Figure éminente de la scène électronique européenne au sens large, Max Loderbauer n’a pourtant jamais cherché à dissimuler ses accointances avec le jazz. Un véritable chemin de traverse que le producteur allemand a emprunté à de nombreuses reprises par le passé, que ce soit au sein du Moritz Von Oswald Trio chez Honest Jon’s ou lors de sa collaboration avec son comparse Villalobos pour une rencontre chez ECM en 2011 (où l’ennui menaçait à chaque nouveau morceau, disons-le).

Aussi, rien d’étonnant à ce que Loderbauer se rapproche d’un duo de jazzmen chevronnés, les Suisses Samuel Rohrer (batterie / percussions) et Claudio Puntin (clarinette) pour former à leurs côtés le trio berlinois Ambiq. Un projet qui prend des allures d’une quête jazz électronique ambitieuse, portée par trois musiciens en osmose complète. Après un premier essai en 2014 (remixé par Villalobos et Tobias), Ambiq était de retour le 13 novembre dernier avec le sobrement nommé AMBIQ 2 chez Arjunamusic fondé par Rohrer, soit 11 morceaux en apesanteur, où la gravité n’existe plus et semble inverser tous les repères.

AMBIQ

En son sein, AMBIQ 2 déploie un langage avant-jazz improvisé et organique, noyé dans le formol ambient / synth-music et effets en tous genres déployés par Loderbauer, véritable terrain de jeu délicat pour les envolées de Rohrer et Puntin. Une musique improvisée, spirituelle et élevée (Introspective Kitchen) tout autant que fermement ancrée au sol et tournée vers le rythme, sec et affirmé (le détonnant Mytoprill). En dépit de quelques errances, AMBIQ 2 nous fait largement oublier les égarements électro-free-jazz cliché du passé pour allier l’élégance et l’efficacité, soit une formule exigeante qui challenge l’auditeur et ne se révèle qu’aux plus audacieux, aux plus téméraires.

Audio

Traclist

Ambiq – AMBIQ 2 (Arjunamusic, 13 novembre 2015)

01. The Spur
02. Introspective Kitchen
03. The Mother
04. Meta
05. Parton’s Double Vision
06. Dots
07. Mytoprill
08. Naked George
09. Ephemra
10. The Sedge
11. Consolation