The Garment District - The Feral Surfers (PREMIERE)

Jennifer Baron_Photo by Greg Langel

Photo © Greg Langel

Avec le long format Melody Elder, sorti en 2011 via Night People et idoine occasion à une interview fleuve (lire), l'ex-The Ladybug Transistor Jennifer Baron arrimait son projet The Garment District à une place de choix sous le soleil éclatant d'une pop sépia et expérimentale, aux effluves délicatement psychées. Reprenant du service dès 2014 avec If You Take Your Magic Slow (lire), la résidente de Pittsburgh vient de sortir tout juste un an après la sortie de ce dernier, le 20 juillet, un LP exclusivement instrumental via Kendra Steiner Editions, Luminous Toxin, qui résonnent en écho de son 7" Nature Nurture édité via La Station Radar et comportant un remix signé Sonic Boom (lire). Temporalité dilatée, langueur mélodique et nuage synthétique sont plus que jamais au programme de ce disque, dressé en véritable bande sonore d'une mélancolie doucereuse, celle dans laquelle on se complaît aisément les dimanches soirs par temps de pluie. Et, d'entre toutes, la lente digression The Feral Surfers fait plus qu'accrocher les cœurs. On l'écoute ci-après, en exclusivité et en entier.

Audio (PREMIERE)

tracklisting

The Garment District - Luminous Toxin (Kendra Steiner Editions, 20 juillet 2015)

01. 1 East 91st Street
02. The Feral Surfers
03. Espy Waltz
04. Echolalia
05. Goldvein
06. Meeting of The Dark Sky Association
07. Rancho Los Feliz
08. Women Who Keep the Lights


Orphan Swords - Astaroth (PREMIERE)

orphan_swords

Photo © Inkeri Harri

Après un quatrième volet en février dernier (lire), le label Clan Destine clôturera la série Dark Acid avec une cinquième compilation prévue pour le mois de septembre et d'ores et déjà en pre-order. Au tracklisting, on retrouve Shady P, toujours aussi dur sur l'homme (lire), Joel Dunn aka Marshall Applewhite, autoproclamé anti-drug of EDM et haut dignitaire du sludge dans sa ville natale Détroit, ou encore The Friend membre, de la même façon que les deux premiers cités, du collectif How To Kill. Clôturant les débats, le duo Belge Orphan Swords, instigateur du label Idiosyncratics et responsable de deux albums sur Desire Records, dont le dernier License To Desire‎ est sorti en mars de cette année, ne fait pas de prisonnier : le morceau Asraroth, en écoute ci-après, perfore littéralement les tympans avec des rythmiques à la balistique ultra lourde. Âme sensible s'abstenir.

Audio (PREMIERE)

Tracklisting

V.A. - Dark Acid V (Clan Destine Records, septembre 2015)

A1. Shady P - X is Whole
A2. Marshall Applewhite - Prostate
B1. Gregor Garnutsi - Access Granted
B2. The Friend - How R U
B3. Orphan Swords - Astaroth


Earthly - Backflip C.D.M. Remix (PREMIERE)

IMG_6016Pour schématiser à l'extrême, l'électronique venant Outre-Atlantique procède en règle générale des bastions que sont Detroit, Chicago et New-York, et ce, depuis la déferlante techno du tout début des années quatre-vingt dix. Or si l'on y regarde de plus près, une multitude de scènes pullulent dans un environnement musical dédouané de la prégnance des cultures électroniques, concourant ainsi à la fraicheur et la naïveté géniales des artistes s'y essayant. On pense forcément à ce qu'a pu devenir le label Angelin Not Not Fun et sa branche dancefloor 100% Silk (lire), mais aussi par extension à celui d'Atlanta Harsh Riddim dont Ryan Parks, son instigateur, nous a récemment présenté la richesse (lire) notamment en termes de porosité entre les genres. Il en va de même pour Noumenal Loom, jeune structure émanant d'Alabama, et présentant à son compteur une vingtaine de références cassettes parmi lesquelles on retiendra PHORK, Caroline Says, Holly Waxwing, Giant Claw ou le duo Earthly, qui le 24 juillet dernier a sorti un inaugural LP, Days, où l'art du sampling façon Black Dice est poussé à son paroxysme. Première parution sur format vinyle du label, l'album conçu par la doublette Edaan Brook et Brint Hansen recèle d'une variété étonnante et d'une densité assourdissante, compressant ses idées entre electronica, ambient et psyché-pop. Déjà adoubé par sa figure testamentaire, Eric Copeland ayant retouché l'introductif morceau RBG, leur improbable palette stylistique est non sans résonances Européennes puisque deux des dignitaires du label portugais Principe, Dj Maboku et Dj Lilocox aka C.D.M. dont on a chroniqué en avril leur ultime Malucos De Raiz (lire) oscillant de la jungle au kuduro en passant par la house, a émis une relecture du gracile Backflip - faisant vivre envers et contre tout les quelques effluves estivales désormais derrière nous. On l'écoute ci-après en exclusivité.

Audio (PREMIERE)

Audio

Tracklisting

Earthly - Days (Noumenal Loom, 24 juillet 2015)

01. RGB
02. Ice Cream
03. Glaze
04. Honison Climber
05. Games
06. Babby Bobby
07. Backflip
08. Secret Squirrel
09. Pure In Between
10. Daemon
11. Shell Spell
12. Wink


Shady P - EDM is a poor attempt at appopriation (PREMIERE)

Avec de récentes sorties via Breed Records et Magnitizdat Tapes, en plus de quelques apparitions via How to Kill Records emmanché par le collectif anonyme de Détroit F.A.M.E. auquel il fait allégeance au même titre que Mike Petrack, Broodlings ou Marshall Applewhit, on ne peut pas dire que Shady P emprunte les canaux traditionnels de l'entertainment pour arriver jusqu'à nos oreilles et nos guibolles - preuve s'il en fallait une qu'on aura pas assez d'une vie pour tout écouter et apprécier. Et cela tombe bien puisque le label Clan Destine, que l'on suit éperdument depuis de nombreuses années (lire) et qui a d'ailleurs depuis jeté les bases d'une division acid dénommée Clan Destine Traxx (lire), vient de sortir le 14 juillet dernier le premier véritable maxi de ce dernier intitulé Speaker For The Dead, à la techno aussi dure qu'une barre d'acier en pleine tronche. Ne s'embarrassant d'aucun apparat, Shady P, qui semble vouloir par la suite voler de ses propres ailes via un label baptisé TheCatholicPress, délaye sur la longueur d'imparables rythmiques concassées, telle que l'introductive Pavlovs Bitch impose, parsemées de quelques samples de voix à la manière de la bien nommée EDM is a poor attempt at appopriation à écouter en exclusivité ci-après. Le bonhomme est à suivre de prêt.

Audio (PREMIERE)

Tracklisting

Shady P - Speaker For The Dead (Clan Destine, 14 juillet 2015)

A1. Pavlovs Bitch
A2. EDM is a poor attempt at appopriation
B1. A Man In Reverse feat.DROWNED
B2. All Night Long


La Nuit - Desert Television

La Nuit_print

On connait l'attirance pour Felicia Atkinson des grands espaces qu'offrent au quidam l'Amérique et en particulier les vastes contrées de l'Ouest (lire). On connait désormais l'attrait que la Française, exilée dans les alpages suisses - base arrière de la maison d’édition Shelter Press qu'elle instigue de concert avec Bartolmé Sanson (lire) - peut exercer sur ses homologues américains. C'est ainsi que l'Orégonais Peter Broderick, récent auteur du LP Colours Of The Night sur Bella Union - le quasi vingtième d'une carrière dévouée à l'ambient-folk et débutée en 1996 - , n'y va pas par quatre chemins lorsqu'on lui s'est agit de savoir avec qui il désirait collaborer : Felicia Atkinson. Ensemble donc, ils créèrent La Nuit et la bande-originale lascive et sensuelle à celle-ci. Patiemment édifié sur un dialogue entre les instrumentations et la guitare digressives de l'un et le spoken-word délicieusement intimiste et imagé de l'autre, l'EP Desert Television est l'un de ces chemins introspectifs les plus courts vers ce carrefour où s'entrechoquent puis s'épouse, d'une caresse vespérale, les inspirations les plus diverses qu'elles soient - littéraires, musicales et évidement cinématographique tant cette dimension s'impose à l'auditeur solitaire. A paraître sur Beacon Sound le 28 août prochain, Desert Television, dont l'extrême cohérence fait qu'il s'écoute du début jusqu'à la fin dans son ordonnancement originel, est à découvrir ci-après en intégralité.

Audio (PREMIERE)

Tracklisting

La Nuit - Desert Television (Beacon Sound, 28 août 2015)

01. Feu Pale
02. La Nuit Road Snakes
03. Blind Sights Of The Diamond
04. The Blue Path
05 The Sun Is Folded In Eight


Oh Well, Goodbye - Hey Alright (PREMIERE)

Copier

Le label Californien Bleeding Gold Records sort le 4 août prochain le tout premier EP cassette du Liverpoolien Philip Rourke, enregistrant, sous le sobriquet d'Oh Well, Goodbye et avec un sens de l'urgence et une spontanéité rappelant la période Slanted and Enchanted de Pavement, des pop-songs courtes et ramassées, sensibles et biscornues, résonnant telles de multiples balades alanguies pour des soirs d'été où prévaut envers et contre tout l'amitié éthylique. En tournée en octobre prochain avec les Lyonnais d'Os Drongos, Oh Well, Goodbye révèle ci-après Hey Alright, morceau introductif de l'EP.

Audio

Tracklisting

Oh Well, Goodbye - BG092 (Bleeding Gold Records, 04 août 2015)

01. Hey Alright
02. So I Say
03. August Eyes
04. You There?
05. The Reason


Grance Fall - Wavering (PREMIERE)

cover Front_Back GranceFall

Fin de Siècle créé la surprise avec la parution soudaine de Wavering, EP digital du trio féminin danois Grance Fall aussi obscur sur sa provenance nordique que ne sont lumineuses les volutes sonores qu'il dégoise le long d'une dilettante parade aérienne, se jouant de la durée, sans aucune de forme de résistance de notre part, pour avoisiner les vingt minutes d’électronique ascensionnelle. Utilisant la métronomie quotidienne selon divers field recordings faisant vivre sons et bruits dans un même cycle introspectif, Wavering s'intime telle une odyssée taiseuse où rythmes et divagations synthétiques s'entrechoquent, puis se superposent en drones abstraits, pour accoucher à mesure de l'écoute d'une sensation de séparation consciente vers un ailleurs spirituel - une sorte d'appréhension intellectuelle du langage des machines qui nous environnent et détruisant pour de bon cette dialectique vieille comme le monde entre bruit et musique. Divisé en cinq parties, ce Wavering de celles jouant avec les mots ou les symboles - France Gall vs France Fall - , s'écoute en intégralité et en exclusivité ci-après.

Audio (PREMIERE)

Tracklisting

Grance Fall - Wavering (Fin de Siècle, 22 juin 2015)

Part I - Arousal (0:00)
Part II - Furtherance (4:00)
Part III - Enaction (6:36)
Part IV - Widening (9:46)
Part V - Culmination (12:49)


Pure Ground - Watch The Lines Grow (PREMIERE)

pure-ground (4)

Greh Holger, cerveau touffu d'Hive Mind et responsable d'une bonne vingtaine de références sur des labels tels que Spectrum Spools ou Chondritic Sound qu'il gère depuis le début des années 2000 de ses dix doigts pour un peu moins de trois-cent références cassette, et Jesse Short, déjà repéré pour son alliance gantée cuir et minimale électronique avec Max Brotman au sein de Brotman & Short, font la paire depuis maintenant trois ans au sein de Pure Ground, formation croisant avec un certain goût pour la provocation synth-wave et EBM et responsable jusque là de trois EP dont Daylight et Protection sur... Chondritic Sound - on n'est jamais mieux servi que par soi même. Sillonnant les bouges des quatre coins de l'Europe, dont le Klub et La Mécanique Ondulatoire, leurs tapes et leurs synthé sous le bras, les deux Angelins s’apprêtent à sortir leur premier LP, Standard of Living, via l'italien Avant Records (LP) et le Berlinois Sleepless Records (CD), le 18 juin prochain. Véritable bombe acide ressuscitant, entre beats syncopés et déluge de bruits blancs, des légendes telles que Nine Circles, KaS Product ou Front 242, Standard of Living s'intime comme la bande-son originale parfaite d'un monde en pleine déliquescence et où la peur ne constitue désormais plus que le seul vecteur de lien social. Une dystopie de plus en plus quotidienne et qui sied chaotiquement à nos oreilles par le biais des élucubrations abrasives du duo Californien dévoilant ci-après éreintante Watch The Lines Grow en exclusivité.

Audio (PREMIERE)

Tracklisting

Pure Ground - Standard of Living (Avant Records / Sleepless Records / Chondritic Sound, 18 juin 2015)

01. Second Skin
02. Watch the lines Grow
03. War in Every House
04. In Silence
05. l´Image
06. Poison
07. The Glory of Absence
08. Centuries
09. Tides


Oppenheimer MKII - Action Man (Plastic Fantasy mix) (PREMIERE)

a

Le trop rare label Toulousain friand de dark-wave à la patine analogique Falco Invernale Records sort dans le courant du mois de juin le EP Line Of Sight du duo Anglais Oppenheimer MKII, formé par deux vétérans de la chose synth-pop dont Andy Oppenheimer, souvent à l’honneur du label Minimal Wave pour son duo avec Martin Lloyd Oppenheimer Analysis - et notamment la récente réédition le 20 mai dernier de son chef d'oeuvre New Mexico - , et Mahk Rumbae, par ailleurs membre du groupe Konstruktivists en activité depuis 1982. Deux musiciens à qui l'on apprend pas à faire la grimace donc et qui, avec cet EP, donne une magnifique suite à leur coup d'essai commun, le LP The Presence Of The Abnormal paru en 2013, conjuguant avec une rare efficacité minimalisme électronique et savoir-faire mélodique, et ce, avec une distanciation parfaitement britannique. Le morceau Action Man, ci-après en écoute en exclusivité, n'en atteste que trop bien.

Audio

Tracklisting

Oppenheimer MKII - Line Of Sight EP (Falco Invernale Records, juin 2015)

A1. Line of Sight
A2. Action Man (Plastic Fantasy mix)
B1. You Won't Disarm Me
B2. You Will Never Know (Secrets and Lies mix)


Katzenstreu - Pwned by nature

katzenstreu

Pour les germanophones, Katzenstreu signifie litière, un truc granuleux et malodorant que nos meilleurs amis se permettent de répandre une fois leurs besoins accomplis. Le truc sur lequel on marche pieds nus au petit matin, l’œil torve. Pour les rennais du label Consternation, la chose prend un sens unique et ludique puis que Katzenstreu c'est Le Matin et que Le Matin, c'est bien, surtout ce que l'on a pu entendre jusqu'à présent sur le Mathematics de Jamal Moss avec le 12" The Collective At Play ou le Parisien Da ! Heard It Records avec l'album faussement éponyme Le Martin. Et comme Charles Torris de son vrai nom aime les destinées nouvelles, le voilà emmanché au début de trois aventures discographiques que sont celles de Girouette Records - récemment pitché par Saintes Waves V - , Lost Dogs Entertainment avec un split tout récemment partagé avec le Rennais Kiwisubzorus et donc la troisième cassette du précité Consternation, déjà auteur de bandes magnétiques signées Bosquet Club et Wetland Sailor - autre patronyme de Kiwisubzorus. Oui, il faut suivre. Chantre d'une techno à la fois déroutante et mélancolique, embrassant de ses synthétiseurs au souffle analogique et de sa boîte à rythmes 808 les profondeurs dark-wave comme les entournures acid, comme en témoigne sa cassette Pwned by nature dont un avant-goût est à découvrir ci-après, le bonhomme est avant tout un invétéré de prestations live abouties ce qui le conduira à enflammer Le Monseigneur le 6 juin prochain le temps d'une Jacques Bar Acid Party avec Mooly (Event FB) et de fêter comme il se doit un amour plus que fraternel entre Consternation et Lost Dogs le 13 juin à Rennes (Event FB).

Audio


Crypto Tropic - Crypto Tropic (PREMIERE)

Crypto Tropic - Crypto TropicIl y a des weekends ponctués par quelques douloureuses ecchymoses, et il y a les disques du lundi matin qui vont font parcourir les lueurs saumâtres des néons d’hôpital l’œil torve, aspiré dans un ailleurs fantasmé. Résultat du duo de producteurs Thomas Pujols et François Dumeaux, ou Nebulo et Druc Drac pour les intimes de la scène electro-expérimentale hexagonale, le premier album éponyme de Crypto Tropic est de ceux-là, offrant, dans les aspérités et les reliefs accidentés que présentent cette collection de dix vignettes aux formes géométriques apaisantes, les clés d'une porte dérobée ouvrant sur l'abstraction : celle d'une saisissante et métaphorique rencontre entre technologie et nature, entre monde moderne et rituel, siphonnant d'un coup d'un seul l'homme et son histoire. Après les EPs de Bruma et d'Horla, respectivement en 2013 et 2014, Le Cabanon Records poursuit ainsi avec ce maxi paru le 25 mai et à écouter ci-après en intégralité, sa recherche de nouveaux territoires sans aucunes notables contre-indications. Les yeux clos, on reste tout ouïe.

Audio

Tracklisting

Crypto Tropic - Crypto Tropic (Le Cabanon Records, 25 mai 2015)

01. Ambiuc
02. Byzance
03. Canopée
04. Ternal
05. Cryptes
06. 50°
07. Mori
08. Art5
09. Tropiques
10. Tropes


Future - Try It (PREMIERE)

FutureFormé en 2012 par le duo d'échappés Yann Canévet et Brice Delourmel - le premier de Venera 4 et Maria False, le second de Dead et de son projet solitaire Giirls - , Future rime désormais avec trio et l'adjonction de Pauline La Chaceray dans la cyclothymie névrosée de ce groupe passant concomitamment l'ensemble de ses mélodies pop dans un four à haute température shoegaze et un anguleux congélo cold-wave - soit un intense mélange et un savant numéro d'équilibriste entre murs de saturations et nappes de synthétiseurs. Ceux qui avait déjà squatté notre mixtape Anti-frenchpop (lire) à l'occasion de leur EP Stay Behind sorti en avril 2014 sur Anywave Records, dégoiseront le 25 mai prochain leur premier LP, intitulé Horizons, via le label Parisien Requiem Pour Un Twister. En attendant la release party de l'album le 4 juin à l'International (EVENT FB), le morceau Try It s'écoute ci-après, en exclusivité.

Audio (PREMIERE)

Tracklisting

Future - Horizons (Requiem Pour Un Twister, 25 mai 2015)

01. OOO2
02. Horizons
03. Colors
04. Try it
05. Side Effects
06. Feel Like I Do
07. Prisms
08. Stay
09. Again
10. Space Hole


Ital - Syndrome

ITALDaniel Martin-McCormick est de retour discographiquement après son LP Endgame paru en 2014 sur Planet Mu, mi-figue mi-raisin, et ce via l'italien Gang Of Ducks qui sortira le premier juin prochain son très inspiré EP intitulé Toxic Work Environment. Hypnotique et sombre, nimbé de reverbs, froid comme un glaçon parcourant lentement le dos, ledit EP évacue à la fois l’excentricité house d'Ital - celle rencontrée sur 100% Silk - ainsi que son goût pour l'expérimentation, laissant parfois un goût d'inachevé dans la bouche, sur l'autel d'une linéarité confondant par son ascétisme mais sacrément prenante si l'on daigne s'afférer dans sa matrice. L'inaugural morceau Syndrome s'écoute ci-après.

Audio

Tracklisting

Ital - Toxic Work Environment (Gang Of Ducks, 1 juin 2015)

01. Syndrome
02. Toxic Work Environment
03. Canker Sore
04. The Citadel
05. The Citadel (G.O.D. Rework)


Space Blue - Awareness

Space BlueMembre fondateur du groupe psyché The Electric Bunnies, responsable notamment de l'album Through The Magical Door en 2009 sur Floridas Dying, le néo-Californien Space Blue ouvre avec la longue Awareness, pétrie d'une monotonie électronique absolument captivante, son premier LP cassette sur SDZ Records. Parsemé de quelques bribes de voix, et parcheminé d'un beat s'arrachant progressivement des décombres d'un orgue carillonnant, ledit morceau plante non innocemment le décor pour les huit suivants à voir le jour le 11 mai prochain sur bandes magnétiques, entre effet lysergique des boucles rythmiques, acidité des paysages sonores et minutie des arrangements.

Audio

Tracklisting

Space Blue - S/T (SDZ Records, 11 mai 2015)

1. Awareness
2. Venus of
3. I remember something you told me when we were in the singularity
4. A la luna
5. Lonely L.A
6. Into a million pieces
7. A la luna (mix ambiente)
8. Green Eyes
9. Relax


Bobby Browser - No Attachments

Bobby Browser by Lyndsey Mitchell (1)Passé récemment par Paris à l'occasion d'une Bye Bye Ocean à la Java, le Brooklynois d'adoption Andre Ferreira aka Bobby Browser sortira le 26 mai prochain son troisième EP sur la structure Californienne 100% Silk, dégoisant une house minimale et élégante confectionnée en 2013 à l'aide d'un Yamaha SU700. Références assumées par le sample au Madchester de Factory et de la Hacienda, le 12" renvoie ces images de cargos d'anglais hédonistes et huppés, prenant d’assaut Ibiza sous ecsta et chillant la peau brûlée, de jours comme de nuit. Idéal donc pour ces bouts de ciel bleu à l'horizon, No Attachments est à écouter ci-après.

Audio

Tracklisting

Bobby Browser - Clubspinning (100% Silk, 26 mai 2015)

1. Clubspinning
2. Manchester
3. No Attachments
4. Go 90

SILK