorte de chamanisme obscurantiste, délayant une anthropologie auditive multiculturelle – lorgnant aussi bien du côté des reliques gothiques, des traditions aborigènes nord-canadiennes ou de la sorcellerie africaine – pour hanter d’hypnotiques ondulations sonores caréné d’une basse profonde, raclant la gorge. Après un premier EP digital annonçant la couleur, Eternal Return (lire), le groupe, dressant un pont entre Toronto et Montréal, vient de faire paraître son premier LP Kalaboogie, à écouter ci-après en intégralité, via Hand Drawn Dracula (lire) et l’anglais No Pain In Pop. A la fois déstructuré, fantasmagorique et obsédant, celui-ci ne fait qu’annoncer de la meilleure des manières sa tournée européenne de mai en bonne compagnie de Weeknight (lire).

Audio (FULL STREAM)

Tracklisting

Doomsquad – Kalaboogie (Hand Drawn Dracula / No Pain In Pop, 25 février 2014)

01. When the Dead Become Infants
02. Head Spirit (for our Mechanical Time)
03. DisrememberDismember
04. Waka Waka
05. Kalaboogie
06. Born from the Marriage of the Moon & a Crocodile
07. Eternal Return
08. Ovoo