On y était – Local Natives / Young Man

localnatives_tom_01Local Natives, Paris, La Maroquinerie, 17 février 2010

« Ce soir, Local Natives concert complet »
on est averti: ce soir ça va chauffer à la maroquinerie! Effectivement ça se confirme, à 19h il y a déjà la queue devant la salle. En avant pour le premier rang, face à la scène.

Young Man

La bonne petite surprise de ce début de soirée. Vous ne connaissez pas Colin Caulfield? Ce jeune homme de 20 ans sévit depuis un peu plus d’un an sur Youtube en reprenant seul à la guitare les Beatles, Beach House, David Bowie ou bien Animal Collective…Gêné à son arrivée sur scène, il glisse timidement ces quelques mots au public « Last time I played in Paris , I didn’t say my name… I’m Young Man ». La dernière fois, c’était tout simplement en première partie de Deakin comme quoi…
Passé le trac de la première chanson, Young Man nous dévoile tout son univers résolument folk. Fraîchement signé sur Kitchen Music (Coming Soon, Yoyoyo Acapulco, Alan Sparhawk), le premier LP de Young Man « Boy » ne devrait pas tarder à sortir. A suivre…

[flagallery gid=7 name= »Gallery »]

Local Natives

Drôle de parcours que celui des Local Natives. Celui d’un groupe sans prétention de Los Angeles qui se fait remarquer après une série de concerts en Angleterre et qui petit à petit s’impose comme la révélation indie rock de ce début d’année. Après un passage remarqué en première partie de Peter, Bjorn & John en octobre dernier, nos 5 amis Californiens viennent enfin présenter sur scène leur premier album Gorilla Manor, sorti dans l’ombre de celui des Vampire Weekend. Seul France Inter et Bernard Lenoir (ndlr) avait flairé le potentiel du groupe en les invitant à leur black session. La reconnaissance en France viendra en ce début février avec une mini tournée qui les verra passer par Canal + pour l’album de la semaine , et des concerts « sold out » à Paris ou pour la Route du Rock, excusez du peu…Le succès outre-atlantique ne saurait tarder: en effet leur album sort ces jours-ci sur Frenchkiss Records (Passion Pit, The Dodos, The Antlers…) et vient d’être plébiscité par Pitchfork.
Revenons au concert, les cinq membres du groupe déboulent sur scène tout sourire et décontractés, parlent avec le public en réglant leurs instruments, des gars cools et sans prise de tête comme on les aime! La qualité première sur leur album se retranscrit totalement sur scène: mélange de douces mélodies orchestrales et des titres entraînants comme Sun Hands ou Camera Talk. Leur énergie sur scène est contagieuse: dans le public, ça tape du pied, ça chante, ça applaudit sec, ça pousse pour prendre des photos ou être au premier rang pour admirer les beaux musiciens (les filles à ma droite avaient une petite préférence pour le bassiste). Le groupe est surpris de leur nouvelle notoriété et l’enthousiasme qu’ils provoquent, en particulier à la fin de leur single Airplanes: « hey, thank you we won’t go yet guys, we still have a couple of songs!!! » Encore une dizaine de minutes de plaisir supplémentaires. On ne va pas dire non!
Une dernière preuve si vous doutez encore de leur sympathie. Après le concert, les membres du groupe vont à la rencontre de leurs fans pour signer des autographes ou bien discuter tout simplement… la grande classe! Oui j’ai fait dédicacer mon vinyle et alors??!!?? Toujours pas convaincu: allez regardez ce dossier. Si vous voulez les voir, il faudra patienter jusqu’à cet été…

[flagallery gid=6 name= »Gallery »]

Bonus