Sierra Manhattan - Moonburned Girl (PREMIERE)

PhotoSierraManhattan

Avant de venir traînasser ses guêtres et faire tressaillir les cordes de sa guitare alanguie le 4 décembre prochain à l'Espace B à l'occasion des sept ans d'Atelier Ciseaux (lire), Antoine Aubert, affublé de son alias Sierra Manhattan, divulguera demain, par l'entremise des labels Atelier Ciseaux et AB Records, son second LP après Room By The Trees en 2013. Edité en tirage cassette ultra-limité, cet effort éponyme enregistrant les participations d’Alex Van Pelt (Coming Soon, Mount Analogue), Rémi Richarme et Florian Adrien (Satellite Jockey), se voit ici défloré en exclusivité avec l'hymne estival Moonburned Girl, cramé de soleil et enivrant pourtant l'hiver d'un fort parfum nostalgique. Phosphorant mélodiquement en toute décontraction, le bonhomme cornaque au lointain toute idée noire en saupoudrant d'humour et d'ironie ses lascives invectives lumineuses mais éraillée, profilant une pop DIY à la futilité aussi avérée qu’irremplaçable. En résumé, si la vie est éphémère, l’éphémère est la vie et Sierra Manhattan son mélancolique baladin.

Audio (PREMIERE)

Tracklisting

Sierra Manhattan - S/T (Atelier Ciseaux / AB Records, 24 novembre 2015)

A1. Dancing
A2. Blonde Hair feat. Alexander Van Pelt
A3. Earings
A4. Moonburned Girl
B1. Indie You
B2. You Are Real
B3. Sunday Driver
B4. Treat Me Right
B5. An Accident (Me and My Dog cover)
B6. Stay With Me


Jonathan Fitoussi - In Space (PREMIERE)

JFitoussi

Photo © Oliver Vaccaro

Depuis l'auto-produit Electronic Dream divulgué en 2009 jusqu'au récent Five Steps, composé à quatre mains avec Clemens Hourriere et égrainé en juin dernier via Versatile Records (lire), en passant par son très minimaliste LP Pluralis en 2011 à l'occasion duquel on l'avait interviewé (voir), le compositeur Parisien Jonathan Fitoussi, amateur de sonorités analogiques et manipulateur de bandes magnétiques devant l'éternel, s'est toujours débrouillé pour réduire à l’épaisseur d'une feuille de papier à cigarette la disparité entre recherche musicale, volatilité électronique et voyage méditatif. Il en va ainsi de ce nouvel album solitaire, baptisé Origins tel un hommage plus qu'appuyé aux compositeurs que sont La Monte Young, Terry Riley, Steve Reich ou encore Philip Glass, paru le 6 novembre dernier, une nouvelle fois par l'intermédiaire de Pan European Recording, et dont la mise en images d'In Space signée Cedric Nussli, et à mirer ci-après, confine à la poésie la plus pure : des visages, deux, trois, ou deux qui n'en sont en fait qu'un, des distances temporelles et spatiales qui les séparent, mais une ondulation, une voûte céleste renversée et incarnée par le piano Steinway Model D. utilisé et réenregistré, qui les réunit selon un dénominateur commun qu'on nommera la grâce. Ou l'amour. Capturant en si peu de temps une puissance émotionnelle si forte, Jonathan Fitoussi nous invite à l'écoute et l’introspection. En ces temps si confus, il n'y a pas plus sage incitation.

Vidéo (PREMIERE)

Tracklisting

Jonathan Fitoussi - Origins (Pan European Recording, 06 novembre 2015)

01. Eclipse
02. In Space
03. Perspectives
04. Surface
05. Microscopic
06. Celestial Arc
07. Visions
08. Moon Ceremony
09. Origins


Princesse - Vivid As Fever (PREMIERE)

Validé ou non par Alejandro Jodorowsky, la seconde sortie du jeune label Parisien Montagne Sacrée, après un premier LP en collaboration avec AB records des Lyonnais de Satellite Jockey, s'instigue via une bande magnétique qui s'embobine et se rembobine autour des circonvolutions sexysensibles, selon le mot de son auteur, d'Anthony Alias Princesse. Angelot de quelques vingt-cinq balais, qui a fréquenté il y a quelques années les atours de notre e-redaction, et qui compose en toute sincérité de romantiques balades oscillant entre pop balayée de guitare et électronique à la linéarité mélancolique, Princesse divulgue par le biais de sa voix grave et sensuelle une seconde partie à son Permanent Heartbreak, déjà initié en juin 2014 et un maxi digital, et dont le second extrait Vivid As Fever, subtilement mise en images par Diva et un montage en plan fixe d'un visage à l'émotivité humide, résonne en parfait écho du bonhomme qui sera en concert le 19 novembre prochain à l'Espace B en première partie de J Fernadez (Event FB) : "Je vis dans un tout petit studio de 15 m2, aussi les gens qui me rendent visite sont directement en contact avec mon intimité : ma cuisine est aussi ma chambre, mon canapé est aussi mon lit. C’est un peu comme ça que je conçois ma musique : sans hall d’entrée ni salon, on est directement dans la chambre à coucher, tant pis pour la pudeur."

Audio (PREMIERE)

Audio

Tracklisting

Princesse - Permanent Heartbreak Part II (Montagne Sacrée, 10 novembre 2015)

01. Celle Que Tu Aimes
02. Vivid As Fever
03. Mourning
04. Rosalie (Soft Edit - feat. Tropical Horses)
O5. Losers

Princesse


Sean Pierce - Sutro 12'' (PREMIERE)

Formant ASSS avec ses acolytes d'Oregon Alexander Smith et Sean Sumler, Sean Pierce n'en finit plus cette année d'inonder nos oreilles de ses expérimentations électroniques entre un premier EP en avril sur le label américain Motor, Transit, et une collection plus expérimentale de morceaux sur son propre bandcamp dilapidée en septembre. S'y ajoute depuis le 26 octobre dernier, Sutro, un second format court sur la structure Berlinoise Mannequin, délayant une électronique aussi malsaine que salement décavée. Si certains célèbrent le bonheur extatique par le bais de leurs beats, l'originaire de Portland lui mitraille dans le glauque, baignant sa techno modulaire d'un intense voile patibulaire, celui par le biais duquel l'on se sent proche de la rupture, physique et nauséeuse, coincé que l'on est entre bruits et pulsations. L'enclume rythmique s'abat sourdement sur de la taule rouillée, les synthétiseurs cisaillent de la ferraille au kilomètre, l’œil semble se figer sur les néons crasses, bref, Sean Pierce dresse avec Sutro un panorama aussi froid que nihiliste qu'on aura tôt fait d'écouter ci-après en intégralité.

Audio (PREMIERE)

Tracklisting

Sean Pierce - Sutro 12'' (Mannequin, 26 octobre 2015)

01. Immodest Force
02. Hair
03. Memoir
04. Motorcade
05. Sutro
06. Torn Screen

seanpierce


Hieroglyphic Being & J.I.T.U. Ahn Sahm Buhl - Fuck The Ghetto / Think About Outer Space (PREMIERE)

Prenant la suite de Robert Aiki Aubrey Lowe et Ariel Kalma (lire) au sein de la série FRKWYS développée par le label New-Yorkais RVNG Intl., Hieroglyphic Being s'entoure du J.I.T.U. Ahn-Sahm-Bul ou Journey Into The Unexpected Ensemble pour traduire discographiquement l'impact de l'Afrofuturisme de Sun Ra sur son propre travail. Ainsi, le boss de Mathematics Jamal Moss s'est mis en tête de diriger un ensemble jazz constitué de Marshall Allen, Daniel Carter, Greg Fox, Shelley Hirsch, Shahzad Ismaily, Elliott Levin, Rafael Sanchez et Ben Vida et d'en déconstruire consécutivement le résultat obtenu afin de stimuler tout du long de We Are Not The First, à paraître aujourd’hui, ce que peut être un cerveau fraîchement reprogrammé, déstabilisant l'auditeur par le truchement combiné d'un désordre spontané et d'improvisations modulaires. Un bordel innommable en somme mais foutrement délectable, que la mise en images signée Georgia de l'hymne Fuck The Ghetto / Think About Outer Space rend carrément essentiel. Un disque de plus pour Hieroglyphic Being donc, mais un disque complémentent à part de ses marottes expérimentales, charriant plus du côté du free-jazz que de l'acid-house pétée.

Vidéo (PREMIERE)

Audio

Tracklisting

Hieroglyphic Being & J.I.T.U. Ahn-Sahm-Buhl - We Are Not The First (RVNG Intl., 30 octobre 2015)

01. Apes & Ages
02. Civilization That Is Dying
03. Cybernetics Is An Old Science
04. Brain Damage
05. Three Days More
06. Fuck The Ghetto / Think About Outer Space
07. Universe Is A Simulation
08. Pussy Thumper
09. Cimetière des Innocents
10. Root Of
11. We Are Not The First

RVNG Intl.


The Dictaphone - Tp Hss / Hazmat

Si The Dictaphone est à la base l'initiative du prolifique Tourangeau Jérémie Morin, auparavant batteur dans les groupes punk locaux Fingertips et Toddi Wellman, le projet est désormais un quatuor avec la participation de Julien Nicolaï échappé de Futuroscope et deux autres ex-Toddi Wellman. Oscillant entre post-punk éraillé et new-wave lo-fi, dégingandant d’admirables mélodies décavées, l'inspiration tourne à plein dans le local qu'ils squattent, se débrouillant seul pour s'auto-enregistrer au milieu de nulle part ou presque : "Il y a un parachute au dessus de nos têtes. Le local se trouve autour de rien, sinon collé à un garagiste, guitariste électrique à ses heures perdues et qui succède à l'ancien garagiste parti sans payer et qui était recherché par des mecs d’Europe de l'est. De l'autre coté, notre voisin est un réparateur de flipper alcoolo, il y a pleins de machines de toutes les couleurs et des lumières blanches à néon dans sa salle. Puis y'a un vieux type barbu du style marin avec une casquette noir sadomaso qui grogne et rode autour du terrain." Un univers idoine pour composer sur le fil diverses cosmicités kraut, garage et surf et hanter successivement des labels tels que Kill Shaman, Tolmie Terrapin Press, Sweet Rot, Cocktail Pueblo, et dès le 2 et 4 novembre prochains les très recommandables Sdz Records (lire) et Totally Wired Records avec respectivement une cassette, Tp Hss, et un LP, Hazmat, à écouter ci-après. Soit une avalanche de morceaux aussi géniaux que bancals à découvrir en live dimanche 1er novembre au Café des Sports de Ménilmontant et dans quelques autres villes d'Europe (Event FB).

Audio

Tracklisting

The Dictaphone - Hazmat (Totally Wired Records, 4 novembre 2015)

01. Junk Bonds
02. If
03. Wrist Job
04. Demonology
05. Hazmat
06. Ex-Cop
07. Remove The Need
08. Stalker
09. Short Breaks
10. The Lack In Each

The Dictaphone - Tp Hss (Sdz Records / Crudités, 2 novembre 2015)

01. You must be fun at parties
02. Exit timelines
03. Nurse
04. Hog
05. Porch monkey
06. Tape hiss
07. Equal time boombox agreement
08. They shoot horses dont they
09. Night moves
10. Pagans

THE DICTAPHONE 2


Blondi's Salvation - Ventoline (PREMIERE)

Blondi

Pour ceux qui pensaient la scène garage hexagonale en radicale perte de créativité ou d'imagination, le label Howlin Banana Records prouve coup sur coup qu'il n'en est rien. Et si la nonchalance bravache d'Anna en à remuer plus d'un (lire), la verve psyché-folk des Nantais de Blondi's Salvation vitupère lui, avec cet air de ne pas y toucher, la grisaille ambiante qui semble nous maltraiter jusque dans nos assiettes. Putain de cancer. S'époumonant avec une certaine délicatesse qui dénote dans la jungle urbaine nimbée de fuzz et de distorsions, Blondi's Salvation fait même montre d'un violon au détour des onze morceaux de Wisdom Whisper, à voir le jour le 13 novembre prochain, et dont l'éraillée Ventoline, à écouter ci-après, fait office de premier extrait.

Audio (PREMIERE)

Tracklisting

Blondi's Salvation - Wisdom Whisper (Howlin Banana Records, 13 novembre 2015)

01. Ventoline
02. Human Hymn
03. Mirror
04. Two Headed Dragon
05. Interlude Today
06. Pleasure Claws
07. Give Me More
08. Sticky Norms
09. My Curse
10. Interlude Tomorrow
11. Decadence


Jeffrey Lewis & Los Bolts - Back To Manhattan

JEFFREY LEWIS & Los Bolts

Jeffrey Lewis est ces musiciens qui, lorsqu'ils sortent un disque ou enquillent les dates de concert, ne déçoivent jamais. La raison est simple : lui sait ce qu'il donne et l'auditeur sait ce qu'il attend, une sorte de rencontre parfaite, hors du temps, sur les chemins de l'anti-folk qui émaillent l’admirable Amérique, entre nonchalance viscérale et langueur inénarrable. Ainsi, lorsque l'on apprend que le désormais quadra New-Yorkais sort un album, brisant son silence discographique depuis A Turn In The Dream-Songs en 2011, inutile d'imaginer ce féru de bande-dessinée ailleurs que dans l'art qu'il maîtrise à merveille : conter des histoires à dormir debout avec un backing band, Los Bolts, aussi gracile sur sillons qu'intrépide en live. Et l'on est pas prêt de s'en lasser, en témoigne cet extrait de Manhattan, à paraître le 30 octobre prochain sur Rough Trade, justement intitulé Back To Manhattan et mis en images par Anna Bond. 100% dodelinement, 100% passion.

Vidéo

Tracklisting

Jeffrey Lewis & Los Bolts - Manhattan (Rough Trade, 30 octobre 2015)

01. Scowling Crackhead Ian
02. Thunderstorm
03. Sad Screaming OId Man
04. Back to Manhattan
05. Avenue A, Shanghai, Hollywood
06. Outta Town
07. It Only Takes a Moment
08. Support Tours
09. Have a Baby
10. Athiest Mantis
11. The Pigeon


Kid Francescoli - Mr Know It All Bolivard Remix (PREMIERE)

Kid Francescoli

Depuis maintenant plus de cinq ans, le label Alter K, maison-mère de notre Bernard Fèvre national (lire), compile à tout va ce que la pop à consonances marginales et originales compte de représentants, qu'ils soient étrangers ou Français, Parisiens ou Marseillais. Il en va de Kid Francescoli, par ailleurs musicien au sein d'Oh! Tiger Mountain (lire), qui vient signer sa présence au sein de la huitième collection estampillée Seriously, Eric? d'un rafraîchissant remix du morceau Mr Know It All - extrait de With Julia, dernier album en date du provençal - par l’exotique Simon Bolivard. Illuminant de sa langueur électronique une compilation disponible dès le 30 octobre prochain, notamment via Colette, et au sein de laquelle on peut retrouver pêle-mêle Fool's Gold, Black Devil Disco Club ou encore Martin Mey et Husbands, Kid Francescoli se produira comme fait exprès au Pan Piper à Paris ce mercredi 21 octobre (Event FB). Histoire de se mettre dans le bain, somme toute estival, de ce Seriously, Eric? #8 une release party est organisée par le label le 6 novembre au Motel (Event FB).

Audio (PREMIERE)

Tracklisting

V.A. - Seriously, Eric? #8 (Alter K / La Baleine / Idol, 30 octobre 2015)

01. Husbands - Dream
02. Mozambo & Basic Tape - Bright Side (Feat. Julia Church)
03. Kid Francescoli - Mr Know It All (Bolivard Remix)
04. Fool's Gold - I'm In Love (Poolside Remix)
05. Vaudou Game - Pas Contente (Feat. Roger Damawuzan)
06. Casablanca Drivers - La Ola
07. Scratch Bandits Crew - Do It Do It (Feat. Gavlyn, Oh Blimey)
08. Charles X - Fork In The Road
09. Møme - Aloha (Feat. Merryn Jeann)
10. Black Devil - H Friend (Sparrows Remix)
11. Violet Swells - Into The Ether
12. Victorine - Désunis De L'Univers (Plaisir De France Remix)
13. My Dear - Standing In This Dream
14. InShape - Body Language (Feat. Raveena Aurora)
15. Ménage À Trois - Bobby's Prism
16. Martin Mey - Running Child (French 79 Remix)

Kid Francescoli tournée

21 octobre - Pan Piper - Paris
22 octobre - La Fourmi - Limoges
03 décembre - L’Épicerie Moderne - Feyzin
09 décembre - La Lune des Pirates - Amiens
10 décembre - Le Vivat - Armentières


Rafael Anton Irisarri - Hiatus (PREMIERE)

Rafael Anton Irisarri 3

Moitié d'Orcas (lire), qu'il partage avec un autre faiseur de rêves Benoît Pioulard, le compositeur américain Rafael Anton Irisarri a dévoilé via Room 40, le label de l'Australien Lawrence English, son sixième LP dénommé A Fragile Geography. Du moins numériquement puisqu'encore une fois, comme nombre de sorties attendues émanant de labels indépendants, la qualité du pressage vinyle n'est pas au rendez-vous : un problème récurrent dont l'explication a largement été exposée au cours de notre dernier éditorial (lire). Véritable épreuve de force pour son auteur qui aura mis plus de deux ans à l'achever, A Fragile Geography s'intime tel le nœud gordien qu'Irisarri, et par métaphore l'Amérique, refusera toujours de trancher, entre tumulte quotidien et aspiration à la plénitude. Perdant dans un déménagement précipité de Seattle à Big Apple, puis du fait d'un vol de matériel, la plupart de ses premières ébauches, le néo-New-Yorkais a du reprendre à zéro son disque, impulsant avec un oeil neuf la trame de celui-ci, à l'ambient drone majestueux, symboliquement perçu par son auteur telle une réflexion culturelle sur le destin d'un pays à la fois confronté à sa propre violence et recelant paradoxalement d'une flopée de paysages à la beauté rassérénante. Œuvre monolithique aboutie, au souffle continu et à la spécialisation sans cesse extensible, telle une lumière ondoyante se répandant envers et contre tout sur l'obscurantisme, A Fragile Geography gravite autour du morceau pivot Empire Systems, que l'immédiat contre-point Haitus, dont la mise en images admirablement signée Sean Curtis Patrick est à découvrir ci-après, met remarquablement en relief.

Vidéo (PREMIERE)

Audio

Tracklisting

Rafael Anton Irisarri - A Fragile Geography (Room 40, 16 octobre 2015)

01. Displacement
02. Reprisal
03. Empire Systems
04. Haitus
05. Persistence
06. Secretly Wishing For Rain


Sneaks - X.T.Y.

Eva Moolchan de Sneaks dégoise enfin sa première vidéo réalisée pour X.T.Y., réalisée par Ryan Florig, après la parution de son album Gymnastics sur Danger Records.

Jeremy de Danger a plus qu'un avis sur la question : "Je suis tombé sur le projet Sneaks en août 2014, lorsque qu'une amie de Washington, qui écrit également dans Making Waves, a mis en ligne un live de son nouveau groupe Peoples Drug. Sneaks partageait l'affiche. J'ai pu écouter quelques titres par cette vidéo - ce qui devait être le premier ou second show de Sneaks chez un disquaire. Très vite, j'ai essayé de la contacter, elle n'avait pas encore de bandcamp, elle n'avait pas sorti sa tape. Puis de fil en aiguille, elle m'a envoyé sept titres qui allaient faire l'objet d'un pressage sur Sister Polygon. L'idée de sortir ces titres en vinyl incluant des inédits m'a semblé naturelle. Son LP Gymnatiscs est sorti dans le cadre du fest Danger pour les deux ans et pour sa mini tournée de sept jours en France, en juin 2015. Eva est une jeune étudiante d'art de vingt piges qui voue un culte au vieux hip hop des 80 et à L7, qui reste un de ses groupes fétiches. Je dirais que j'ai rarement entendu un truc comme ça. Elle utilise des codes de l'electroclash, d'ailleurs Impose l’a comparée à LE TIGRE. Villa S a du early Kills meet Sleaford Mods. J'ai entendu ESG, je suis pas super ok, Bush Tetras, pourquoi pas. Sneaks est beaucoup moins groovy et funky, les boîtes à rythme font très breakbeat. La basse omniprésente y est pour beaucoup, bien tranchante, saccadée en même temps, rudimentaire... punk ! Bref, une sorte de poésie post punk minimaliste ?"

Vidéo

Tracklisting

Sneaks - Gymnastics LP (Sister Polygon / Danger Records, 2015)

01. Tough Luck
02. X.T.Y.
03. New Taste
04. No Problem
05. Red
06. Down In The Woods
07. True Killer
08. This Is
09. Figure 8
10. Someone Like That

Sneaks


Dadras - Rubaiyat II (FULL STREAM)

Le New-Yorkais Dadras n'était pas l'un des ghost writer d'A$AP Rocky pour rien : la cadence, il l'a tient et bien. Pour preuve, six mois seulement après la parution de son Rubaiyat I paru en mars dernier via Human Pitch, celui qui collabore également avec la fashion week de New York vient de dévoiler le 9 octobre dernier, toujours par le biais de la même structure instiguée par Brandon Sanchez, le second volet de son patchwork expérimental, oscillant entre l'house trippée et l'abstract vicié, aux coutures formellement soignée. Et ce qui n'aurait pu être qu'une bravade de plus, renvoyant à une masse inconsidérée et considérable de productions d'un même tonneau, dénote très vite le temps d'une écoute immersive, chaque élément étant disposé à l’exacte place qu'il doit occuper. En somme, une certaine idée de la perfection révélant dans sa conception ô combien les aspérités humaines s'avèrent importantes dans un style communément aseptisé. Mention spéciale à l'impeccable morceau d'ouverture, Earth Don't Stop Here.

Audio (FULL STREAM)

Tracklisting

Dadras - Rubaiyat II (Human Pitch, 9 octobre 2015)

01. Earth Don't Stop Here
02. Hollywood
03. Kept On Living
04. Architeuthis
05. Faust
06. Whirlpool
07. Pyarelali
08. Surf Rat
09. Ghost Ship
10. Ouroboro

Dadras - Rubaiyat II


Orange Red - Ocean (PREMIERE)

Jonas Orange Red

L'amour entre la France et les pays nordiques ne se résume pas qu'à un seul homme ou même un vieux fantasme d'hommes politiques avides de flexisécurité sur le marché de l'emploi. Non, il y a aussi ces adorateurs quasi inconditionnels d'une pop bien souvent administrée par les prédicateurs maisons, de Service (lire) à Labrador Records. Il n'y a qu'à voir l'émoi provoqué par la mise en ligne d'un seul morceau de The Radio Dept (lire) pour comprendre à quel point, le romantisme synthétique venu du Nord, par ailleurs profondément émerveillé par la scène britonne pré-Technique (1989) de New Order, s'immisce dans nos viscères tel un cadre ultime de la rêverie mélancolique. C'est ainsi que les bretons de Beko Disques, histoire d'amarrer le pavillon scandinave à bon port, ont récemment lancé une division, Scandinavian Crush, portant plus que bien sa dénomination. Et que dire de cette première salve lancée avec le Suédois Jonas Love Williamsson qui dégoise via son projet Orange Red l'un des plus beaux essais estampillés pop nordique de l'année avec l'EP Ocean à paraître en cassette le 19 octobre prochain. Entre légèreté des arrangements et linéarité mélodique sans pareille, le songwriting du jeune éphèbe blond vise juste assez haut pour ne pas endommager le cœur tout en dardant l'esprit d'une irréfutable emprise à laquelle on s'adonne voluptueusement. Le morceau-titre du EP, dont l'artwork est signé Jean-Baptiste Stephan, s'écoute ci-après en exclusivité.

Audio (PREMIERE)

Tracklisting

Orange Red - Ocean EP (Scandinavian Crush, 19 octobre 2015)

01. Crush
02. Sunshine
03. Ocean
04. River
05. Leviathan


Anna - Orient Fog (PREMIERE)

Photo 1 ANNA

Non content d'avoir mis en exergue via son bandcamp la plus page internet du monde, Martin, serti de son projet Anna, s’apprête à sortir un second long format intitulé WAE pour Women Are Evil le 23 octobre prochain par le biais du label Howlin Banana. Vivotant sur le fil d'un folk-garage aux mélodies glavioteuses, le Tourangeau, pote des parisiens de Volage (lire), renchérit son savoir-faire d'un surplus d'inspiration et de spontanéité conférant à de vieilles gaudrioles bricolées un aspect aussi neuf que rafraîchissant. En témoigne l'introductive Orient Fog qui se mate d'une traite, d'une même franche coudée avec laquelle on videra nos godets à l'International jeudi prochain où le jeune homme se produira dans le cadre d'une dix-neuvième soirée Psychotic Reaction du nom (Event FB) avec Studio 69 et Los VV's en sparring partners. Idéal pour d'ores et déjà débrider sa semaine.

Vidéo (PREMIERE)

Tracklisting

Anna - WAE (Howlin Banana, 23 octobre 2015)

01. Intro
02. Orient Fog
03. The Nest Condition
04. The Sea
05. Sister Inna
06. The Blind And The Lord
07. Mariage
08. Pictures
09. Dirt
10. I'm Not There
11. Talk
12. Spectral Feelings
13. Casio Sa - 20


Girlie - SP007 (PREMIERE)

Après avoir été présenté en décembre 2014 dans nos pages via le EP des Allemands de Zelf (lire), le label Berlinois Späti Palace continue d'esquisser paisiblement son iconoclaste discographie, le cul confortablement assis entre deux chaises. Via une joyeuse bande de newcomers répondant au doux nom de Girlie, les lunettes intensément braquées vers les nineties et les poches remplies de sucreries pop-punk acidulées, la structure met une nouvelle fois sur le devant de la scène d’infatigables troublions à la jeunesse insolente et aux références parlant plus à leurs aînés qu'à leurs immédiats camarades. Il en va ainsi de cet EP que l'on conseillera à tout inconditionnel des Get Up Kids (Error 404 Pt. II, No Comfort), Sebadoh ou encore Sonic Youth, période Sister (GY).

Audio (FULL STREM PREMIERE)

Tracklisting

Girlie - SP007 (Späti Palace, 2 octobre 2015)

01. Error 404 Pt. II
02. No Comfort
03. GY
04. Reverse