d’Eon – LP

Deux ans après  Palinopsia, mais surtout le remarquable split Darkwaves aux côtés de la tête à claques de la synth-wave Grimes, d’Eon se décide finalement à nous livrer une suite à ses exaltations synthéto-mystiques à travers un nouvel album toujours aussi ambivalent, extatique et profondément religieux. L’hommage à Charles de Beaumont à travers le patronyme du Montréalais n’est pas étranger à l’ambiance sacrificielle dégagée par les mouvements élégiaques orchestrés par l’artiste androgyne enrôlé de mystère. Une excavation spirituelle et visionnaire d’une électronica mise au service d’une quinzaine de titres d’une richesse et d’une profondeur absolues. On n’en attendait pas moins de ce proche d’Oneohtrix Point Never et SLEEP ∞ OVER.

Cependant, le Canadien n’est pas du genre à procrastiner, nous ayant livré en début d’année l’anthologie Music for Keyboards, épais corpus d’instrumentaux majestueux et solennels dont ce LP est en quelque sorte la continuité. Mais il ne faudrait pas prendre d’Eon pour un énième clone d’Antony Hegarty, car la musique du Canadien est aux antipodes psyché-folk pompeux de la diva des divans. d’Eon sacralise son époque avec un brin de dérision (« My iPhone tracks my every move, I look into the internet« ) chantant de manière pastorale sur des mélodies électroniques démantibulées, tel un télé-évangéliste illuminé. Des psalmodies qui s’allument et s’éteignent pour mieux laisser respirer la musique tantôt spirituelle comme sur le diptyque Gabriel, tantôt rythmée, cassante, cristalline (Signals Intelligence, Chastisment) mais toujours lumineuse. On regrettera donc seulement quelques facilités dans la production, un certaine lourdeur qui se traîne tout au long de ce pavé d’une heure et treize minutes (eh oui, quand même) qui finit par rendre l’écoute poussive, répétitive. Bien dommage, car ce LP est doté de quelques perles comme cet immense Al-Qiyamah clôturant l’album. Condensé pur de digital soul et de post-house ésotérique, le track nous laboure le cerveau machinalement éclatant nos neurones comme des bulles de savon. Un moment de grâce comme on aimerait en entendre plus souvent. Un LP donc finalement bien inégal mais pourtant jouissif pour celui qui aime picorer.

Audio

d’Eon – Al – Qiyamah

Tracklist

d’Eon – LP (Hippos in Tanks, 2012)

01. Annunciation
02. Now You Do
03. Virgin Body
04. Transparency pt. II
05. My iPhone Tracks My Every Move
06. Signals Intelligence
07. Gabriel pt. I
08. Century By Century
09. Gabriel pt. II
10. I Don’t Want To Know
11. I Look Into The Internet
12. Chastisement
13. Transparency pt. IV
14. Al-Qiyamah