Andrew Weatherall – A pox on the Pioneers

andrewNous avons affaire ici à un des représentants du bon goût britannique. De tous les bon coups, Andrew est un homme au cv impressionnant : producteur émérite (Primal Scream entre autre), musicien racé au sein du duo Two Lone Swordsmen et enfin remixeur touchant à tout ce que l’Angleterre a produit ces 30 dernières années (de My Bloody Valentine à The Future Sound of London). Cela dit à bientôt 50 ans, Weatherall devait se dire qu’il était temps de laisser une trace personnelle et consistante sur son compte Discogs; en gros un cd en tout point éloigné de l’ennuyeux The Bullet Catcher’s Apprentice (son précédent Ep).

Afin d’écourter le suspense, je vais tout de suite dire que c’est chose faite. Weatherall, au delà de la simple production de titres, produit avant tout des clins d’œil. Clin d’oeil à une discothèque personnelle que l’on imagine vaste et sans limite (ou presque). Déjouant tour à tour les codes de la musique électronique (l’intro de Fail we may, sail we must ne laisse en rien présager la tournure pop du morceau) et du rock, Weatherall compile des instantanés qui placent son esthétique musicale à égale distance de l’inné et de l’acquis. Les mots clés sont alors nombreux : new wave, pub & surf rock, gospel, glam, techno, acid rock, ambiance pastorale, synthétique, organique, original, juste…

Un grand moment d’électro est a signaler en piste 8 : la démonstration pure et simple qu’une basse et des arrangements de cordes sont aussi efficaces que des synthétiseurs. Bref, une preuve parmi tant d’autres de la qualité de cet opus.

Nicolas

Audio

Andrew Weatheral – All The Little Things (That Make Life Worth Living)

Traclist

Andrew Weatherall – A pox on the Pioneers (Rotters golf club, 2009)

1.Fail We May, Sail We Must
2.Privately Electrified
3.Miss Rule
4.Selective Walking
5.Liar With Wings
6.Let’s Do The 7 Again
7.A Pox On The Pioneers
8.All The Little Things (That Make Life Worth Living)
9.Built Back Higher
10.Walk Of Shame