Charles Howl – Do No Harm

charleshowlepQuand on vous dit de vous radiner à l’Espace B, vraiment, faut nous croire sur parole. Charles Howl, qui y joua en décembre 2012 en première partie de Fidlar, en est un exemple patent : encore un mec qui passera de l’anonymat le plus complet à la révérence contrite avec ses cathédrales psyché-punk dignes d’un Kurt Vile sous méthamphétamine. Moustache et capillarité de circonstances, l’Anglais sortira le 13 novembre prochain via Punk Slime Recordings un EP éponyme mais non moins lo-fi dont Do No Harm constitue le premier extrait. Des sonorités tranchant avec l’immaculée blancheur émanant du montage vidéo.

Lundi de merde oblige, la touche positive est apportée par un sémillant duo de Portland, Dramady qui, avec sa bien nommée Wanna Be Good, emporte le second pompon. Ou quand un saxophone supplante une basse sur un gimmick pop répétitif et con-con.

Vidéo

Bonus