C’est peu courant de se revendiquer d’une approche ontologique sur tout un album, ou dans le cas présent une cassette. C’est pourtant le parti pris d’Egyptrixx sous sa dernière incarnation Ceramic TL quand il ne floute pas les contours délicats de la folk d’Anamai. Une grosse prise de risque intello, mais après tout il s’en fout, il produit dans son propre studio et diffuse sur son propre label, Halocline Trance. Il est libre, et il fait des choses intéressantes de cette liberté, comme proposer sept ouvertures sonores à la méditation avec pour toile de fond le cataclysme écologique. Attention: on est loin d’un délire Feng Shui à 15 balles son heure de méditation relaxante sur CD, tellement loin même qu’on se dirige vers l’exact opposé: un son intrusif, envahissant qui met en sourdine la Terre entière.

À dire vrai, la démarche rappelle les initiatives nées des rapports étroits qu’ont entretenu certains plasticiens contemporains et compositeurs expérimentaux dans les années 70, érigeant en salut universel, dans un discours à l’optimisme flatteur pour notre imbécilité pathologique, la capacité de l’être humain à transformer sa conception — et l’avenir — du monde par la conscience de soi et l’introspection. Parmi ces projets, celui des Initiation Rooms de Tania Mouraud, espaces purs de méditation fréquentés par Terry Riley, Pandit Pran Nath, La Monte Young et Marian Zazeela, des influenceurs de leur époque qui ont autant tenté d’éveiller à la musique qu’à la réflexion. Une belle bande de hippies à qui l’on doit de sacrées merveilles minimales.

Ce qu’on retrouve de cet héritage dans Sign of the Cross Every Mile to the Border, c’est cette corrélation avec le signal sinusoïdal, le même que celui diffusé dans les Initiation Rooms blanches et laquées de Mouraud, et qu’elle extrapolera elle-même dans des interventions sonores ultérieures. L’onde comme vecteur psychosensoriel. Et si dans les sept méditations sonores de Ceramic TL on retrouve des influences musicales électroniques industrielles ou des élans witch house et vaporwave, l’essence est la même, l’objectif identique. C’est prendre le temps d’une séquence sensorielle arythmique et déphasée, de fuir toute musicalité qui pourrait donner envie de danser ou chanter, de s’extraire de l’environnement pour se concentrer sur l’absence de repères sonores et donc mieux se concentrer sur soi. C’est un album blanc comme le bruit, comme les chambres à méditer de Mouraud, comme une page vierge. Blanc comme l’optimisme.

Audio

Tracklist

Ceramic TL – Sign of the Cross Every Mile to the Border (Halocline Trance, 15 mars 2016)

01. I attached to and pored over photos of places I loved that were reduced to ash
02. sign of the cross every mile to the border
03. life on earth
04. I often wondered how the group would react when eco-apocalypse finally struck
05. this looks just like it, the answer to my prayers – I thought my life was over until two years later I arrived
06. our leverage is weak there are things we can do
07. clearing