Dire que nous piétinions d’impatience dans l’attente de la sortie de ce A Different Arrangement, premier LP du duo new-yorkais Black Marble (ex-Team Robespierre) relève d’un certain euphémisme, tant nous fûmes bluffés par la parfaite maîtrise et la rugosité d’un premier maxi (Weight Against The Door) incroyablement abouti. Nourris au post-punk et à la cold wave, Ty Kube et Chris Stewart nous livraient alors une poignée de titres d’une noirceur éreintante, et dont les troublants Pretender et Backwards ne pouvaient provoquer chez l’auditeur sensible à la scène corbac anglaise du début des eighties qu’une certaine fascination. Celle-ci étant appuyée par le magnifique clip du titre Backwards, réalisé par le cinéaste Timothy Fiore (quelques clips pour les Vivian Girls). Œuvre d’inspiration lynchienne, transpirant l’érotisme et les atmosphères lugubres. Une vidéo de toute beauté, mettant en exergue le climat funeste et strident du morceau et desservant de la plus belle manière qui soit la musique parfois étrange de Black Marble.

Alors s’il est clair qu’il serait facile de coller une étiquette sur la musique de notre duo en allant leur chercher des influences dans tout le répertoire cold des années Reagan et Thatcher, on s’intéressera plus à l’organisation des mélodies qui semble fonctionner à deux vitesses. D’une part, l’instrumental, entrelacs de bidouillage malingre d’électro lo-fi, de claquements de synthés vintage et de lignes de basse minimalistes et répétitives, de l’autre, une voix caverneuse, noyée dans les effets, semblant parfois ralentie afin de donner plus d’écho, le tout donnant un aspect lointain, un charme désuet et parfois morbide à cet ensemble cependant dynamique. Une association qui n’est pas sans rappeler les  expérimentations sonique d’un autre New-Yorkais, Blank Dogs (Cruel Summer). Mais si ce que Black Marble nous offrait sur son premier EP tournait accessoirement ses mélodies vers un certain renfrognement maladif, A Certain Arrangement apparaît lui comme bien plus lumineux, et des titres comme le single A Dreat Design ou encore le magnifique UK sont là pour nous le rappeler. D’autres comme Static puent la naphtaline (pour ne pas dire l’éther) et se présentent comme une invitation à jammer dans les cimetières. Après tout, les habitudes ont la vie dure.

Vous l’aurez donc compris, il est donc difficile de contourner cet album se présentant au final comme un pur monument de dark wave/cold wave à l’égal de ceux qui marquèrent notre enfance ou adolescence. Black Marble signe avec A Different Arrangement 11 titres à tiroirs sur lesquels le temps ne semble pas prendre prise à l’instar d’Unreleated, court bouquet final évoquant aussi bien Tangerine Dream que Cluster. Vivement la suite !

Vidéos

Tracklist

Black Marble – A Different Arrangement (Hardly Art, 2012)

1. Cruel Summer
2. MSQ No-Extra
3. A Great Design
4. A Different Arrangement
5. Limitations
6. UK
7. Static
8. Pretender
9. Last
10. Safe Minds
11. Unrelated