« Je me suis fait baiser et je me ferai baiser à nouveau. (…) Je ne peux pas enregistrer ce processus, mais je peux exprimer ma désolation. » Cette phrase du Nigérian installé au Pays-Basque Billy Bao à propos de ses expérimentations noise-punk en dit long, en termes de portée, en termes de liberté aussi : c’est violemment déstructuré, résolument engagé. Ayant quitté Lagos pour s’installer à Bilbao, Billy Bao n’a pas trainé pour enregistrer des disques en solitaire, étrillant de distorsion l’hypocrisie contemporaine, puis s’acoquiner avec trois autres musiciens basques, biens installés dans la filiation punk locale, pour former un groupe empruntant son nom au sien, Billy Bao. Ensemble ils perforent une harsh-noise patibulaire et menaçante de baisses de pression free-jazz et autres divagations électroniques sur lesquelles fulmine l’afro-baroudeur qui ne va pas par quatre chemins pour dire ce qu’il pense : « Je ne suis pas focalisé sur la note juste. Les mecs – Mattin, Alberto L. Martin et Xabier Erkizia – se chargent de cet aspect. Je suis intéressé par les idées et il plus difficile d’en avoir que de savoir jouer d’un instrument. » Après quatre albums, dont les deux plus récents Urban Disease et Buildings From Bilbao respectivement sorti en 2010 sur PAN et en 2012 sur l’excellent label espagnol Burka For Everybody, le fantasque quatuor sortira un double LP, Lagos Sessions, constitué de quatre longues et imposantes vêpres bruitistes, génialement décousues, constituant chacune une face. Enregistré live avec une palanquée d’invités – dont Ambido, Diana Bada, Duro Ikujenyo, Mark Ido, Oduyomi Isaiah Oluseye, Joel Isioma Okoh, Orlando Julius, Mendo, Emeka Ogboh – et doublement édité sur support physique via le Castillan Munster Records et le Night School Records du ce cher Michael Kasparis (lire), on écoute ci-après la face C, certainement la plus calme mais aussi la plus habitée, présentant une géographie sonore insaisissable.

Audio (PREMIERE)

Tracklisting

Billy Bao ‎– Lagos Sessions (Munster Records / Night School Records, 4 mars 2016)

01. Side A
02. Side B
03. Side C
04. Side D